TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





1 mariage... et 4 enterrements !

le monopole est mort vive le ''monopole''


Rédigé par Jean da LUZ - redaction@tourmag.com le Dimanche 15 Février 2004

Air Lib, Aéris, Euralair, Air Atlantique... tour à tour sont allées au tapis au cours des derniers mois. Air Littoral pourrait suivre ce funeste cortège. L'industrie aérienne française est malade et la bonne santé éclatante d'Air France n'est que l'exception qui confirme la règle. Bien entendu, la plupart de ces compagnies ont souffert de la mauvaise gestion voire de l'incurie ou de la folie des grandeurs de leurs dirigeants.



1 mariage... et 4 enterrements !
Le dernier exemple en date (Air Littoral) et son célèbre précédent (Air Lib) démontrent aussi de manière éclatante qu'à vouloir mélanger politique et économie on fait souvent de très mauvaises affaires. Surtout côté salariés.

Car ce n'est pas de la démagogie de constater que étrangement, ceux qui grenouillent, magouillent et traficotent en tous genres s'en sortent toujours par une pirouette. Quand on ne les retrouve pas, quelques mois ou quelques années plus tard, revenus dans les affaires et avançant masqués derrière une filiale gigogne...

Bref et dussé-je faire preuve de naïveté, le monde du transport aérien n'est pas blanc, blanc. Côté public ce n'est guère mieux. En effet, si toutes les compagnies françaises qui ont essayé de concurrencer un tant soit peu Air France se sont retrouvées sur le tarmac, le train d'atterrissage en l'air, elles le doivent un tant soit peu à la politique protectionniste des pouvoirs publics.

Jamais la compagnie tricolore n'a bénéficié d'un tel "monopole" depuis la déréglementation du transport aérien. Il ne faut même pas parler ici de position "dominante" mais de position "écrasante". Et cette tendance ira en se renforçant avec le mariage avec KLM. On ne voit pas aujourd'hui comment ni qui pourrait venir contester, de près ou de loin, un tel potentat.

Position "dominante" ou position "écrasante" ?

Comme rappelait dernièrement un syndicat, "La « liberté du ciel » qui devait engendrer la naissance d’une multiplicité de compagnies aériennes et la réduction du prix des billets, (a abouti) à la concentration du trafic entre quatre compagnies aériennes (AF, BA, LH et KLM) et quatre grands hubs (CDG, Heathrow, Francfort et Amsterdam)."

Certes, les low cost égratignent bien AF avec leur liaisons en point à point, mais aucune n'est en mesure de la concurrencer sérieusement aujourd'hui. Dans l'exemple de la liaison Strasbourg/Londres, Ryanair est bien placée pour le savoir, même si on peut discuter du modèle économique de cette dernière..

Ray Webster, pdg d'easyjet, soulignait aussi dernièrement à propos de la bénédiction nuptiale européenne donné au tandem AF/KLM, que c'était là un mauvais service rendu au consommateur. Il n'avait pas tort. Car ce ne sont pas les quelques créneaux "abandonnés" qui permettront à un concurrent de venir se frotter au mastodonte que représente désormais le nouvel ensemble.

On a rarement vu réussir les entreprises à contre-courant du marché

Nous sommes entrés dans une nouvelle ère. Celle des grandes alliances aériennes mondiales qui feront la pluie et le beau temps dans le ciel et qui pourraient, à terme, s'entendre pour faire payer au consommateur le prix fort. N'ont-elles pas déjà imposé leur diktat à la Distribution ?

Mais alors et les low cost, me direz-vous ?

Bien entendu la part du "gâteau" de ces dernières va continuer de croître. Mais pour des raisons de rentabilité, aucune n'a encore sauté le pas du long courrier, "chasse gardée" des majors.

Aujourd'hui la concurrence dans le transport aérien n'est pas gravement menacée, puisqu'elle est déjà moribonde. Il reste un espoir : que vos clients refusent -quand ils ont le choix- de se laisser transbahuter dans des aéroports-usine où souvent de longues heures d'attente leur sont imposées avant de pouvoir rejoindre leur destination finale.
On sait que c'est leur souhait, et on a rarement vu réussir les entreprises à contre-courant du marché...

Lu 2421 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com