TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





2002 : l'imagination au pouvoir ?


le Jeudi 28 Août 2003

Il faudra d'urgence remettre l'imagination au pouvoir dans les prochains mois et trouver de nouveaux vecteurs de développement, car l'industrie touristique est aujourd'hui atteinte dans ses fondements même.





2002 : l'imagination au pouvoir ?
La saison s'y prête : dans tous les supports vous trouverez ces jours-ci les prévisions pour l'année à venir. En fonction de votre signe du Zodiaque, vous y glanerez à votre guise un subtil dosage entre santé, amour, argent... Sans vouloir jouer les Cassandre, votre serviteur va, lui aussi, sacrifier à la tradition et risquer (?) quelques pronostics...

Les mois à venir pourraient ne pas rester dans les annales comme ceux d'une année exceptionnellement faste pour l'industrie du tourisme. Si les signes avant coureurs de la crise étaient déjà là, avant même les attentats du 11 septembre dernier, les hasards du calendrier politico-social (euro, 35 h, élections...) n' arrangeront pas les choses.

Véritable "révélateur" de la récession montante, les attentats islamistes ont précipité les événements. La reprise dans le secteur touristique pourrait être retardée encore de plusieurs mois par l'état de l'économie mondiale, et ce même si l'Europe semble moins gravement touchée que les États Unis.

En France, la consommation semble tenir bon. Mais pour combien de temps encore ? Si le tourisme réceptif a plutôt bien tiré son épingle du jeu, c'est quoi qu'on en dise, au détriment de l'"exportation".

Jeter le manche après la cognée ?

Du point de vue social, deux importantes échéances, ne plaident pas en faveur d'une amélioration notable : les élections présidentielles et celles législatives en mars prochain. Tous les professionnels redoutent les urnes qui agissent comme de véritables freins à la consommation de voyage.

Ajoutons-y l'entrée en vigueur au 1er janvier des 35 h, véritable casse-tête pour les petites agences, l'arrivée de l'euro dont il est encore tôt pour mesurer l'impact, la crise persistante du transport aérien... et voilà de quoi "casser" le moral aux plus optimistes !

Faut-il pour autant baisser les bras et jeter le manche après la cognée ? Que nenni !

Le moment est venu de s'interroger véritablement sur les fondements de ce secteur d'activité. La crise n'a pas que des effets néfastes. Elle permet de se poser les vraies questions et de se remettre en cause.
Et pour beaucoup d'entre elles, les poser c'est presque y répondre.

Une chose est certaine : il faudra d'urgence remettre l'imagination au pouvoir dans les prochains mois et trouver de nouveaux vecteurs de développement, car l'industrie touristique est aujourd'hui atteinte dans ses fondements même : la billetterie joue les filles de l'air avec la montée en puissance des low cost, et les ventes de forfaits qui se sont réduites comme peau de chagrin au cours des 3 derniers mois, ne suffiront pas à assurer la rentabilité des entreprises.

Mais, c'est bien connu, l'avenir n'est écrit nulle part...

Jean DA LUZ - 1er janvier 2002
redaction@tourmag.com

Lu 1203 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com