Loading


500 fortunes de France : Da Silva/Brumelot doublent la mise avec 150 millions d'euros !

classement annuel publié par Challenges


Dans le classement annuel des 500 premières fortunes françaises publié par Challenges cette semaine, les pros du tourisme font une nouvelle fois pâle figure. Leurs fortunes ont plutôt tendance à diminuer. Une seule exception, Carlos da Silva et Nicolas Brumelot qui ont vendu Go Voyages l'année dernière, font la culbute.



La réussite la plus flagrante de l'année c'est celle de Carlos Da Silva et Nicolas Brumelot qui étaient à la tête de 62 millions d'euros l'année dernière et ont doublé la mise pour arriver à 150 millions cette année ! /photo dr
La réussite la plus flagrante de l'année c'est celle de Carlos Da Silva et Nicolas Brumelot qui étaient à la tête de 62 millions d'euros l'année dernière et ont doublé la mise pour arriver à 150 millions cette année ! /photo dr
Le tourisme est une diversification de charme pour les vraiment grosses fortunes.

Après tout le milliardaire Richard Branson a montré le chemin en faisant d'abord fortune avec la musique, avant de s'intéresser au transport aérien et au tourisme.

Idem pour la France. Parmi les plus riches, la famille Mulliez, classée numéro deux avec un pactole de 18 milliards d'euros qui détient entre autres le groupe Auchan s'est décidé à faire une petite place à Voyages Auchan.

Même initiative avec François Pinault qui du haut de ses 6,3 milliards développe du voyage avec la Fnac.

Ou encore avec la famille Bourlez détentrice du groupe Louis Delhaize, 19e fortune française avec 2,1 milliards qui contrôle les hypermarchés Cora et donc Cora Voyages...

Mais pour devenir vraiment, vraiment, vraiment riche, mieux vaut éviter le tourisme à de rares exceptions près.

La réussite la plus flagrante de l'année c'est celle de Carlos Da Silva et Nicolas Brumelot qui étaient à la tête de 62 millions d'euros l'année dernière et ont doublé la mise pour arriver à 150 millions cette année !

Entretemps, ils ont vendu Go Voyages aux fonds de pension qui l'ont intégrée à Odigeo avec Opodo et e-Dreams apportant ainsi une valorisation démultipliée au nouveau groupe.

Les 150 millions de Carlos et Nicolas sont les participations qu'ils détiennent encore dans Odigeo, passant de la 493ème fortune à la 233ème. Souhaitons-leur une valorisation encore accentuée lorsqu'ils souhaiteront s'en séparer...

La famille Colson, 479ème fortune, est sortie du classement cette année

A l'inverse, la famille Colson qui se classait 479ème fortune, avec 65 millions pour Fram l'année dernière, est sortie du classement des 500 cette année.

Deux autres fortunes réalisées dans l'aérien viennent contredire le dicton selon lequel il faut être milliardaire pour devenir millionnaire.

La Famille Marchais (Michel et son fils Rodolphe) qui a très bien vendu la compagnie TAT à British Airways il y a quelques années et a continué à avoir une activité de maintenance d'avions. Les Marchais sont 129ème fortune avec 320 millions.

Et puis, il y a la famille Dubreuil qui contrôle, entre autres Air Caraïbes, 200ème fortune avec 190 millions.

Reste les hôteliers dont le parc immobilier connaît des tendance diverses. La famille Apavou avec ses hôtels dans l'Océan indien se classe 62ème fortune française.

Mais ce sont surtout les locations d'habitations qui constituent l'essentiel de la valorisation. Comme l'explique Challenges, le groupe Apavou loge 10% des Réunionnais... Cela fait tout de même un pactole de 700 millions d'euros.

Autre famille d'hôteliers célèbres, les Desseigne-Barrière qui rétrograde de la 92ème place à la 118ème place mais avec toujours 350 millions entre les mains...

Jean-Louis Costes, restaurateur et hôtelier les rattrape avec une valorisation de 280 millions pour son groupe Costes (les restaurants mais aussi le Lotti et le Costes à Paris).

Le groupe Partouche rétrograde de près de 200 places avec un bien valorisé en baisse à 78 millions d'euros. Même dégringolade pour Gérard Brémond qui avec 44% de Pierre et Vacances ne compte "plus" qu'une soixantaine de millions.

C'est la plus forte chute du classement. Mais nul doute que le roi de la résidence de vacances fait encore des envieux !

Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Jeudi 12 Juillet 2012
Lu 5897 fois
Notez



1.Posté par germain le 13/07/2012 01:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour, on parle de tourisme durable aujourd'hui et on nous présente ces gens là comme des réussites, je ne pense pas que c'est en se souciant de la durabilité de leur ressources humaines que ces personnes ont fait fortune. Ce sont certainement plus des buisness-man que des gens qui font vraiment une carrière dans le tourisme. Je ne comprends pas l’intérêt de cet article à part savoir que dans le tourisme aussi, il y a des capitalistes véreux. Tourmag est parfois très schizophrène.

2.Posté par Rial le 13/07/2012 08:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je n aime guère ces grands groupes qui ont l art fréquent de détruire ce que ils achètent
Mais traiter implicitement Nicolas et Carlos de capitalistes véreux, parce que ils ont fusionné leur entreprise( et au passage rien vendu, il faut oser.....

3.Posté par Jalousie le 13/07/2012 11:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ah... si la jalousie pouvait être cotée en bourse, elle ferait exploser le CAC40 et jalouser wall street !!!!!

Bravo à Carlos et à Nicolas qui malgré leurs millions restent accessibles et sympas !

4.Posté par baladi le 13/07/2012 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quel bonheur ! Quel bel exemple de travail acharné et récompensé. Une réussite qui est la somme de l'empathie de l'intelligence et de l'élégance.
Je rappelle, pour mémoire, et pour les grincheux et pour les envieux, que messieurs Carlos et Brumelot sont, tout autant que leur mentor Lucien Klat, les artisants aussi de la réussite initiale de Look qui aujourd'hui encore aqvec une équipe motivée jeune et soudée, caracole sur le devant de la scene française.
"Il n'y a pas de hazard : il n'y a que des rendez-vous" disait si joliment Paul Eluard.
Bravo les mecs.
baladi

5.Posté par Jalousie le 13/07/2012 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
en effet très joli...
citer Paul Eluard quand ont parle de capitalisme, très audacieux mais beaux !

6.Posté par germain le 13/07/2012 16:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jalousie... voilà un mot trop facilement utilisé et surtout quelle vision limitée au prisme de l'argent que de parler de jalousie quand on met en doute la "réussite" social de quelqu'un. Enfin bon , il est vrai que "capitaliste véreux" peut sembler un peu fort, je ne connais pas ces deux personnes qui sont probablement très sympathique. Je juge seulement un statut social et un actif qui est passé de 62 à 150 millions en 1 an. Tout le travail réalisé ne peut justifié de telles sommes surtout dans un secteur comme le tourisme ou les enjeux sociaux et environnementaux sont si importants. Je ne peux reprocher à ces messieurs de jouer le jeux des grandes entreprises dans une nécessitée compétitive même si je le déplore. Par contre je trouve que poster un article pour parler de réussite et trouver ces sommes normal alors qu'elles sont indécentes, je trouve cela assez fort. Pour ce qui est de Paul Eluard, je crois bien qu'il était un communiste convaincu, il aurait aimé....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 2 Septembre 2014 - 08:24 Tourcom référence Belambra Clubs

















eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.