TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





9èmes Assises : le Maroc veut devenir une très grande destination balnéaire

une vision touristique prospective à l'horizon 2020


Rédigé par Michèle SANI le Dimanche 21 Juin 2009

Les 9e Assises du Tourisme au Maroc se sont déroulées dans le cadre de l'inauguration de Saïdia, la première des sept stations touristiques du Plan Azur voulu par le roi Mohammed VI. Au terme de ce plan ambitieux, le Maroc pourrait devenir une très grande destination balnéaire.



Depuis 2001 la capacité d'hébergement du pays est passée de 97 000 à 165 000 lits. Dans la seule année 2008 le Maroc ajoutait 12 640 lits à son parc hôtelier et créait 2 250 emplois directs.
Depuis 2001 la capacité d'hébergement du pays est passée de 97 000 à 165 000 lits. Dans la seule année 2008 le Maroc ajoutait 12 640 lits à son parc hôtelier et créait 2 250 emplois directs.
En attendant, après Agadir son unique et historique station « pieds dans l'eau » le pays s'est enrichi depuis la semaine dernière d'une deuxième grande station balnéaire, la seule prévue sur la côte méditerranéenne.

La dynamique du tourisme marocain est bien là, à peine émoussée, semble-t-il,  par la crise financière internationale.

Pour qui en aurait douté, les 9e Assises  de Saïdia l'ont illustrée avec faste et brio.

Sur la côte atlantique le complexe Mazagan financé par l'emblématique sud-africain Sol Kezner ouvrira ses portes en octobre 2009.

Ce seront ensuite, en 2010, Lixus à Larage et Mogador à Essaouira etc. Ce défi venait aussi d'en haut avec « Vision 2010 » : 10 millions de visiteurs étrangers en 2010 !

7,9 millions de visiteurs étrangers en 2008 (+8%)

Il sera manqué de peu. Mais si l'objectif ne sera pas atteint mais la trajectoire était bien dessinée. Depuis 2006 le pays bénéficiait en effet, d'une progression de trafic à deux chiffres.

Au terme de l'année 2008 - alors que les effets de la crise avaient touché de plein fouet son activité touristique à l'entrée de sa « haute saison » - le Maroc avait accueilli 7,9 millions de visiteurs étrangers et connu une croissance de près de 8 %.

Dès 2001 le tourisme devenait une priorité nationale. Depuis cette date la capacité d'hébergement du pays est passée de 97 000 à 165 000 lits. Dans la seule année 2008 le Maroc ajoutait 12 640 lits à son parc hôtelier et créait 2 250 emplois directs.

Premier pourvoyeur de devises le tourisme représente aujourd'hui 9 % du PIB marocain et quelque 420 000 emplois directs. Le gouvernement marocain s'est déjà attelé à mettre au point une vision touristique prospective à l'horizon 2020.
 

Elle devrait consolider les acquis réalisés dans la « Vision 2010 » « après en avoir identifié les faiblesses et les insuffisances » a déclaré dans un discours lu à l'ouverture des Assises le roi du Maroc Mohammed VI. Le Souverain a donné à cette occasion sa vision du rôle du tourisme.

Elle mérite d'être entendue à travers certains pays « frères ». « Le tourisme est fondamental dans la consolidation de la paix et de la concorde dans le monde ainsi que dans l'épanouissement de la personne, de la réalisation de ses aspirations et son affranchissement du joug du fanatisme et de l'ostracisme ».

Le balnéaire, nouvel atout du Royaume

Le Maroc cultive un climat de confiance et de rassurance propice au développement et aux investissements privés et institutionnels, nationaux et internationaux.

Afin de poursuivre sa dynamique en matière de parts de marché et d'emplois le gouvernement prend une batterie de mesures anti-crise au rang desquelles s'inscrit la préservation des systèmes bancaires.

Aux 9e Assises de Saïdia, nombreux furent les ministres qui, du haut de la tribune, ont fait valoir leur feuille de route : sécurité, santé, finances, transports... tous bien conscients de la vocation transversale occupée par l'industrie du Tourisme.

Depuis 2003 et surtout depuis décembre 2006 et l'ouverture du ciel, le Maroc a pratiquement doublé le nombre de vols internatinaux en passant de 560 à 1 026 fréquences hebdomadaires. Dans le même temps son trafic est passé de 5,2 à 11 millions de passager (2008).

Et ce n'est pas fini. Une nouvelle compagnie dédiée à l'international, Air Arabia a vu le jour. Elle disposera 4 avions avant la fin de l'année 2009. Un autre, la low cost Ram Express s'adressera au transport domestique. Des liaisons sont prévues avec la Russie, Singapour et le Brésil.

Le transport ferroviaire et le réseau routier avec le tracé de nouvelles voies sont aussi à l'ordre du jour.

De nouveaux marchés prioritaires émergeants

Les enfants de l'Oriental parrainés par un natif de la région le célèbre rugbyman Abdellatif Benazzi
Les enfants de l'Oriental parrainés par un natif de la région le célèbre rugbyman Abdellatif Benazzi
En raison de la défaillance de certains partenaires et du manque de visibilité des projets sont retardés voire gelés mais il semble que rien ne soit vraiment annulé.

Le pays qui se présentait à travers sa culture vivante, ses traditions, son authenticité, son patrimoine historique et naturel ajoute l'atout du balnéaire. Avec l'ouverture de Saïdia, il s'associe à l'objectif d'une Méditerranée préservée. Il diversifie les niches.

Dans sa « Vision 2010 » il s'intéresse aussi au tourisme vert et durable, au tourisme rural. Il revoit sa distribution, valorise le marché domestique, identifie de nouveaux marchés prioritaires émergeants comme la Russie, la Pologne, la Chine, le Moyen-Orient... Le Maroc se prépare activement à l'après-crise.

Lu 3738 fois

Notez


1.Posté par YAMOU le 22/06/2009 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les mesures d'accompagnements font trés souvent défaut.Ces mesures bien connues doivent être le souci quotidien des responsables marocains. Sans cela les investisseurs et les touristes seront tjrs de moins en moins chauds pour le Maroc.

Ces mesures tt le monde les connaît : Securité, respect et embellissement de l'environnenment, respect des lois et du côde de la route, Forcer les professionnels à plus de qualité dans les produits et les services. Entretiens et réfections des Sites touristiques et historiques.
Bref, l'ETAT doit être présent partout pour controler et sévir s'il le faut.

Suivons en cela l'exemple de la Turquie.

Y. Ali Marrakech

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com