TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





APS : ''Nous nous battrons seuls s’il le faut !''

Réforme de la Loi de 92 : O. Delaire persiste et signe


Rédigé par Propos recueillis par Hervé DUCRUET à Paris - redaction le Dimanche 21 Mars 2004

A quelques jours de l’adoption définitive par le Ministère du Tourisme du projet de texte qui fixera les conditions de vente de séjour et de voyages, le président de l’APS persiste et signe contre l’attribution de la licence aux associations et se dit décidé a entreprendre toutes les actions pour y arriver.



APS : ''Nous nous battrons seuls s’il le faut !''
TourMaG.com - Quels sont les résultats de la consultation auprès de vos adhérents ?

Olivier Delaire : "Nous avons consulté l’ensemble de nos adhérents soit 2 300 agences. A ce jour, nous avons reçu 1 100 réponses soit un peu moins de 50 %. L’opposition à l’attribution de la licence aux associations l’emporte à 96 %. La base s’est prononcée comme nous l’attendions. C’est d’ailleurs elle qui nous a fait réagir comme nous l’avons fait. Il y avait une réelle opposition à ce projet."

T.M.com - Qu’allez donc vous faire maintenant ?

O.D. :"Avant toute chose, je voudrais revenir sur ce qui s’est passé les dernières semaines. Beaucoup ont vu d’abord une querelle personnelle entre le président du SNAV et moi. Ce n’est absolument pas le cas. Si je me suis autant investi et que je continue à le faire, c’est parce qu’il y avait danger pour la profession.

Et je ne comprend toujours pas comment le SNAV a pu proposer la licence aux associations. Mais il n’y a pas que ça. Le projet laissait une entière liberté à l’organisme de caution pour fixer sa garantie financière. En gros chacun ferait ce qu’il voudrait. Je maintiens qu’il faut deux systèmes distincts : associatif et marchand.

J’espère que le refus massif des agences à l’attribution de la licence aux associations va faire changer d’avis le SNAV. Il suffit de dire ce que nous voulons au ministère du Tourisme. Et si le SNAV veut nous rencontrer, nous sommes ouverts à la discussion."

T.M.com - Pourquoi autant de passion dans les débats ?

O.D.:"Vous savez, la profession a encaissé plus que son compte depuis 3 ans. Le 11 septembre, la guerre en Irak, le SRAS, la crise, les attentats, les tremblements de terre….Les associations avec une licence, c’était la goutte d’eau. Et je crois que notre montée en puissance gène. Or plus que jamais la profession doit être solidaire et l’APS sera toujours là pour défendre le statut des entreprises.

T.M.com - L’ouverture de la licence aurait pu convaincre l’UNAT de venir proposer ses services aux agences puisque vous cautionnez bien des associations ?

O.D. :"Je ne pense pas que l’UNAT ait envie de venir sur ce terrain. Et je vous rappelle que son chiffre d’affaires « voyages » n’est que de 200 millions d’euros sur les 1,5 milliards réalisé chaque année. A titre de comparaison mon agence fait un chiffre annuel de 4 millions d’euros. Que chacun reste sur son marché."

T.M.com - Et si ce n’était pas le cas ?

O.D. :"Eh bien nous nous battrons. Seuls s’il le faut. Nous prendrons rendez vous avec le Ministre des PME pour le convaincre du danger de ce texte. Car ce n’est pas en donnant une licence aux associations qu’on les contrôlera mieux.
Vous savez combien il y en a en France ? 35 000 ! ! ! On n’arrive déjà pas à se battre contre elles aujourd’hui. La profession doit être solidaire et se rassembler."

T.M.com - Pourtant, selon le directeur de l’UNAT, les différences de fonctionnement entre les associations et les agences ne sont plus aussi importantes que vous le dites. Elles ne peuvent plus toucher de subvention, sont fiscalisées pour la plupart…

O.D. :"Alors pourquoi restent-elles sous le statut associatif ? Si elles veulent vendre avec le secteur marchand, qu’elles prennent le statut de commerçant. C’est tout ce que nous demandons. Mais allez voir sur le site Internet de l’UNAT si les subventions n’existent plus. Il y est clairement expliqué comment en percevoir.
Alors de qui se moque-t-on ?"

T.M.com - Le débat sur la licence a aussi éclipsé d’autres sujets comme la notion de plein droit de l’agence de voyages par exemple...

O.D. :"C’est vrai que l’on doit être la seule profession ou la responsabilité du vendeur est supérieure à celle de son fournisseur. Il semblerait que le Ministère ait accepté de limiter le dédommagement conformément aux conventions internationales.

Quand à la notion de plein droit, on est dans une société où il faut un responsable, coupable tout désigné en cas de litige. C’est grave et cela pose un grave problème au niveau des assurances. Qui va vouloir assurer les agences ?"

T.M.com - Vous aviez le projet d’une société de services qui devait être opérationnelle début avril. Ou en est elle ?

O.D. :"Elle avance à son rythme et nous sommes tout a fait prêts à rencontrer le syndicat pour collaborer ensemble à sa constitution. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. En France, 52 % des agences sont indépendantes. En créant en collaboration avec les professionnels une société commerciale, nous travaillerions ensemble pour mieux négocier des primes RCP par exemple."

T.M.com - L’année 2004 démarre plutôt mal pour l’APS avec le dépôt de bilan de Republic Tours...

O.D. :"Republic Tours ne coûtera pas cher à l’APS. Mais c’est aussi le signal qu’il faut que les affaires repartent. Beaucoup d’entreprises sont à cours de trésorerie et la demande qui semble se redessiner doit être dynamisée. Nous sommes à une année charnière entre hier et demain. Il nous faut apprendre à travailler autrement.

Mais j’ai confiance car la profession a montré qu’elle sait très bien s’adapter. Et il ne reste que 9 mois pour assimiler les nouvelles méthode de rémunération. Encore faut il savoir ce que compte faire Air France à ce sujet."

Lu 3088 fois
Notez


1.Posté par voyailes@wanadoo.fr le 22/03/2004 09:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Mr DELAIRE
Bon courage
Jepense que toute la profession ne compte à présent que sur vous .
Suis vraiment navrée que des raisons professionnelles m'empêchent d' assister à l' AG du 24 Mars .

C . FINET

2.Posté par benedicte.blb@wanadoo.fr le 22/03/2004 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
..Que du bonheur cette interview! Dommage que la réponse à la question 4 n'ait pas été complète car enfin, cher Olivier, c'est vrai ça : pourquoi l'APS cautionne t'elle des assocs, et même pire (!)des "institutionnels"? Je suis allée faire un petit tour sur le site de l'APS pour consulter la liste des adhérents de ma région, et là, stupeur, j'y trouve une pléiade d'offices de tourisme ( Lannion...Quimper... Lorient...Bénodet...Quiberon...Perros...et j'en passe car ils sont nombreux), j'y ai aussi trouvé "Côtes d'Armor Tourisme" : le SLA des Côtes d'Armor, et...l'incontournable CRT de Bretagne ! C'est du "secteur marchand " tout ca????? Ca ne touche pas de subventions? Ca ne nous fait pas de concurrence déloyale?

Je vais vous dire une chose à tous, SNAV, APS, et TOURCOM : Y'EN A MARRE que les uns comme les autres essayiez de nous faire prendre des vessies pour des lanternes! RAS LE BOL d'être manipulés, PLEIN LE ..DOS qu'on nous prenne pour des demeurés! Le problème est simple : ON N'AURAIT JAMAIS DU LAISSER PASSER LA LOI DE 92... C'EST TOUT. Modifs ou pas la vraie question est QUI VA AVOIR LE COURAGE DE DENONCER CETTE INCOHERENCE QUI FAIT QU'AUJOURD'HUI LE TOURISME FRANCAIS EST NATIONALISE!..QUI VA AVOIR LE COURAGE DE DIRE A L'ETAT QUE PUISQU'IL A BESOIN D'ARGENT IL N'A QU'A ARRETER DE SUBVENTIONNER CES STRUCTURES QUI DEPENSENT SANS COMPTER...NOTRE ARGENT! Ces structures qui en plus on le CULOT de dire qu'elles commercialisent des produits qui" ne sont pas rentables"!!! DE QUI SE MOQUE T ON? Ah...Monsieur Le Ministre, si seulement je savais que vous lisiez ces lignes!...


Bon c'est pas tout ca, je vais vous laisser : il faut que je travaille sur mon projet de création d'association loi 1901 !! elle va regrouper les "amis des agences de voyages qui en ont marre de se faire arnaquer", je demanderai des subventions à la mairie, au Conseil Général, au Conseil Régional et ...j'organiserai un voyage pour aller à Bruxelles voir la Commission Européenne! On ira pas en avion ( pas de com!), on ira surement pas en train non plus étant donné les cadeaux que nous fait la SNCF en ce moment!Allez je vous propose d'y aller à pied, comme pour un pelerinage : on aura tout le temps, une fois qu'on aura fermé les portes de nos agences!
B. Le Brun

3.Posté par altair.voyages@wanadoo.fr le 22/03/2004 16:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

je pense que l'APS se trompe de combat, car les associations et cie bénéficient de ses services.
Il s'agit essentiellement d'une querelle d'hommes
la Licence n'étant q'un pretexte pour régler de vieux contentieux .Le terme de Licence pour les
associations est impropre mais cela ne justifie
pas un schisme au sein de la profession qui n'a pas besoin de cela.

Henri BOUCHE
ALTAIR VOYAGES AFAT

4.Posté par lionel.blb@wanadoo.fr le 22/03/2004 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Delaire ne voit ce ce qui l'arrange
Mr Delaire ne voit même pas que les associations auront le choix soit d'être licenciés soit d'être habilités (et les associations habilitées qui font des voyages sont aussi une grave menace pour notre profession)
Mr DELAIRE est un fouteur de bordel notoire et c'est bien lui qui avait refusé de communiquer aux AV les difficultés de NUANCES du MONDE
Mr Delaire, il faudrait peut être balayer devant votre cour................
Lionel LEBRUN

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com