TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





ATR veut étendre sa certification aux membres du CETO

l'interview d'Yves Godeau, président


Rédigé par La Rédaction (P.C) le Lundi 25 Juin 2012

Agir pour un Tourisme Responsable (ATR) a entamé des discussions avec le CETO. L'association cherche à ouvrir sa certification aux voyagistes classiques afin de devenir l'organisme de référence en matière de tourisme responsable. Une stratégie de développement qui va également l'amener à lancer une campagne de communication dans les semaines à venir afin d'accroître sa notoriété.



TourMaG.com – Quel est l'objectif des discussions qu'Agir pour un Tourisme Responsable ( ATR) mène actuellement avec le CETO ?

Yves Godeau :
"L'objectif est de mettre en place une certification « Tourisme Responsable » qui serait proposée aux tour opérateurs dits « classiques ». Elle serait basée sur la certification actuelle d'ATR.

Le but de cette opération est de faire en sorte qu'ATR devienne l'association de référence en termes de tourisme responsable."

TM.com – Cette certification a-t-elle un lien avec celle du SNAV ?

Y.G 
: "Il n'y a aucun rapport avec la certification du SNAV. Il y a même une grosse différence : celles du syndicat semblent être déclaratives alors que la notre est basée sur un référentiel précis et sera délivrée par l'AFNOR qui est un organisme de contrôle indépendant."

Yves Godeau est le président d'ATR - Photo DR
Yves Godeau est le président d'ATR - Photo DR
TM.com – ATR explique que ses positions diffèrent parfois de celle du Quai d'Orsay dans ses Conseils aux Voyageurs publiés sur son site. Comment agissez-vous pour faire évoluer les déclarations du ministère dans ces cas-là ?

Y.G :
"Nous œuvrons dans ce sens essentiellement par l'intermédiaire de discussions. Il s'agit en fait d'une action de lobbying. Lorsque nos positions diffèrent, nous essayons de faire évoluer le point de vue du Ministère des affaires Étrangères (MEA).

Mais, dans l'ensemble, nous entretenons de bonnes relations avec le Quai d'Orsay. Nous faisons par ailleurs du relationnel avec les ambassadeurs du MEA sur place.

En fait, tout est une question d'évaluation des risques. Le MAE est plutôt partisan du principe de préoccupation. Un concept qui est d'ailleurs inscrit dans la Constitution Française.

Et, on voit également que, parfois, certaines préoccupations politiques incitent le MAE à adopter des positions plus souples sur certaines destinations. Son action est évidemment largement diplomatique. Il faut en tenir compte."

TM.com – Vous annoncez que vous souhaitez accroître la notoriété d'ATR grâce à un plan de communication. A quelles actions peut-on s'attendre dans cette optique ?

Y.G :
"Nous n'avons pas encore décidé. Pour le moment, nous nous sommes réunis en séminaire et nous avons seulement défini un plan de travail. Maintenant, il faut passer à la phase de mise en pratique."


Lu 1318 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com