TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Acheter sur internet des billets d'une Cie qui n'existe plus... c'est possible !


Rédigé par La Rédaction - redaction@tourmag.com le Dimanche 10 Décembre 2006

Christophe BESSAC a pu acheter sur le site de TRAVELOCITY.FR des billets pour des vols intérieurs pour le Kenya (Nairobi-Malindi et Mombasa-Nairobi) en octobre "alors que la East African Safari Air, était en cessation d'activité depuis le 7 septembre 2004".



"Bonjour,

En réaction à la mésaventure de Cécile FONTAINE avec Air Bourbon et son agent de voyages, je tiens à vous faire part de ma propre expérience.

J'ai acheté au mois d'octobre dernier des vols intérieurs pour le Kenya (Nairobi-Malindi et Mombasa-Nairobi) sur le site TRAVELOCITY.FR (qui possède une licence et qui à ce titre est reconnu comme AGV, me semble-t-il).

Le problème est que ces vols ont été achetés sur la compagnie East African Safari Air, "compagnie en cessation d'activité depuis le 7 septembre 2004". C'est l'information que j'ai eu à l'aéroport de Nairobi en me présentant à l'enregistrement.
Le représentant local de la compagnie n'a d'ailleurs pas compris comment un agent de voyages avait pu émettre des billets en leur nom.

Je suis également très surpris d'avoir pu réserver et payer des billets pour des vols qui n'existaient pas (ou plus).

Je m'étonne également que le système de réservation mondial (pas seulement celui de TRAVELOCITY -devenue ODYSIA entre-temps-) ait proposé et propose TOUJOURS -ce 9 décembre 2004- ces mêmes vols à la réservation, alors que le site Internet de la compagnie aérienne n'est même plus accessible depuis quelques jours.

Quelqu'un essayerait-il de renflouer ses caisses, à postériori, en vendant du vent ? essayerait-on de se moquer de nous (je reste extrèmement poli) ?

Toujours est-il que j'attends un improbable et illusoire remboursement, Cécile je suis de tout coeur avec vous !

Ma responsabilité n'est pas mise en cause, j'ai acheté en toute bonne foi et confiance chez un agent de voyages, j'ai d'ailleurs payé des frais pour cela (remboursables ?), et je ne vois aucune différence, aucune valeur ajoutée -moi non plus-.

J'ai, bien évidemment, été obligé de racheter des billets sur place, sur la compagnie nationale. Il n'était pas question de se faire rembourser sur place, ni même d'espérer faire endosser les billets par une autre compagnie.

Par ailleurs, le prix de ces nouveaux billets -sur place- était 50% moindre que sur Internet. Pourquoi ? il me semblait qu'une récente loi obligeait les compagnies à vendre leurs billets au même prix, quel que soit le lieu d'achat... j'ai peut-être rêvé...

J'ai souvent le sentiment que le consommateur français est pris pour une vache à lait, et doit toujours payer le prix fort (pas seulement dans l'aérien).

Je suis vraiment TRES favorable à l'arrivée de la concurrence, qu'elle soit "low-cost" ou pas (pourvu qu'elle soit "high-security"). Et que l'on ne vienne pas me dire que la sécurité impose des coûts insurmontables et justifie les prix de vente, sinon comment le modèle économique des EasyJet et autres Ryanair fonctionne t-il et est-il viable ???

Il s'agit peut-être tout simplement de s'en mettre un peu moins dans les poches à court terme -attitude bien française- et avant toute chose, de respecter le Client, sans qui rien n'est possible ! Mais là, on entre dans un autre domaine...

Christophe BESSAC

Lu 4856 fois
Notez


1.Posté par Fiesinger le 10/12/2004 09:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai lu avec stupéfaction votre mésaventure!
J'ai lu auparavant l'article concernant la prévision de progression des ventes par internet du groupe Pierre et vacances...
Et je me demande quel sera bien l'avenir de ce nouveau mode de commercialisation si la rigueur le professionnalisme, le service et l'assurance de la qualité ne seront pas au rdv. Quelle législation et quel droit international vont vous permettre de traiter votre litige! Si ces lois existent, leur application semble aléatoire au vu de votre expérience...La vente par internet a-t-elle un avenir aussi certain que le prévoit le PDG de Pierre et Vacances ?

2.Posté par Philippe AIRIEAU le 10/12/2004 11:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La course au profit immédiat est peut-être un mal français mais pour avoir travaillé il ya peu dans une association de tourisme agréée j'ai aussi constaté de visu que des agents de comptoir pouvaient vendre en face à face des billets d'une compagnie en liquidation ! Malheureusement la curiosité ne s'apprend pas (y compris dans le cursus du BTS tourisme, ancienne ou nouvelle formule) !
La vente par internet obéit aux mêmes règles mais l'immédiateté de l'acte d'achat doit s'accompagner d'un back office irréprochable justement facilité par l'informatique.

3.Posté par YANN SELLECCHIA le 10/12/2004 13:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JE VIENS DE PRENDRE CONNAISSANCE DU MESSAGE DE MR BESSAC AINSI QUE LES DIFFERENTS COMMENTAIRES.
J'INVITE A L'AVENIR MR BESAC A SE RENDRE POUR SES BILLETS D'AVIONS ET SES VOYAGES DANS UNE AGENCE AGREE POUR AVOIR LES BONS CONSEILS ET ETRE FACE A UN PROFESSIONNEL DU TOURISME. DANS 99 % DES CAS LE CLIENT EST SUR D'AVOIR LES BONNES INFORMATIONS. NOUS AVONS DANS LES AGENCES DE VOYAGES CLASSIQUES BEAUCOUP PLUS DE" GARDES FOUS "QUE SUR INTERNET.
MAINTENANT VOUS PARLER DE PROFITS INJUSTIFIES. SACHEZ QUE LES AGENCES DE VOYAGES REALISENT EN MOYENNE 9 % DE MARGE (ET JE SUIS OPTIMISTE); A CAUSE DE CE RIDICULE POURCENTAGE NOUS NE POUVONS VERSER DES SALAIRES SUPERIEURS AU SMIC A DU PERSONNEL BAC +2 BAC+4, BILINGUE AU MINIMUM , AVEC DES CONNAISSANCES GEOGRAPHIQUES, POLITIQUES, GEOPOLITIQUES, ECONOMIQUES, et MARKETING.
TESTEZ VOTRE AGENCE DE VOYAGE DE QUARTIER ET ACHETEZ SANS VOULOIR GAGNER OBLIGATOIREMENT DE L'ARGENT.
ACHETEZ UN VOYAGE ET NON UN TARIF.
L'AGENT DE VOYAGES EN FRANCE EST COMPETENT, PROFITEZ EN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

yann sellecchia directeur d'agence

4.Posté par Christophe BESSAC le 10/12/2004 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Réponse à M.SELLECCHIA et autres e-mail reçus de la profession :

Je ne cherche pas, dans mon témoignage, à mettre en cause les agents de voyages, mais bien le système de réservation mondial (en l'occurence SABRE), et preuve en est, dans le cas d'espèce, il n'est pas fiable. Faute à qui ? surement personne...malheureusement pour moi.

Je me permets également d'attirer votre attention sur le fait que je souligne les gros profits immédiats des COMPAGNIES AERIENNES, et quel meilleur exemple que la commission zéro qui va bientôt entrer en vigueur ?? non, je n'attaque pas les agents de voyages, et si les compagnies étaient moins gourmandes, tout le monde aurait une part du gateau -ce qui me semble plus juste- et chacun profiterait du système, le client final y compris.

5.Posté par Christophe BESSAC le 10/12/2004 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Réponse à M.SELLECCHIA et autres e-mail reçus de la profession :

Je ne cherche pas, dans mon témoignage, à mettre en cause les agents de voyages, mais bien le système de réservation mondial (en l'occurence SABRE), et preuve en est, dans le cas d'espèce, il n'est pas fiable. Faute à qui ? surement personne...malheureusement pour moi.

Je me permets également d'attirer votre attention sur le fait que je souligne les gros profits immédiats des COMPAGNIES AERIENNES, et quel meilleur exemple que la commission zéro qui va bientôt entrer en vigueur ?? non, je n'attaque pas les agents de voyages, et si les compagnies étaient moins gourmandes, tout le monde aurait une part du gateau -ce qui me semble plus juste- et chacun profiterait du système, le client final y compris.

6.Posté par Deme Mouhamed Faouzou le 10/12/2004 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
La vente en ligne est une nouvelle expérience et nous allons certainement rencontrer autant de désagréments, d'arnaques etc... de la part de gens peu honnetes.
Mais pour parer à tout cela je crois qu'il est important de savoir que lorsque que l'on achete qu'un prix on se met en situation de faiblesse car le services doit venir avant le prix et tous services reposent sur des garanties des procedures et un savoir faire qui au delà du prix garantie au client un certain nombre de choses indispensables liées à l'activités de voyages.
Il ne s'agit pas de dire que le e-commerce n'a d'avenir ou pas , ni de jetter la responsabilité sur les agents de voyages qui en dehors des sites , ont une vitrine soit sur une avenue soit sur une rue et que leur notoriété est indiscutable.Ceux là sont vos interlocuteurs, et ils sont garants de la qualité de vos services. Il faut aller vers ceux là

7.Posté par Weiss Patrice le 10/12/2004 16:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur BESSAC me permettra j'espère en tant qu'ancien d'une Compagnie Aérienne d'apporter une petite précisions: Non Monsieur, il n'existe pas de loi obligeant une Compagnie Aérienne à vendre une relation au même tarif mondialement. Il s'agit là de la loi de l'offre et de la demande et bien évidemment d'un rapport avec la concurrence.
Par ailleurs, les différentes instance de l'aérien démontrent que loin de réaliser des profits énormes la plupart des Compagnies perdent actuellement de l'argent. (cf OACI, mais aussi les organismes de l'Europe ainsi que IATA qui, pour ce dernier n'étant que des "aériens" pourait porter à caution...) Dans la chaine du transport Aérien, les transporteurs eux-même ne viennent qu'en dernière position après les Aéropots, les pétroliers,les constructeurs d'avions (Airbus et Boeing) les services d'entretien etc... Aussi, les clichés tout faits méritent-il parfois d'être corroborés à la réalité. Il n'en reste pas moins qu'il est inadmissible que des errements tels que ceux en cause puissent exister, sur le net, en Agence ou auprès de Compagnies plus ou moins vituelles. Le mieux ne serait-il pas de s'informer auparavent auprès de plusieurs sources ? et de partir ensuite le coeur leger, ou presque...
Amicalement.

8.Posté par Christophe BESSAC le 11/12/2004 09:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Copie de ma réponse envoyée à un agent de voyages qui peut continuer à s'exprimer ici.

******************************************
Bonsoir Monsieur,

Je vous sais gré d'avoir pris le temps d'apporter une réponse à mon "témoignage-coup de gueule", même si je ne me suis pas adressé à vous directement.

Je vous remercie pour l'ensemble des points éclaircis à la lumière de vos réponses. Il est toujours bon, n'étant pas moi-même professionnel du tourisme (mais administrateur en sécurité informatique, travail que j'essaie de faire du mieux possible -comme vous, sans nul doute-), d'avoir l'opinion et les réponses des personnes concernées.

Toutefois je souhaite exercer un nouveau droit de réponse, le dialogue me semblant ouvert et sain.

Je ne pense pas (et surtout ne souhaite pas) faire quelque amalgame que ce soit, mais simplement relater un épisode "malheureux" de mon expérience du transport. Il est vrai que j'ai laissé échapper sur le clavier des choses que j'avais sur le coeur (l'industrie du tourisme n'étant toutefois pas la seule visée).

OUI je suis français et censé en être fier. Censé être fier d'appartenir à une nation et de vivre dans une société où doit règner le respect, valeur qui pour moi est LA valeur essentielle. Force est de constater que je suis utopiste. Tous les jours nous montrent des exemples d'arnaques, de vols, de détournement d'argent public, etc...

Nous vivons dans une société dite "de consommation" où l'on doit, forcément -sous peine de passer pour 'has been'-, consommer toujours plus et encore. Je pense -dites moi si je me trompe- que l'avènement des compagnies low-cost (desquelles je ne fais nullement l'apologie, mais que je cite à titre d'exemple contradictoire) en est quelque part le fruit. Je ne pense pas qu'elles soient phylantropiques.

J'ai à ce propos un exemple flagrant qui me pose, à la lecture de vos réponses, un cas de conscience :

Je compte prochainement acheter un vol Lyon-Marrakech (aller-retour du 12 au 14/02). Dois-je à votre avis aller chez mon agent de voyages qui me proposera un vol sur la compagnie nationale marocaine au prix de 510 euros, ou dois-je acheter moi-même mon vol sur le site internet de sa filiale low-cost et le payer environ 280 euros (ce vol n'est pas disponible en GDS à ce tarif) ? sachant que le vol que me vendra l'agent de voyages sera effectué sur l'appareil de la low-cost ? Est-ce qu'en achetant sur Internet je risque de voyager sur l'aile plutôt qu'en cabine (humour) ?

Pourquoi le montant des taxes aéroport est-il différent pour un vol ou un forfait identiques suivant le vendeur (je peux vous montrer des exemples à la pelle).

Comment comprendre qu'un vol ou un forfait puisse être vendu entre 10 et 50% moins cher en l'achetant en dernière minute sachant qu'il est interdit de vendre à perte ? Cela veut-il dire qu'à ce prix là, il y a encore un bénéfice ? j'espère ! ou alors ils sont suicidaires !

C'est une situation incompréhensible pour le client lambda comme moi, qui a vraiment l'impression de se faire tromper (le mot est faible).

Je n'ai pas inventé les "dernières minutes" ni les enchères sur Internet, et je n'ai vraiment pas envie de me sentir coupable si je profite de ces promotions, même si c'est au détriment du tiroir-caisse de mon agent de voyages, qui me conseillerait pourtant avec le sourire, au chaud (ou au frais, dépend de la saison). Au vu du chiffre d'affaires des marchands de dégriffés, nombreux sont les clients.

J'ai une vague idée (n'étant pas moi-même entrepreneur privé) des charges d'exploitation qui pèsent sur n'importe quelle structure commerciale française, et je me demande effectivement comment les agents de voyages vont pouvoir contrer l'internet, les low-cost, les dégriffés, la commission zéro, etc...

Nous sommes tous embarqués dans un système inextricable et je ne suis pas sur que le meilleur, ou le plus respectueux, ou le plus professionnel sorte vainqueur, malheureusement.

Rapport aux subventions de la collectivité (attention ! cela ne veut pas dire que je cautionne la pratique alsacienne en faveur d'une certaine low-cost), je vous rappelle que nous payons des impôts qui financent des hopitaux (même si vous n'êtes jamais malade), des routes (même si vous n'avez pas de voiture), que nous payons une cotisation chômage (même si vous n'avez jamais perdu votre emploi), une cotisation retraite (même si vous n'en atteindrez pas l'age -ce que je ne vous souhaite nullement-), c'est également une autre "forme de partage".

Je suis tout à fait conscient que rien n'est ni tout noir ni tout blanc, et qu'il ne faut pas généraliser.

Je n'ai pas de carte d'appartenance à quelconque parti politique.

Je n'ai pas de recette miracle pour que tout le monde soit content et récolte le juste fruit de son travail, je ne peux que faire le constat d'une époque et d'un système, et vivre avec, j'essaie en ce qui me concerne de consommer avec les moyens qui sont les miens, en cherchant un bon compromis entre l'arnaque manifeste et le prix plancher (le commerce équitable est d'ailleurs une initiative que je salue). Je ne cherche pas non plus le "tout, pour trois fois rien".

J'attends en fait le jour béni où je pourrai m'exiler avec les êtres qui me sont chers, loin de toutes ces turpitudes, contraintes et obligations, dans un havre de paix et, c'est promis, ce jour-là -au moins- je viendrai acheter mon vol aller simple chez mon agent de voyages (même si l'aller simple est plus cher que l'aller retour -quelque soit le vendeur d'ailleurs- !).

Cette longue parenthèse étant fermée, j'ai quand même 4 vols dans une partie de mon anatomie.

Le dialogue reste ouvert...

Cordialement
Christophe BESSAC

9.Posté par Christophe BESSAC le 17/12/2004 08:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Je vous informe que je viens d'être remboursé -hors frais de traitement- des billets que j'avais acheté chez TRAVELOCITY sur la compagnie East African Safari Air.

Je tiens par ailleurs à souligner que j'ai reçu de la part d'un T.O. un message m'invitant à lire une pièce jointe qui n'était autre qu'un virus (message que je tiens à votre disposition). Quelle belle attitude !

Cordialement
C.BESSAC

10.Posté par egizia le 23/12/2004 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

1961 personnes ont donc lu le courriel de Christophe BESSAC et se sont offusquées de cet Internet plein d'escrocs.

Certains ont crié (Yann, il ne faut pas écrire en majuscules sur Internet cela signifie que l'on crie méchamment! Et il ne faut pas croire que les agents de comptoir ont toutes ces compétences, les clients ne sont pas sots!). Beaucoup ont une nouvelle fois condamné Internet. Cet obscurantisme me fait penser aux conducteurs de diligence qui s'insurgeaient au XIXème contre les trains en annonçant que le corps humain ne pouvait supporter une vitesse supérieure à 60km/h!

Pour l'affaire des billets Air Bourbon, on avait moins entendu les AdV. Pourtant un réseau a vendu en toute connaissance de cause (avec ses fameux "gardes-fous"!) et fait maintenant la sourde oreille malgré son erreur.
Je rappelle à ceux qui ne sont pas des pros que Travelocity est une filiale de Sabre, qui est un GDS comme Amadeus (c-a-d que ce sont des systèmes de réservation utilisés par toutes les agences), que l'erreur vient de Sabre, que n'importe quel agent de voyages aurait donc pu faire la même erreur et qu'enfin Travelocity dispose d'une licence délivrée sur la foi de compétences professionnelles prouvées.

Mais tout cela finit bien puisque ces billets sur Air Fantôme ont été finalement remboursés.
Espérons que tous ceux qui auront à cette occasion condamné la vente sur Internet auront lu ce dernier message et que ThCook (agent de voyage français -sic!- donc compétent) imite Travelocity, site pour lequel je n'ai aucune sympathie spéciale d'ailleurs.
Eg.

PS Il y a hélas des mails qui sont générés automatiquement à l'insu de l'utilisateur pour propager les virus dont ils sont porteurs.

11.Posté par Fontaine Cécile le 30/12/2004 18:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Réponse à Yann SELLECCHIA, directeur d'agence de voyage :
Nous qui avons acheté nos billets dans l'agence de notre quartier "Thomas Cook Paris Pyrénées 20e", sommes heureuses de lire vos propos. Ainsi, comme écrit dans l'article "Quid de la valeur ajoutée des AGV" sur ce même site, nous avons fait confiance à une agence de voyage que l'on pensait, comme vous, professionnelle. Mal nous en a pris ! Aucune information malgré le BAC+2, BAC+4 peut-être, de la vendeuse et de sa responsable (BAC+8 ?).

Est-il besoin de diplômes BAC+2 à BAC+10 pour se tenir informé en tant que professionnel du tourisme de la santé financière d'une Compagnie, du bon état de leurs appareils, et j'en passe??

La curiosité professionnelle, la déontologie, la formation continue, le souci du client à qui l'on vend du voyage, ne suffisent-ils pas à se tenir au courant du basique de l'information touristique ???

Faut-il une nouvelle loi, comme la France a tendance à en écrire des tonnes, pour qu'enfin les agences de voyage respectent leurs clients même si elles ne sont dans ce cas précis que mandataires ???

Il est vrai que j'ai appris sur ce même site que NF et Mayarev ont remboursé leurs clients sans attendre la décision du tribunal. Voilà un geste commercial comme on aimerait qu'il soit étendu à toutes les agences de voyage. Malheureusement pour nous, Thomas Cook n'a pas donné de ses nouvelles (c'est moi qui en prend et en donne par le biais d'Internet, bel outil de pub !).

Comme Christophe Bessac, je pense aujourd'hui à acheter mes billets sur Internet pour au moins 2 bonnes raisons :
1. le prix des billets pour La Réunion démarre à 150€ pour les enchères de NF. Au moins si la Cie fait faillite je perdrais moins que les 450€/personne (donc x2 = 900€) dépensés bêtement le 23 octobre en faisant confiance à l'AGV de mon quartier qui, vous en conviendrez, n'est pas une petite agence...
2. aujourd'hui je n'ai pas plus d'informations de mon agence. Si, un appel du 17 décembre tout de même, pour me prévenir que le n° de nos billets avaient été donnés au liquidateur pour un "éventuel remboursement". Je ne tiens donc pas à nouveau confier mon argent si durement gagné à une agence quelle qu'elle soit. Tout le monde n'a pas une paye de directeur, je vous prie de nous excuser de ne pas gagner suffisamment pour payer cher nos billets.

Enfin, le plus important dans tout ça c'est que j'ai un toit. Oui, car à 4 jours près , je déposais mon préavis de congé pour mon logement car je partais m'installer sur l'Île de La Réunion le 9 mars. Le 4 janvier je reprends un CDD afin de financer un nouveau billet. Mais encore une fois, j'ai de la chance , car ce n'est qu'un aller simple à 450€ et non pas un aller-retour comme d'autres passagers ont eu le malheur de perdre...

"L'agent de voyage en France est compétent"... Laissez moi douter jusqu'à preuve du contraire.

Bonne fin d'année à tous et BONNE ANNEE 2005 (là je crie !!)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com