TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Adriana Minchella, "Marmara est en train de se faire hara-kiri !"

l'interview d'Adriana Minchella, présidente du CEDIV


Rédigé par Céline Eymery le Vendredi 30 Août 2013

Promotions exclusives réservées aux clients Internet, changement des plans de vols et des dates avant le départ, après-vente... pour la président du CEDIV, Adriana Minchella, Marmara est en train de se faire Hara-kiri. Interview.



Adriana Minchella : "Pour moi, Marmara est en train de se faire Hara-kiri. Ils veulent tuer la poule aux œufs d'or. Et les conséquences pourraient faire des victimes collatérales..."  - DR
Adriana Minchella : "Pour moi, Marmara est en train de se faire Hara-kiri. Ils veulent tuer la poule aux œufs d'or. Et les conséquences pourraient faire des victimes collatérales..." - DR
TourMaG.com - Qu'est ce qui vous dérange dans la stratégie actuelle menée par le groupe TUI pour l'une de ses marques phare Marmara ?

Adriana Minchella :
Après avoir bien utilisé le réseau de distribution, le groupe TUI semble avoir décidé de nous tourner le dos.

Et pourtant c'est en grande partie la distribution qui a permis à Marmara de devenir une marque forte.

Il est vrai que le Printemps Arabe a changé la donne. Mais faut-il pour autant tout renier, oublier le passé et rompre le lien fort que Marmara et la distribution ont toujours eu ?

Pour moi, Marmara est en train de se faire Hara-kiri. Ils veulent tuer la poule aux œufs d'or. Et les conséquences pourraient faire des victimes collatérales...

TourMaG.com - Concrètement que reprochez-vous à Marmara ?

Adriana Minchella :
Ils veulent tout faire tout seul. Ils ont voulu leur propre réseau de distribution. Et maintenant ils proposent des remises valables uniquement sur Internet. Regardez leur site, il n'y a que des promotions...

Ils veulent baisser les coûts de la distribution, Mais combien coûte l'acquisition d'un client sur Internet, le référencement, la gestion du site et la fidélisation ?

Ce n'est pas parce que le client profitera une fois d'une offre à prix cassé qu'il va revenir...

Le groupe TUI souhaite appliquer le même modèle partout, or nous ne pouvons pas comparer la distribution en France, et en Allemagne ou encore en Grande-Bretagne...

TourMaG.com - Pensez-vous comme Léa l'évoquait dans son billet d'humeur la semaine dernière que le produit n'est plus aussi fiable ?

Adriana Minchella :
C'est vrai que les changements avant le départ sont plus fréquents avec des plans de vols modifiés ou des dates de départs reportées... Il y a aussi de plus en plus d'après-vente.

Le client va s'en rendre compte, et l'agent de voyages va en avoir assez de devoir gérer ce type de dossier.

De toute façon ce sera l'effet boomerang pour Marmara. En vendant davantage en direct, le TO va forcément devoir gérer davantage de problématiques qui étaient jusqu'alors pris en main par le distributeur...

Le staff de Marmara ne mesure pas toutes les conséquences. Ils pensent qu'ils sont les rois du monde.

Ils ne regardent qu'un seul bout de la lorgnette.

TourMaG.com - Comment les agences peuvent-elles se rebeller ?

Adriana Minchella :
C'est compliqué pour certaines agences, qui de part leur localisation sont très liées au plan de vols de Marmara. Elles n'ont pas beaucoup voire pas du tout d'alternative.

Peut-être que des tours-opérateurs devraient prendre un peu le relais et jouer la carte de la distribution ! Fram par exemple devrait reprendre la main...

Surtout quand on voit la stratégie de Marmara... à la place des TO, je m'engouffrerai dans la brèche...

Lu 7765 fois

Notez


1.Posté par blagueur masqué le 02/09/2013 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Adriana a omis sans doute volontairement une autre alternative que Fram. Pensez vous que le départ des ex-Marmara ces derniers temps et la nouvelle appartenance Donatello ne soient pas pour bientôt la vraie revanche et le retour en force de l'ancien modèle économique vers le réseau et la mort lente de la marque phare de TUI?

2.Posté par Bouddha le 02/09/2013 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce n'est pas encore cet hiver que FRAM va révolutionner sa production et sa distribution auprès des agences !
Les atermoiements sur la remise en état de ses finances semblent avoir pris le dessus sur l' innovation et la nouveauté de leur production hivernale...
A part les couv. très réussies, le reste : pas de changement ! Alors, de la à s' engouffrer dans l' espace que Marmara laisse à d' autres dans la distribution, ce n' est pas FRAM qui le fera.

3.Posté par baudoin le 02/09/2013 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on peut supposer que TUi France roule ,à l'insu de son plein gré,pour DONATELLO. pourquoi pas !

4.Posté par JMLaffay le 02/09/2013 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En tant qu'agent indépendant (mais pas trop, puisque membre du réseau sous enseigne de TUI) je dois avouer avoir militer depuis longtemps pour que cette orientation de distribution voit le jour ! Je suis donc heureux, qu'un tour opérateur qui hérite d'un réseau d'agences sous enseigne représentatif au niveau national, puisse essayer de le valoriser en appuis de son site web.
Tout le monde s'accorde à penser qu'on va assister à la réduction importante du nombre d'agences en France (on passerait de 5 500 à environ 3 000 ?)
Et bien pour ma part, et je suis certain que chacun s'appropriera cette idée, je préfère que ce soit les autres qui ferment...

5.Posté par blagueur masqué le 02/09/2013 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sauf que TUI va prochainement saigner à blanc quelques unes de ses agences dans son futur plan de "départ volontaire".....c'est donc le début d'une mort annoncée des agences de voyage , la guerre du "clic and mortar" ne fait que commencer.

6.Posté par Watcom le 08/10/2013 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tous,
Si l'avis d'un usager vous intéresse ,je suis ancien client des agences de voyages mais aujourd'hui seul le rapport qualité prix me parle.
Aujourd'hui pour les voyages,demain pour les libraires [amazon] ,l'achat par Internet est très tentant pour le consommateur qui sait se servir des moyens de payement sécurisés .
Je fais trois voyages à l'étranger par an,je suis parti huit fois avec marmara sur les 36 derniers mois ,7fois Grace à avantages macif et la dernière fois directement avec promotion marmara web plus intéressante que macif.
Aujourd'hui tout peut se faire 24 heures sur 24,pourquoi par exemple aller chez un libraire commander un livre rare alors qu'amazon vous livre gratuitement en deux jours,c'est malheureusement identique pour vous.
Le monde change très vite et le commerce aussi.
En tant qu'ancien cadre commercial je suis content d'être en retraite et je plaint les jeunes mais nous l'avons voulu.
Cordialement .
Jean Claude wattiez.

7.Posté par LAFFAY le 08/10/2013 20:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
(Amusant cette conversation sur plusieurs semaines...)
Monsieur Watiez bonsoir,
Vous êtes un jeune retraité, ce qui veut dire que vous êtes de cette génération qui avez connu les trente glorieuses, et qui avez (par vos votes) contribué au maintien d'un système de retraite qui s'il vous est favorable, n'a plus les moyen de perdurer. Pour compléter le tableau, vous avez du temps, et visiblement les moyens de voyager, pour autant, vous cédez aux sirènes du tout numérique pour des profits court terme (enfin, tant que vous ne rencontrerez pas de trop gros désagréments) sans comprendre que vos choix contribuent encore à la fragilisation du système qui vous rémunère ; la retraite, qui vous est payée par les actifs, enfin... Ceux qui le restent, actif...
Vous avez raison de plaindre les jeunes (entrepreneurs et salariés) et vous avez raison de dire que "vous" l'avez voulu...
Nous, nous sommes de la génération qui vous suit, et qui doit réparer vos abus et le manque de claire-voyance de votre génération, c'est à dire de nous acquitter de charges patronales et salariales qui nous rendent contre-productif, et ce, dans un contexte que la mondialisation et les évolutions technologiques a rendu particulièrement "illisible".
Alors oui, nous allons nous adapter tant bien que mal..., allez-vous savoir le faire de votre côté ?
Bien à vous,
Jean-Marc LAFFAY

8.Posté par LAFFAY le 08/10/2013 21:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour ajouter à mon précédant commentaire, et l'imager un peu ; vous qui appréciez vous promener dans un centre ville vivant, aux vitrines animées... Un jour prochain (le mouvement est lancé hélas) vous vous réveillerez, descendrez acheter votre journal et vous vous étonnerez du silence de cette rue devenue bien (trop) paisible... Tiens ? Le Point Presse est fermé... Les autres magasins aussi... il reste bien quelques banques (et encore...) ainsi que les pompes funèbres, bien présents eux...
Alors, vous remonterez chez vous, vous vous assiérez devant votre PC, y regarderez l'actualité, et, lassé par vos nombreux voyages achetés sur internet ou auprès de votre assureur (est-ce son métier...) vous vous contenterez de rester chez vous à regarder par la fenêtre, le peu de spectacle qui restera dans votre rue, celui du va et vient chez les pompes funèbre...
Belle retraite...

9.Posté par Sarcome le 08/10/2013 23:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonsoir monsieur LAFFAY,
Pour répondre à votre premier message,il est vrai que je suis un jeune retraité qui a commencé à travailler en 1969 et qui a cotisé la totalité de ses 172 trimestres .
Il est vrai qu'en ayant fait très peu d'études j'ai travaillé énormément pour arriver à ce que je suis.
Pour cela je ne pense pas être coupable des erreurs des différents gouvernements au pouvoir qui ont dépensés plus qu'ils n'avaient au point de mètre notre économie en danger.
Il est vrai que les générations suivantes ne sont pas responsable de ne pouvoir travailler autant qu'à pu le faire ma génération.
C'est pour cela que je vous plaint ,j'ai deux enfants et je sais qu'il est difficile pour eux de gagner correctement leur vie malgré leur bac plus cinq car ils n'ont pas la possibilité de travailler autant que nous l'avons eu.
A part cela vos propos ont du bon sens mais n'accusez ma génération d'être égoïste car elle ne l'est pas.
Concernant votre deuxième message
J'ai passé ma vie dans les centres ville et je suis très content de vivre à la campagne.
Cordialement .
Jean Claude wattiez.

10.Posté par FRANCOIS FILLOUX le 09/10/2013 08:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Histoire d'illustrer votre débat générationnel , lisez :


Seuls les + de 50 ans peuvent comprendre... ! Les plus jeunes méditez... !
Vengeance des vieux !!!
A la caisse d'un supermarché, une vieille dame choisit un sac en plastique pour ranger ses achats.

La caissière lui reproche de ne pas se mettre à l'écologie et lui dit:
Votre génération ne comprend tout simplement pas le mouvement écologique. Seuls les jeunes vont payer pour la vieille génération qui a gaspillé toutes les ressources !

La vieille femme s'excuse auprès de la caissière et explique :
Je suis désolée, il n’y avait pas de mouvement écologiste de mon temps.

Alors qu'elle quitte la caisse, la mine déconfite,
la caissière ajoute : Ce sont des gens comme vous qui ont ruiné toutes les ressources à nos dépens. C'est vrai, vous ne considériez absolument pas la protection de l'environnement dans votre temps !

Alors, un peu énervée, la vieille dame fait observer qu'à l'époque on retournait les bouteilles de verre consignées au magasin. Le magasin les renvoyait à l'usine pour être lavées, stérilisées et remplies à nouveau : Les bouteilles étaient recyclées, mais on ne connaissait pas le mouvement écologique.

Elle ajoute :
De mon temps, on montait l'escalier à pied: on n'avait pas d'escaliers roulants et peu d’ascenseurs.
On ne prenait pas sa voiture à chaque fois qu'il fallait se déplacer de deux rues : On marchait jusqu'à l'épicerie du coin.

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.
On ne connaissait pas les couches jetables : On lavait les couches des bébés. On faisait sécher les vêtements dehors sur une corde à linge, pas dans une machine de 3 000 watts. On utilisait l'énergie éolienne et solaire pour sécher les vêtements.
On ravaudait systématiquement les vêtements qui passaient d'un frère ou d'une sœur à l'autre.
Mais, vous avez raison, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

On n'avait qu'une TV (quand on en avait…) ou une radio dans la maison ; pas une dans chaque chambre. Et la télévision avait un petit écran de la taille d'une boîte de pizza, pas un écran de la taille de l'État du Texas.
On avait un réveil qu’on remontait le soir. Dans la cuisine, on s'activait pour préparer les repas ; on ne disposait pas de tous ces gadgets électriques spécialisés pour tout préparer sans efforts et qui bouffent des watts autant qu'EDF en produit.
Quand on emballait des éléments fragiles à envoyer par la poste, on utilisait comme rembourrage du papier journal ou de la ouate, dans des boîtes ayant déjà servi, pas des bulles en mousse de polystyrène ou en plastique.
On n'avait pas de tondeuses à essence autopropulsées ou autoportées : On utilisait l'huile de coude pour tondre le gazon.
On travaillait physiquement; on n'avait pas besoin d'aller dans un club de gym pour courir sur des tapis roulants qui fonctionnent à l'électricité.

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.
On buvait de l'eau à la fontaine quand on avait soif.
On n'utilisait pas de tasses ou de bouteilles en plastique à jeter.
On remplissait les stylos dans une bouteille d'encre au lieu d'acheter un nouveau stylo.
On remplaçait les lames de rasoir au lieu de jeter le rasoir entier après quelques utilisations.

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.
Les gens prenaient le bus, le métro, le train et les enfants se rendaient à l'école à vélo ou à pied au lieu d'utiliser la voiture familiale et maman comme un service de taxi 24 heures sur 24.
Les enfants gardaient le même cartable durant plusieurs années, les cahiers continuaient d'une année sur l'autre, les crayons de couleurs, gommes, taille-crayon et autres accessoires duraient tant qu'ils pouvaient, pas un cartable tous les ans et des cahiers jetés fin juin, de nouveaux crayons et gommes avec un nouveau slogan à chaque rentrée.

Mais, c'est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.
On n’avait qu’une prise de courant par pièce, et pas de bande multiprises pour alimenter toute la panoplie des accessoires électriques indispensables aux jeunes d'aujourd'hui.

ALORS VIENS PAS ME FAIRE "CH..." AVEC TON MOUVEMENT ÉCOLOGISTE !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com