TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Aéroport : Brad Pitt, futur agent d'accueil aéroportuaire ?

En 2050, près de 16 milliards de personnes par an, utiliseront l'avion


le Lundi 16 Mars 2015

Hologrammes, Google glass et robots devraient peupler très prochainement les aéroports du monde entier. De quoi mieux gérer le flux de passagers et supprimer les files d'attentes aux contrôles de sécurité. Et si Brad Pitt tout à coup venait à votre rencontre pour vous indiquer le bon terminal ? A CDG ce n'est pas toujours inutile...



Un aéroport ultra connecté rendra les déplacements plus agréables et permettra surtout de gérer les flux toujours plus importants de passagers © Sergey Nivens - Fotolia.com
Un aéroport ultra connecté rendra les déplacements plus agréables et permettra surtout de gérer les flux toujours plus importants de passagers © Sergey Nivens - Fotolia.com
Projetez-vous un instant dans votre aéroport habituel en 2035.

Un hologramme de votre acteur préféré (Brad Pitt au hasard) vous indique en souriant le chemin à suivre pour déposer votre bagage.

Celui-ci sera traité en quelques secondes par des robots.

Vous vous dirigez ensuite vers les contrôles de sécurité que vous franchissez en moins de 5 minutes, sans avoir besoin de sortir les pièces de vos poches ou de quitter vos chaussures.

Vous poursuivez votre chemin et levez la tête vers un détecteur qui scanne votre rétine et reconnait immédiatement votre identité, associée à votre billet d’avion.

Il ne vous reste plus qu’à flâner dans les boutiques duty free qui tentent de vous séduire grâce à des promotions personnalisées envoyées instantanément sur votre smartphone.

Les technologies biométriques pour supprimer les files d'attente

Cette projection donne une idée de ce qui attend les voyageurs dans 20 ans.

Un aéroport ultra connecté qui rendra les déplacements plus agréables et permettra surtout de gérer les flux toujours plus importants de passagers. Car d’ici 2050, environ 16 milliards de personnes sillonneront le ciel chaque année, soit 3 milliards de plus qu'en 2012. Les prévisions tablent sur une croissance de 5% par an.

Pour éviter que tout ce petit monde ne soit totalement bloqué dans d’interminables files d’attentes aux différents points contrôles, les responsables innovations planchent aujourd’hui sur différentes technologies qui permettraient de fluidifier la circulation.

Des solutions présentées dans une vaste enquête du magazine Passenger Terminal Today, distribué lors du salon Passenger Terminal Expo qui s’est déroulé à Paris les 15, 16, 17 mars dernier.

Premier chantier : améliorer les contrôles de sécurité grâce aux technologies biométriques. Actuellement, plus d'une centaine de pays ont adopté le passeport biométrique : 485 millions sont en circulation.

A Paris, Parafe lancé en 2009 a déjà été utilisé par un million de passagers. Mais le système de reconnaissance des empreintes est parfois boudé par les voyageurs trop hygiénistes. C’est pourquoi certains aéroports se tournent déjà vers la reconnaissance faciale ou de l'iris.

A Gatwick, 34 portes électroniques ont été équipées d'une telle technologie baptisée Human Recognition Systems.

L'imagerie médicale pour mieux scanner les bagages

La tomographie, utilisée dans l'imagerie médicale, pourrait également faire son entrée dans les aéroports, permettant de produire des images en 3D des bagages sans qu’il soit nécessaire d’en sortir ses produits liquides ou son ordinateur. L'aéroport d'Oslo devrait tester l'une de ces machines construites par la société Rapiscan.

Plus généralement, les nouvelles générations de machine à rayons X seront capables de détecter les objets inoffensifs qui traînent dans nos poches, comme les pièces de monnaie. L'aéroport d'Amsterdam teste actuellement une technologie qui permet de monter aux agents de sécurité où se trouve l'objet incriminé. De quoi signer la fin des palpations souvent hasardeuses et intrusives.

Afin d'accélérer encore plus le contrôle des bagages, certaines entreprises proposent que les passagers fassent eux-mêmes le travail.

Les Californiens Qylur ont créé une machine dans laquelle les passagers placent leur valise cabine. Celle-ci analyse alors le contenu et alerte le personnel de sécurité si nécessaire. Ce système a été testé pendant la coupe du monde au Brésil.

Pour gagner encore en rapidité, les bagages pourront à l'avenir être triés par des robots. Une expérimentation est en cours à l'aéroport d'Amsterdam et un projet a été lancé sur celui de Londres. D'après Vincent Kwaks le directeur de la compagnie Vanderlande Industrie, qui développe cette technologie, les aéroports peuvent ainsi gérer jusqu'à 40% de bagages supplémentaires dans un même espace.

Les Google Glass pour mieux guider les passagers

Ces nouvelles technologies ne vont pas seulement permettre de sécuriser les aéroports. Elles vont aussi faciliter la vie au quotidien des passagers.

A Paris, on planche sur un système de robotique pour garer sa voiture plus facilement. Un espace connecté a été installé dans le hall 2 d’Orly.

Des hologrammes ont été installés quelques mois en salle d’embarquement d’Orly Ouest. « Nous sommes bien sûr en veille active sur toutes ces technologies. Néanmoins, il faut faire attention car c’est encore le début et les gains opérationnels ne sont pas toujours évidents » explique Sébastien Couturier le responsable pôle innovation d’Aéroports de Paris.

Il cite par exemple les Google Glass utilisées par les hôtesses de Virgin Atlantic au salon de l'aéroport d'Heathrow. Des appareils qui personnalisent l’accueil du passager en lui fournissant les dernières informations concernant son vol ou encore la météo de sa destination. « L’expérimentation s’est arrêtée car la technologie n’était pas mûre » assure Sébastien Couturier.

Les Beacons s’avèrent en revanche assez prometteurs. Cette technologie qui permet de programmer des messages géolocalisés est déjà utilisée à l’aéroport de San Franscico pour aider les aveugles à s'orienter dans le terminal. A Paris, il sert à optimiser le parcours des prestataires.

EasyJet veut également implémenter les Beacons dans trois aéroports européens, pour faire des notifications à ses passagers quand ils s'approchent de la sécurité.

Bien sûr, les Beacons vont aussi être utilisés par les boutiques des aéroports, qui proposeront des offres spéciales aux passagers. Même s’il faudra veiller à ne pas être trop intrusifs (voir notre précédent article sous peine de voir fuir les consommateurs du futur.

Lu 3924 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com