TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Aéroport de Paris Orly saturé : le ras-le-bol des professionnels du tourisme !

Des files d'attentes jamais vues


Rédigé par Pierre Georges le Mercredi 12 Juillet 2017

Voyageurs, employés de l'aéroport ou responsables de compagnies aériennes... à Paris-Orly, avec des temps d'attentes aux contrôles pouvant atteindre plusieurs heures, le ras-le-bol est général. En plein pic du trafic aérien dû aux congés d'été, l'aéroport du sud parisien est totalement saturé et les professionnels du tourisme ne décolèrent pas. Ils s'attaquent désormais à Matignon.



La file d'attente à Paris Orly-Sud, jeudi 6 juillet 2017 © DR TourMaG.com M.S.
La file d'attente à Paris Orly-Sud, jeudi 6 juillet 2017 © DR TourMaG.com M.S.
Une fin de journée d'été à l'aéroport de Paris-Orly.

Alors qu'une alerte au colis piégé - la seconde en moins d'une heure - bloque l'ensemble de l'entrée du hall A, des milliers de vacanciers s'impatientent.

Nous sommes lundi 3 juillet 2017 et, dans la foule compacte qui attend dans une chaleur infernale, se trouvent des personnes âgées, des enfants, des familles nombreuses. Tous s'apprêtent à vivre une soirée cauchemardesque.

Car après une nouvelle heure d'attente au contrôle sécurité, où l'ambiance est électrique, la file d'attente au poste de la Police aux frontières (PAF) dépasse allègrement l'heure et demie. Aucun avion ou presque ne partira à l'heure ce soir là.

"C'est ce que nous vivons tous les jours, c'est le problème de tout le monde ici. C'est de pire en pire", se lamente une employée d'Aéroports de Paris, complètement excédée.

Avec la hausse du trafic en raison des vacances, le manque d'effectifs aux postes de contrôles et les mesures de sécurité renforcées en période d'état d'urgence, l'aéroport du sud parisien, qui voit passer 115 000 passagers par jour, étouffe.

En ajoutant les travaux en cours, prévoyant de relier les deux aérogares d'ici à 2020, on arrive "à une situation jamais vue", d'après une habituée du lieu. "Mais je crois que le plus impardonnable est la panne des comptoirs PARAFE, pour raisons sécuritaires", explique-t-elle.

"Je n'ai jamais vu tous les bureaux de police ouverts en même temps. C'est un bien triste spectacle et une triste image de l'accueil parisien", poursuit-elle.

Les compagnies aériennes désemparées

De leur côté, les responsables des compagnies aériennes présentes à Orly rivalisent d'adjectifs pour qualifier l'enfer à l'aéroport.

"La situation y est dramatique, catastrophique", explique Tiago Martins, directeur commercial chez Aigle Azur. "Désormais, on demande à nos clients de se rendre 3 heures à l'avance à l'aéroport, et honnêtement, ça ne suffit pas".

D'après les indications de la compagnie française, près de 70% de ses vols sont partis retardés ces dernières semaines. "C'est lamentable. On est complètement prisonnier de ça".

Il y a quelques jours, Marc Rochet, président d'Air Caraïbes y allait également de son coup de sang, parlant "d'un niveau extrêmement critique". "Depuis le 15 juin, tous les jours ont connu un temps d'attente supérieur à 60 minutes pour les passagers, dont neuf jours avec un temps d'attente aux contrôles supérieur à 90 minutes".

Cette semaine, même le P-DG d'Air France, Jean-Marc Janaillac, s'est emporté. "Il y a des mesures urgentes à prendre de la part des pouvoirs publics", a-t-il lancé, dimanche 9 juillet. Notamment "en termes d'acceptation de nouveaux matériels qui permettraient la reconnaissance faciale des personnes, comme ce qui existe à Londres ou à Amsterdam, par exemple".

Le numéro 1 d'Air France a également demandé "un plus grand nombre de fonctionnaires de la police de l'air et des frontières", ainsi que "pour certaines, destinations, un allègement des procédures totalement rigides de consultation ou de vérification des passeports".

L'Etat reste muet

Tous pointent en effet du doigt l'immobilisme de l'Etat qui, d'après l'avis général, ne prend pas la mesure de ce qui se passe et brille par son manque de communication.

"On vit une situation inadmissible à Orly, mais aussi à Roissy et même dans certains aéroports en province", précise Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du voyage. "Le problème ne relève pas d'ADP, le système Parafe n'est pas assez implanté, et quand c'est le cas, ça ne fonctionne pas. Et comme si ça ne suffisait pas, on a remis en place les contrôles sur les zones Schengen".

"Le ministère de l'Intérieur doit se rendre compte de la situation, ils pensent qu'attendre des heures est normal. Et on est même pas encore au pic de l'été", nous confie de son côté Michael Hamelink, P-DG d'Aigle Azur, se disant très préoccupé par la situation.

"Et je comprends aussi tout à fait la colère des 2 policiers qui se retrouvent face à 5 000 personnes épuisées et en colère".

Mardi 11 juillet, l'Union des aéroports français (UAF) a été reçue à Matignon. "Nous avons partagé les réalités du terrain, c'est-à-dire la situation chaotique en matière de contrôle aux frontières aériennes", explique Nicolas Paulissen, délégué général.

La délégation, qui a observé une "dégradation de 500% des retards" en 2016, a proposé une série de mesures : déploiement massif et urgent de matériels Parafe avec reconnaissance faciale, et renforcement des moyens informatiques alloués à la PAF et aux douanes. Le retour aux contrôles aléatoires et ciblés sur les vols Schengen est également évoqué.

En attendant, d'après les responsables de la PAF d'Orly, contrainte de contrôler 100% des voyageurs à l'entrée et à leur sortie de l'avion, "si on veut partir en toute sécurité, il faut l'accepter".

A l'approche du week-end de la mi-juillet, l'un des pics de fréquentation annuels d'Orly, peu d'espoir donc que la situation évolue rapidement.

Ce qui a donné l'idée à Marc Rochet d'envoyer une lettre à Donald Trump, qui doit arriver jeudi 13 juillet à Paris, pour lui conseiller d'atterrir au Bourget.

Lu 17438 fois

Notez


1.Posté par Bladnica le 13/07/2017 08:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce serait le moment pour l'aéroport de Vatry de proposer des slots aux compagnies.... 3 h, c'est largement assez pour y aller de Paris.

2.Posté par jean le 13/07/2017 09:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
au milieu du mois de décembre il y avait 3 heures de queue à orly sud!!!!alors qu'est ce que celà doit être en ce moment!!tout le hall principal de orly sud était couvert de monde,alors je comprends très bien que les contrôles soient renforcés mais toutes les guérites de la police aux frontières devraient être occupées

3.Posté par Elodie le 13/07/2017 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
INADMISSIBLE ! Et Paris postule pour les JO?...
Ah elle est belle, la ville la plus visitée du monde !

4.Posté par partoupareil le 13/07/2017 10:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est pareil à CDG
Au mieux, il y a 2 agents de la PAF.
Mais la plupart du temps (du moins ce que j'ai vu 3x moi même depuis janvier), il n'y en a qu'un....
On attend, les gens s'énervent et gueulent (et on raison),
Pour étayer ce que dit Elodie, quand on pense que nos instances se glorifient d'être le pays le + visité au monde, bonjour l'accueil....

5.Posté par papagolf le 13/07/2017 10:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand on aura démontré que les aéroports "ne sont pas gérables", on les offrira au privé.
Ca me rappelle l'ORTF en 1974...

6.Posté par Delavoix le 13/07/2017 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Trouvez vous normal que pour les Antilles , il y ait un contrôle PAF au départ et à l'arrivée ? dans les 2 sens !!!
Idem pour la Réunion !

7.Posté par ZAZ le 13/07/2017 11:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Situation vécue il y a quelques jours à Orly Sud
Arrivée en provenance de Tunis en fin de soirée vol Transavia
Au même moment un vol en provenance du Maroc, un autre d'Algérie.
Tous les passagers se retrouvent au même endroit à la police des frontières.
2 file
1 pour les passeports hors CE
1 pour les ressortissants CE

1H30 d'attente.
Les passagers hors CE sont passés plus rapidement que les ressortissants CE.
Une honte

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com