TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Aéroports de Paris : l'Etat français cède des parts

Les aéroports de province également concernés?


Rédigé par M.B. le Lundi 1 Juillet 2013

Alors que l'Etat français vient de céder des parts dans Aéroports de Paris, en province, les aéroports se préparent à connaitre le même sort.



L'Etat français et le Fonds stratégique d'investissement (FSI) cèdent conjointement 4,81% du capital d'Aéroports de Paris à Crédit agricole assurances-Predica et 4,69% à Vinci, a annoncé le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, lundi 1er juillet 2013, selon Reuters.

Une opération qui permettra à l'Etat de dégager 303 millions et 435 millions pour le FSI.

En province, la rumeur évoque que le gouvernement, toujours en quête d’argent, pourrait aussi céder ses parts dans les sociétés gérant les grands aéroports.

Si le projet de privatisation des grands aéroports français avait été abandonné sous le gouvernement Sarkozy, il refait aujourd’hui surface sous le président Hollande.

L’Etat, dont la participation s’élève actuellement à 60% pourrait en céder plus de la moitié.

Plusieurs entreprises privées sont intéressées dont le groupe Vinci, déjà présent dans la gestion d’aéroports de province de taille plus modeste.

Nice Côte d’azur en ligne de mire

L’aéroport Nice Côte d’azur, premier de province, est directement concerné.

Christian Estrosi, président de la Métropole Nice Côte d’Azur et co-actionnaire de la Société des Aéroports de la Côte d’Azur (Nice et Cannes) aux côtés de la CCI de Nice et de l’Etat, a devancé cette opération en précisant il y a quelques semaines que les collectivités se positionneront pour racheter la part de l’Etat mis en vente.

Il s’agit de bloquer l’entrée d’un opérateur privé dont les intérêts sont peu compatibles avec l’intérêt public.

Un aéroport est d’abord un outil du développement territorial. « Les collectivités publiques doivent rester majoritaires dans le capital de la société aéroportuaire, avant tout pour imposer notre vision du développement et afin de sauvegarder l’attractivité de la région auprès des investisseurs et des entreprises. »

Pour la Côte d’Azur, plus que tout autre territoire, car il reçoit 11 millions de visiteurs par an, dont un grand nombre empruntent l’aérien.

L’aéroport reste essentiel à son désenclavement. Notamment après la décision de remettre à plus tard la desserte par LGV de la Côte d’Azur, se traduisant de fait par un abandon pur et simple du projet, face aux contraintes budgétaires et à l’urbanisation.

Lu 471 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 11:50 Ryanair plie sous les contestations de ses pilotes


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com