TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Affaire Firstchoice : J.-P. Mas et Jean Korcia répliquent à R. Vainopoulos

les distributeurs défendent leur position


Rédigé par La Rédaction - redaction@tourmag.com le Vendredi 13 Octobre 2006

La position iconoclaste de Richard Vainopoulos, président de TourCom, dans ce qu'il est convenu d'appeler "l'affaire Firstchoice", est contestée par Jean-Pierre Mas et Jean Korcia, respectivement patrons d'Afat Voyages et de Manor. Dans un courrier à TourMaG.com, ils défendent leur position et la pertinence d'une charte déontologique producteurs-distributeurs.
(le titre et les inter sont de la Rédaction)



« L’intention de Marmara de mettre en ligne sur le site « First Choice » des prix nets a eu le mérite d’unir la distribution toutes tendances confondues : réseaux intégrés et volontaires, indépendants, grande distribution, distribution en ligne.

Voilà qui est assez rare pour être signalé. Richard Vainopoulos a choisi de se différencier : Il ne faut pas en conclure hâtivement que celui qui pense contre tout le monde pense juste (Galilée n’est pas facilement reproductible), ni, à contrario, que ceux qui partagent une analyse commune quasi unanime « se trompent de combat ».


La preuve : ce n’est pas le site First Choice qui est en cause, (plusieurs T.O. disposent d’un site de vente en ligne) mais l’affichage de prix nets, même s’il est réservé aux promotions, qui contraindrait le distributeur à facturer au client, en sus du prix « facial », des frais de service. Comme pour l’aérien.

Affaire Firstchoice : J.-P. Mas et Jean Korcia répliquent à R. Vainopoulos

La remise en cause du commissionnement, ouvre une brèche


La remise en cause du commissionnement, ouvre une brèche dans laquelle d’autres T.O. ne manqueront pas de s’engouffrer. Pour un distributeur, faciliter l’ouverture de cette brèche relève au mieux d’un niveau élevé d’inconscience et au pire, de pratiques d’apprenti sorcier ou de pompier pyromane.

Il ne s’agit pour la distribution, ni de diaboliser Marmara, ni de céder à la provocation : «qui osera déréférencer Marmara ? ». Toute la distribution n’est pas adepte de la pensée binaire et est en mesure d’introduire un peu de nuance, voire de subtilité, dans son analyse.

Il s’agit pour nous de mieux comprendre la motivation et les objectifs de Marmara, d’en débattre avec les dirigeants de l’entreprise et d’établir entre distributeurs une plateforme commune de principes, fondée sur :

- l’égalité de l’accès aux stocks,
- la similarité des prix mis directement en marché par les producteurs avec les prix publics commissionnés de la distribution
- la rémunération de la distribution par le producteur.


Certains pensent que ces « fondamentaux » sont ringards ou dépassés, alors qu’ils sont les garants d’un équilibre économique cohérent que personne n’a intérêt à détruire. »]i

J. Korcia : ''Dommage que R. Vainopoulos ait préféré jouer perso...

Affaire Firstchoice : J.-P. Mas et Jean Korcia répliquent à R. Vainopoulos
Jean Korcia, président de Manor et initiateur de la réunion des distributeurs, tenue le 5 octobre au SNAV, a tenu, lui aussi, à réagir à la déclaration de Richard Vainopoulos.

« J’ai lu avec beaucoup d’attention le communiqué de presse du président de Tourcom… mais j’avoue ne pas avoir bien compris sa pensée, pourtant habituellement claire ! Il déclare être opposé aux positions prises par l’ensemble de nos confrères mais il dit ensuite la même chose que nous.

En effet, comme il semble le souhaiter, nous demandons aux TO de ne jamais vendre en direct, moins chers que par notre intermédiaire, les mêmes produits que ceux présentés dans leurs brochures. Comme il semble le souhaiter, nous exigeons également que les TO ne changent rien à notre rémunération actuelle, reconnue sous la forme d’une commission sur les prix brochures.

La signature d'une charte déontologique sera dissuasive

Richard Vainopoulos est donc en harmonie avec l’ensemble des participants de notre récente réunion. Dommage qu’il ait préféré jouer personnel plutôt qu’en équipe avec nous.
Là où nos positions divergent, c’est quant à l’utilité d’une charte déontologique signée entre les producteurs et les distributeurs.

Nous pensons qu’une telle charte sera dissuasive car nous savons que les membres de nos réseaux accepteront sans hésitation, si nous le leur demandons avec de bonnes raisons, de déréférencer un TO qui ne la respecterait pas.

Ce n’est peut-être pas possible pour Richard Vainopoulos mais c’est alors un problème interne à son réseau et je m’interdis d’interférer dans ses relations avec ses adhérents.
Pour ce qui est des agences en ligne, que Richard Vainopoulos tente d’opposer à la distribution traditionnelle, je ne partage pas son avis : ces agences détiennent une licence, elles ont, comme nous, le droit d’exister ; elles apportent aux consommateurs un nouveau canal d’achat qui paraît leur convenir.

A nous de faire de même, en créant des sites marchands, si nous le désirons, ou de savoir mettre en évidence la valeur ajoutée de nos boutiques en termes de proximité, de conseil, d’humanité, dans un monde de plus en plus virtuel. »

Lu 3072 fois
Notez


1.Posté par RIGAUDEAU NICOLAS le 16/10/2006 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis le gérant d'une petite agence indépendante... membre du CEDIV
Cet après-midi, une cliente se présente après avoir surfée sur le site GO Voyages... Elle y a trouvée une croisière en Turquie (Identique à la virgule près à celle revendue dans la brochure MARMARA sous le nom "Croisière à l'heure des dauphins") à un prix PROMO : 239 euros + 135 euros de frais de dossier
Grosso modo réduction de 214 euros par rapport à la brochure....
Le plus terrible...nous venons d'appeler GO VOYAGES qui vient de nous confirmer que ce tarif n'était pas valable pour les agences mais seulement pour les clients qui achètent en direct....
Alors pourquoi blâmer FIRST CHOICE... alors que GO VOYAGES fait pire puisqu'ici l'agent de voyages n'a même pas accès à cette promo....
Et que dire d'AIR FRANCE qui la semaine dernière ne veut même plus nous communiquer de tarifs pour un GROUPE sur NAPLES sous prétexte que nous sommes une petite agence de province non IATA... mais qui, quand nous nous présentons faussement en tant qu'Association sportive, se pécipite pour nous indiquer ses meilleurs tarifs....
Il est sûr qu'il est grand temps de prendre des dispositions vis à vis de certains qui ne jouent visiblement plus le jeu... et avant qu'ils ne soient présents en majorité....


2.Posté par VIEIRA DA SILVA colette CROISITOUR TO le 16/10/2006 17:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cela fait plus de 10 ans que les clients achètent un voyage en ligne , on assiste actuellement à une banalisation du système qui va croître d'année en année , et c'est tant mieux car les agences dynamiques et novatrices y trouveront leur compte , elles auront elles mêmes trouvé un nouveau moyen de communiquer avec de nouveaux clients , ailleurs que dans leur ville , tout en gardant leur propre clientèle via leur site internet......, aussi il ne faut pas critiquer de manière péremptoire les agences en lignes notoires, novatrices, " pure player du net " qui sont un canal de distribution comme un autre qui revendent à quelque chose près les mêmes invendus des TO et promotions des compagnies aériennes accessibles à tous , cependant ,ce qui reste irritant pour la distribution classique ce sont les TO qui minorent leurs tarifs pour être vendus chez les "pure players" où qui "oublient" de communiquer avec la " distribution classique" sur les mêmes prix ??? ......( et les outsiders non revendus par la distribution) ; il est clair que MARMARA joue cavalier seul contre la distribution classique et toute forme de distribution en général puisque le TO a fait le choix de se distribuer tout seul.... à chacun sa politique...

3.Posté par JAKES SALABERRY-OIHANA BIDAIAK - TOURCOM le 16/10/2006 20:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Richard VAINOPOULOS a au moins pour lu le courage de ses opinions: on aime ou on aime pas, qu'importe: il est toujours intéressant de provoquer une étincelle dans un milieu professionnel qui vit avec une langue de bois non en aggloméré mais en bon vieux chêne !

Prenez en exemple Go Voyages qui a appuyé son développement avec l'aide des divers réseaux (qui lui ont déroulé un tapis rouge) pour, à la première occasion devenir un concurrent de grande envergure par ses ventes directes.

Bref, une révolution est en marche, celle d'une organisation dépassée de la distribution et de ses instances....dieu sait si elles sont nombreuses!


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com