TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Affaire Wasteels-Thomas Cook : « Rien n’est fait ! » pour François Piot

le choix du repreneur ne change rien pour les créanciers


Rédigé par Propos recueillis par Jean DA LUZ le Jeudi 19 Février 2009

François Piot, patron de Prêt à Partir ne lâche pas l'affaire. Si la proposition de Thomas Cook a la faveur du Tribunal, celui-ci se heurte à l'hostilité des salariés et du Comité d'entreprise. Par ailleurs, financièrement, les deux propositions sont proches. Il reste un outsider : la Fonderie, qui pourrait jouer les trouble-fête...



Affaire Wasteels-Thomas Cook : « Rien n’est fait ! » pour François Piot
TourMaG.com - Le Tribunal rendra son arbitrage le 25 février prochain pour la reprise de Wasteels mais il semble que les jeux soient faits ?

François Piot
:"Rien n’est fait. L’offre de Thomas Cook a reçu le soutien des créanciers, du mandataire, du Procureur Général et de Laurent Wasteels.

L’offre de Prêt à Partir est soutenue par les salariés de Wasteels et par les AGS.

La différence financière entre nos offres représente 1% du passif de la société : le choix du repreneur ne change strictement rien pour les créanciers et les actionnaires de la société.

Je ne serais pas surpris que le tribunal aille dans le sens des collaborateurs de l’entreprise, au nom du « droit à disposer d’eux-mêmes ».


TM.com - Pourquoi l'option Thomas Cook a-t-elle eu, selon vous, la préférence du Tribunal ?

F.P.
:"Thomas Cook a séduit les créanciers qui sont les fournisseurs de Thomas Cook. Le Procureur Général et le mandataire sont sensibles aussi au fait que TC France appartient à un grand groupe international.

Enfin, sur le papier, l’offre Thomas Cook + Biladi est mieux-disante (*) sur les aspects financiers et sociaux. Mais, pour info, le volume d’affaires de notre association est supérieur de 500 M€. Pas de quoi rougir !

La Fonderie (*) est toujours en lice aussi. Les dirigeants de cette société sont des entrepreneurs dynamiques, pleins de projets, et les salariés de Wasteels ont largement adhéré à leur projet. C’est une offre sérieuse qu’il ne faut pas oublier car c'est elle qui reprend le plus de salariés. Le tribunal rendra son avis mercredi..."


T.M.com - Pourtant votre proposition, financière et socialement semblait meilleure. Que proposiez-vous exactement avec vos partenaires Karavel et Euromoselle ?

F.P.
:"Nous proposions la reprise de 44 agences, en reprenant en plus les clients sociétés des trois plateaux affaires et leurs équipes. La répartition était transparente : 6 agences pour Karavel (5 RP et 1 Lyon), 5 agences pour Euro Moselle (agences de Moselle) et 33 pour PAP.

Nous reprendrons 107 à 112 salariés, avec en plus 40 postes à pourvoir chez Twim Travel. Twim Travel, dirigé par Pierre André Romano, propose des missions de consultants voyages à domicile. Ces salariés de Wasteels peuvent être embauchés sans perte de salaire par Twim Travel (grâce au complément versé par les Assedic pendant 18 mois).

Ils seraient rattachés à une agence (ce qui leur permet de garder un pied dans le métier) et pourraient être ré embauchés dans notre réseau dès que la crise faiblit. A mon sens, c’est 150 salariés que nous reprenons dans notre projet. Et nous sommes les seuls à vouloir reprendre des comptables..."


TM.com - Pensez-vous que votre appartenance au réseau Havas et la franchise Thomas Cook de certaines des agences concernées a pu jouer ?

F.P.
:"Notre offre était conjointement portée par Prêt à Partir, Karavel et Euro Moselle. Euro Moselle est franchisé Thomas Cook et ce réseau est l’un des plus gros franchisés Thomas Cook de France (40 M€ en tourisme uniquement). Nous allons prochainement labelliser deux agences aux couleurs de Thomas Cook chez Prêt à Partir.

Nous ne voulons pas être les victimes de la guerre entre les deux groupes, et encore moins être l’outil de la bipolarisation du marché comme c’est le cas en Europe du Nord."


T.M.com - Le Comité d'entreprise favorisait clairement la solution Prêt à Partir. Pourquoi, selon vous ?

F.P.
: "Grâce au complément de Biladi, l’offre de TC reprend plus d’emplois que la nôtre, sur le papier. Mais si l’on considère les perspectives d’emplois et de reclassement, notre offre est plus riche.

Nous avons aussi proposé d’accompagner financièrement des salariés de Wasteels dans la reprise de leur agence. Avec un contrat de mandataire qui leur donne l’accès à la licence, ou en tant qu’actionnaire, minoritaire ou majoritaire. Le but pour nous est de financer des projets viables et de sauver des emplois.

Par ailleurs, nous avons chez PAP et Euro Moselle des cultures très proches de celles des agences Wasteels. Nous sommes des PME familiales, avec un management proche du terrain. Chez nous, c’est l’agence qui est le lieu de décision.

La direction n’est là que pour encourager les initiatives des conseillers-vendeurs et débloquer des budgets pour financer des idées. Les circuits de décision sont rapides et nous travaillons « en famille » et en confiance, dans un respect réciproque.

Et, nous savons ce que les salariés de Wasteels vivent depuis octobre. Voilà ce qui fait la force de nos équipes."


T.M.com - Quelles sont les conditions pour faire repartir les agences Wasteels ?

F.P. :
"La reprise des agences Verney, celle des agences Monts-Jura sont des expériences très positives qui ont démontré aux salariés de Wasteels notre capacité d’intégration dans la douceur, sur les plans humain, technique et financier.

Le réseau Wasteels ne rebondira pas sans l’impulsion d’un management à l’écoute des équipes de ventes. Ce sont les conseillers-vendeurs qui connaissent leur marché et leurs clients. Parmi les candidats, personne ne fait de la billetterie ethnique.

Notre projet intègre le maintien de cette activité. Il n’est pas question de transformer des agences ethniques en agence tourisme. Les équipes Wasteels ont aussi beaucoup à nous apporter sur leur métier. Et nous sommes curieux !


T.M. - Si la décision vous était définitivement défavorable, qu'est-ce que ça change pour votre stratégie de développement ?

F.P.
: "Mes premières pensées iraient aux salariés de Wasteels Belgique. Eux aussi souhaitaient travailler avec nous. Ces projets sont pour nous très instructifs. J’ai beaucoup appris, ce sont des aventures passionnantes.

Ils nous ont permis de renforcer nos relations avec Euro Moselle. Cela nous a permis aussi de rencontrer les dirigeants de Karavel, avec qui nous avons maintenant plein de projets !

Grâce à la qualité et à la motivation de mes équipes, je peux prendre le recul pour m’intéresser à de tels dossiers qui sont très prenants. Notre rentabilité (le résultat du groupe Prêt à Partir est supérieur à 2 000 k€ nets en 2008) et notre faible endettement me confortent dans notre stratégie de croissance externe."


(*) Offre TC+Biladi = environ 1,5 Mie avec l'immobilier compris (800 000 euros environ)
(*) Offre PAP+associés = 1,2 Mie immobilier compris
(*) La Fonderie : Agence événementielle qui s'intéresse à la reprise de Wasteels
(LIRE)

Lu 6961 fois

Notez


1.Posté par DANIEL le 20/02/2009 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

C est bien connu, que les tribunaux, ne prennent pas souventles meilleures décisions.
Souvenez vous de l'affaire AIRLIB, ou priorité a été donné à AF/.GOUV. euhhhhhh excusez moi, à Jean Charles Corbet, plutôt qu'à Mr Rocher.
Même si ce n est pas le même cas de figure, sur ce dossier, le tribunal se laisse impressionner par la grosse cavalerie ....Thomas Cook, qui ne cherche pas de croissance externe, mais plus subtilment, éliminer un adversaire.
Contrairement à Prêt à Partir, associé à Euromoselle, qui ont su prouver par leur sérieux, et un travail acharné, à s imposer dans le tourisme.
Alors pourquoi leur refuser cette possibilité d'extension franco française, (sans être franchouillard!) à l oposé de tomber dans un groupe international, qui n hésitera pas à faire des "coupe sombres", ou pluôt de sombres coupes.......

Bonne journée à tous

2.Posté par DOMINIQUE le 20/02/2009 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et bla bla bla bla.....
Rien que du bla bla!

3.Posté par agent Secret le 21/02/2009 23:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'adore tous ces commentaires, on en oublie le vrai motif: le pognon, le grisby, le flouss, l'argent; la fraiche, le blé.
Les employés de Wasteels ne sont que des lignes de dépenses, des faire valoir manipulés.
Aujourd'hui Wasteels a des dettes et parmi les créanciers qui retrouve t'on?
Thomas Cook et............ Euromoselle.
Comment faire pour se faire rembourser?
Racheter Wasteels, déduire le montant du de la valeur du rachat.
Après on ferme les agences les moins rentables où faisant doublon avec le réseau qui vous a repris, c'est pas de la fiction, cela ce passe toujours comme ça.
Alors les états d'âme sur les synergies les similitudes, l'envie, le respect des salariés permettez moi de sourire.
Mesdames Mesdemoiselle et Messieurs les collaborateurs de Wasteels et ex collègues vous êtes de vrai pro, victimes d'une guerre économique dans laquelle vous ne comptez pas, comme tous les salariés.
Je suis au regret de vous dire que vous avez fait le ménage et repeint vos agences uniquement pour faire gagner plus de blé à votre "boss", que vos dimanche travaillés à être absent de vos foyers n'ont affecté que votre santé.
Alors ne vous laissez pas berner et ne faites pas naufrage en écoutant le chant des sirènes.
Je sais qu'il est difficile d'être objectif dans ces cas là, mais posez vous les bonnes questions.
Salutations d'un retraité méditerranéen

4.Posté par Najib Benbrahim le 23/02/2009 12:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne suis pas loin de partager le point de vu de l'agent secret, que fait on du facteur humain.

5.Posté par DI NUCCIO ROSETTA le 24/02/2009 16:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je voudrais dire personnellement à ce Cher Monsieur Piot qu'il arrête de jouer avec les sentiments des gens et surtout d'écrire n'importe quoi...
Oui, nous avons tous voulu travailler pour lui mais il est certain que jamais nous ne pensions qu'il allait faire marche arrière et ce en voulant faire porter le chapeau à d'autres.
Nous savons tous en Belgique qu'il n'a eu aucun respect pour les 58 salariés du groupe et n'a tenu aucune promesse que de belles paroles en l'air!!!!!!!!!!!!

Pour moi Monsieur vous rencontrer n'a pas été une aventure passionnante et encore moins instructive.

J'espère vraiment que beaucoup de mes anciens collègues français pourront travailler de nouveau mais comme nous pour des personnes de confiance.

Ex Directrice du Réseau Wasteels Belgique



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com