TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading





Agences de voyages : combien coûte un site internet exactement ?

Conseils pour les agences de voyages


Rédigé par Rémi Bain-Thouverez le Vendredi 4 Avril 2014

Sempiternelle question du coût d'un site internet, surtout si l’on s’intéresse à ce qu’il est censé rapporter par la suite. I-tourisme a déjà consacré de nombreux articles sur ce sujet. Loin de nous l’idée d’apporter des réponses définitives, mais de rappeler quelques vérités fondamentales.



Sempiternelle question du coût d'un site internet, surtout si l’on s’intéresse à ce qu’il est censé rapporter par la suite. © Beboy - Fotolia.com
Sempiternelle question du coût d'un site internet, surtout si l’on s’intéresse à ce qu’il est censé rapporter par la suite. © Beboy - Fotolia.com
Un site coûte de moins en moins cher et les solutions mutualisées sont autant d’alternatives abordables pour les TPE.

C’est le cas avec les plateformes qui dominent le marché en France comme celles d’Oxatis, de Powerboutique ou de Prestalis.

Pour quelques dizaines d’euros par mois, vous construirez un site au design attractif, bénéficiant des dernières applications qui vont vous permettre d’optimiser votre site de vente.

Des hébergeurs, à l’image de 1&1 proposent aux petites entreprises des formules encore moins chères, adaptées à vos spécificités métiers.

Un site d’agence coûte de moins en moins cher

Pour le secteur du tourisme, les réseaux d’agences ont proposé, pour leurs adhérents, de se doter de mini-sites pour un coût, grâce à la mutualisation, bien en dessous des 2 000 euros.

C’est le cas depuis longtemps chez Selectour Afat, avec une technologie propriétaire.

Pour Tourcom, c’est la SSII Stock2com qui est l’éditeur technologique du réseau.

Enfin, plus récemment, le Cediv a passé un accord avec Speed Média Services qui lui aussi propose des mini-sites.

Objectif rentabilité

Avoir un site pour une agence n’est donc plus une difficulté, ni technologique, ni budgétaire.

Par contre, c’est une autre paire de manches que de vouloir atteindre la rentabilité.

Le renchérissement incessant du référencement rend cet objectif plus incertain encore.

Remonter dans les moteurs est loin d’être une formalité et nécessite des moyens de plus en plus importants.

Quelle dotation ?

C’est le sens de l’histoire. La Fevad évalue à 11 7000 le nombre de sites marchands et ils s’en créent des nouveaux chaque jour.

La conséquence, c’est qu’il est nécessaire de consacrer des budgets de plus en plus élevés pour ‘’se faire voir’’.

La véritable question pour les agences de voyages est bien de savoir quelle sera la dotation qu’elle allouera à son budget marketing.

Mais, devant ce dilemme, là encore, certaines règles sont à respecter, dont celle du ROI qui doit dicter la conduite à suivre.

Vendre mieux

Sachez que de lancer un site généraliste sur les voyages est devenu impossible pour une TPE, tant les majors occupent le terrain et défendent leurs positions à grand renfort d’achat de mot-clés.

Choisissez un positionnement pointu, qui vous assurera un territoire plus spécifique que vous pourrez plus facilement vous approprier.

Ainsi votre site remontera sur des requêtes plus précises, qui seront moins concurrencées par les puissants acteurs historiques.

Certes, vous atteindrez une cible plus restreinte, mais vous serez légitime à proposer des produits de plus grande valeur ajoutée bénéficiant de meilleures marges.

Votre stratégie ne devra pas tourner autour de l’idée de vendre plus, mais de vendre mieux.

Le positionnement

Commencer d’abord par réfléchir à votre positionnement.

Il doit être original afin de ne pas vous exposer à la concurrence des grandes agences en ligne.

Ce n’est que lorsque vous aurez validé votre concept que vous pourrez vous lancez.

Le référencement naturel

Le référencement naturel, communément appelé par les spécialistes SEO, est la technique qui consiste à alimenter votre site d’informations spécifiques comme les moteurs de recherchent aiment à les repérer.

On a coutume de dire que le référencement naturel ne coûte rien. C’est vrai, si l’on fait allusion au fait que vous ne devez rien payer à Google.

Par contre, écrire des textes originaux prend du temps, ce qui doit rentrer en ligne de compte dans votre organisation.

Au chef d’agence de s’organiser. A lui de décrire ses voyages, ses idées, ses points de vue sur tel ou tel séjour, ses commentaires sur un point d’actualité sur une destination, etc.

A lui de mobiliser son personnel pour obtenir la participation de chacun, de solliciter et de publier les avis de ses clients.

Gérer un site est un ensemble, comme le dit Marc Schillaci, le PDG d’Oxatis. « Le fait majeur c’est la multi-canalité, les commençants doivent intégrer cette logique dans leur orientation stratégique. »

Le premier conseil est de … ne rien dépenser

Se lancer sur internet ‘’pour voir’’ conduit toujours à l’échec. Par contre le faire, avec le référencement naturel, en ayant déterminé quel est le territoire que vous allez occuper sur la toile, est une démarche qui ne vous décevra pas.

Elle est progressive et s’effectue au fur et à mesure. Il faut de la patience, car les résultats sont lents à venir, mais vous allez pouvoir observer la progression régulière de votre audience.

« Pour ne pas se ruiner ou tout simplement, pour ne pas échouer dans sa stratégie digitale, le premier conseil est de … ne rien dépenser.

Commencer par le référencement naturel »
, déclare Romain Roy, SEO manager chez Lastminute.com qui sait de quoi il parle.

Au fur et à mesure

À partir d’un certain seuil, vous allez pouvoir engager un petit budget. Mais là encore, le principe n’est pas d’investir aveuglément.

Choisissez de le faire uniquement sur les mots, qu’on appelle mot-clé, qui définissent votre positionnement.

Vous observez les résultats et s’ils sont probants, vous continuez. Dans le cas inverse, vous poursuivrez la technique du référencement naturel pour mieux capter votre cible de niche.

Lorsqu’elle sera mieux identifiée, vous pourrez recommencer avec le référencement payant.

Etape par étape

A terme, il ne faudra rien négliger. Votre site sera ‘’responsive’’, c’est-à-dire qu’il s’adaptera sur tous les terminaux et il faudra actionner tous les leviers du référencement.

L’étape suivante sera de multiplier les liens pour faire pointer les internautes de votre communauté sur votre site.

Mais la règle est de procéder étape par étape. Ne rien précipiter et avancer pas à pas.

Combien coûte un site d’agence?

Pour une agence de voyages de quartier, la réflexion ne doit pas porter sur le coût initial du site lui-même. Nous l’avons vu, il est pour ainsi dire indolore.

L’enjeu est d’abord celui de la pertinence : quel est mon positionnement ? Est-ce que j’apporte quelque chose de différent ?

Ce n’est que si la réponse est oui que vous pourrez vous lancez.

La conduite d’une stratégie digitale doit se faire sous l’aune du ROI : on investit un peu. On analyse la rentabilité. On corrige. On adapte. On recule. On avance… Voilà l’avantage avec internet.

Vous pouvez tout mesurer et modifier les orientations en fonction des observations.

La question n’est donc pas le coût du site, mais de savoir quelle est la stratégie à déployer avec, en ligne de mire, le retour sur investissement. Bonne chance.

Lu 4425 fois

Notez


1.Posté par agence marketing yvelines le 20/07/2014 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai trouvé votre article en faisant une recherche sur ce sujet avant d'écrire mon propre billet sur notre blog. La question est toujours d'actualité et la diversité des réponses troublent souvent les profanes. Nous recevons tous des publicités avec des sites à moins de 1000€, mais n'oublions pas que la création d'un site bien agencé sur votre sujet prends du temps et lorsque l'on facture 1000€ ou moins parfois, on ne peut pas donner beaucoup de temps à son client.
Je commente rarement mais je tenais à le faire ici car vous prévenez que le véritable coût d'un site est une fois que celui-çi sera en ligne car il va falloir le rendre visible.
Le référencement naturel est tentant mais comme vous le signalez :
"écrire des textes originaux prend du temps, ce qui doit rentrer en ligne de compte dans votre organisation"

2.Posté par Agence Web Marketing Resaconseil le 21/03/2015 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très bon article didactique pour les nouvelles agences de voyage souhaitant s'implanter sur internet. Je ne peux qu'être d'accord avec votre recommandation d'éviter le "tout payant" (campagnes de CPC, adwords etc). Il vaut mieux dépenser du temps que de l'argent.

La première étape doit être d'élaborer une stratégie marketing rentable et surtout de construire des bases solides pour le long terme.

En ce sens, disposer d'un site responsive efficace (car il faut convertir) puis travailler le fond avec des rédactions d'articles intéressants et optimisés pour le seo doivent être les priorités des responsables d'agences e-tourisme

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33










Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com