TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Air France-KLM : c'est vraiment pas gagné !

La chronique de Jean-Louis Baroux


Rédigé par Jean-Louis BAROUX le Mardi 24 Février 2015

Un mauvais sort s’acharne sur notre grande compagnie nationale. Elle s’est lancée depuis 4 ans dans un vaste plan de restructuration largement nécessaire et pourtant les résultats ne sont pas au rendez-vous comme on peut le constater à la présentation des comptes 2014.



Bien entendu les dirigeants ont largement insisté dans la présentation des comptes sur les effets de la grève sans laquelle le résultat d’exploitation aurait été positif de 296 millions en amélioration de 166 millions par rapport à l’exercice précédent. Mais le fait est là - Photographe : Virginie Valdois
Bien entendu les dirigeants ont largement insisté dans la présentation des comptes sur les effets de la grève sans laquelle le résultat d’exploitation aurait été positif de 296 millions en amélioration de 166 millions par rapport à l’exercice précédent. Mais le fait est là - Photographe : Virginie Valdois
L’idée générale consiste à faire baisser les charges sans pour autant risquer un conflit social.

C’est hélas raté !

En 2014 la compagnie a connu l’une des pires grèves de son existence à un mois de pointe pour la clientèle affaires.

Qui plus est, le conflit ne portait pas sur le fond de la stratégie de la compagnie mais sur le développement d’un de ses filiales : Transavia. Quel gâchis !

Alors que l’on pouvait légitimement s’attendre à une sensible amélioration des comptes, voire même à un profit d’exploitation, évidemment nécessaire, voilà que le résultat plonge à nouveau.

En bref les indicateurs ont encore viré au rouge. Le chiffre d’affaires est en baisse de 2,4%, le résultat d’exploitation positif de 130 millions en 2013 est passé en perte de 129 millions et le résultat net du groupe, bien que nettement supérieur à celui catastrophique de 2013 : 1.827 millions d’€ de pertes, est encore négatif à hauteur de -198 millions.

En données retraitées d’événements exceptionnels, c’est même pire car on est passé de -463 millions d’€ en 2013 à -535 millions d’€ en 2014. C’est vraiment à désespérer.

Bien entendu les dirigeants ont largement insisté dans la présentation des comptes sur les effets de la grève sans laquelle le résultat d’exploitation aurait été positif de 296 millions en amélioration de 166 millions par rapport à l’exercice précédent. Mais le fait est là.

La grève fait hélas partie du mode de fonctionnement de cette compagnie et c’est bien ce qui empêche cette dernière de retrouver la santé économique.

Transavia continue de perdre de l'argent

Pour une fois les comptes publiés font apparaître, certes très superficiellement, les résultats comparés d’Air France et de KLM.

En termes de chiffre d’affaires la répartition est de 61,77% pour Air France contre 38,23% pour KLM.

Par contre Air France seule affiche une perte d’exploitation de 314 millions comparés aux 175 millions de profit de KLM.

On peut bien évidemment comprendre qu’entre les deux compagnies, le dialogue soit parfois difficile.

Autre renseignement intéressant, Transavia sur laquelle le groupe AF/KL compte beaucoup pour son développement futur continue à perdre de l’argent : 36 millions d’€ cette année contre 23 millions d’€ l’année dernière.

Par contre on ne connait pas la quote-part de Transavia France par rapport à son homologue batave. C’est bien dommage.

Enfin, je n’ai trouvé aucune mention de HOP dans les documents présentés.

Certes l’exercice comptable de cette compagnie s’arrête fin mars si je ne m’abuse, mais on aurait bien aimé savoir comment cet ensemble régional évolue.

L’outil de production d’Air France /KLM est vieillissant

Bien entendu nous avons eu droit aux mêmes explications que par le passé : "nous avons fait tout ce qu’il fallait, mais la conjoncture a été contre nous et nous avons dû faire face à la baisse de notre cette unitaire".

Le prix du pétrole ne peut plus être évoqué comme par le passé, mais mauvaise nouvelle, sa baisse ne sera pas sensible dans les comptes de 2015 car, et ce n’est vraiment pas de chance, la compagnie s’est protégée à un prix nettement supérieur au cours actuel du marché et les éventuels gains sont annihilés par la remontée du dollar.

On s’étonne de l’évocation du cours du dollar car la Compagnie doit tout de même avoir une grande partie de son chiffre d’affaires dans cette monnaie.

Bref, la conclusion est qu’il faut continuer les réformes lesquelles coûteront encore un argent nécessaire aux investissements qui de ce fait seront ralentis.

L’outil de production d’Air France /KLM est vieillissant et il coûte forcément plus cher à opérer tout en ne donnant pas satisfaction quant à la qualité du service.

Mais la paix sociale est au prix du PDV (Plan de départs volontaires) pour laquelle la compagnie cherche des candidats payés pour quitter l’entreprise.

Encore près de 200 millions prévus cette année qui manqueront aux investissements.

Bref, l’avenir n’est pas pavé de roses.


Le cours de bourse s’établit à 7,119 € contre plus de 14 € au cours d’introduction en juin 2000 et les capitaux propres sont passés en dessous de zéro à -632 millions. Très inquiétant.

On ne voit pas comment le groupe pourrait survivre à une nouvelle grève dure.

Air France-KLM : c'est vraiment pas gagné !
Jean-Louis Baroux, est l'ancien président d'APG (Air Promotion Group) et le créateur du CAF (Cannes Airlines Forum) devenu le World Air Forum.

Grand spécialiste de l'aérien, il a signé aux éditions L'Archipel ''Compagnies Aériennes : la faillite du modèle'', un ouvrage que tous les professionnels du tourisme devraient avoir lu.

Les droits d'auteur de l'ouvrage seront reversés à une association caritative. On peut l'acquérir à cette adresse : www.editionsarchipel.com.

Lu 4586 fois

Notez


1.Posté par KAL le 24/02/2015 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PLUS DE COMPAGNIE NATIONALE A ENGLOUTIR DOMMAGE POUR EUX

2.Posté par Martha le 24/02/2015 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore et toujours AF dans les chroniques signées Baroux. On apprend rien de particulier. Il n'y a pas d'autres sujets à aborder au lieu de parler dans le vide sur Air France ?

3.Posté par christophe le camus le 24/02/2015 14:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis assez d'accord avec Martha.
M. Baroux, pourriez vous nous fournir deux chroniques de même nature consacrées l'une au Groupe Lufthansa et l'autre à IAG, en utilisant les mêmes critères d'évaluation que ceux que vous utilisez pour le groupe AF/KLM ?
Il serait également intéressant d'avoir une analyse "objective" des causes du conflit social qui a couté tant d'argent à AF/KLM cette année (i.e. la grève des PNT). J'ai pour ma part le sentiment que les PNT n'acceptent pas l'idée que leur métier n'est plus ce qu'il était et qu'à vouloir continuer à bénéficer des mêmes conditions de travail et des mêmes salaires qu'il y a quelques années, ils sont en train de creuser leur propre tombe.

4.Posté par Philippe Jacques le 25/02/2015 06:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne suis pas étonné que "notre compagnie nationale" soit dans le rouge. A chaque période de pointe, le personnel est en gréve. Je n'ai rien contre les syndicats mais en France, ils sont en train de détruire les outils de production sous prétexte d'acquis sociaux. AF est une compagnie vieillissante à tout point de vue : personnel pas trop enclain avec les passagers, service à bord réduit au minimum, avions surdensifiés sur les DOM, bref, il faut que les membres du CE "bougent" un peu et aillent voir ce qui se passe ailleurs. Je le dis car je suis un utilisateur de cette compagnie sur les vols transatlantiques et DOM. J'utilise aussi les compagnies asiatiques et celles du Moyen Orient. Ma réflexion est valable pour les compagnies européennes et américaines. Il est temps que les français de l'hexagone ouvrent leurs yeux, car si ça continue avant 5 ans nous n'aurons plus de compagnie tricolore. Je ne parle pas seulement de l'aérien, c'est à peu près la même chose dans les autres secteurs de l'économie française. La France aujourd'hui n'est plus le centre du monde, et il est temps que nous envoyons ces responsables syndicaux au boulot.

5.Posté par Chris le 25/02/2015 15:30 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
comme l''a déjà dit un journaliste il y a des années déjà..."chronique d''une mort annoncée"...Air France disparaîtra c''est une certitude et une question de temps...Pourquoi ? C''est tout simplement mathématique et financié... concurrence déloyale oblge

6.Posté par Pilouette le 26/02/2015 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans son analyse qui reflète la réalité, J.L. Baroux a certainement évité par esprit de bonne conscience d’aller plus loin…
En effet, si on liste même de manière non exhaustive la concurrence qu’affronte Air France ( low- costs court et moyen- courriers, les 3 transporteurs aériens du Golfe dont les colossaux financements d’Etat ne leur permettent même pas de dégager des bénéfices , l’effet à venir du rapprochement Corsair/Air Caraïbes, la Compagnie sur NYC, les autres majors européennes qui ont engagé des plans drastiques d’économie depuis bientôt une décennie etc. ) et que l’on ajoute les problèmes internes (dégradation du climat social depuis la dernière grève PNT , tensions entre KLM et AF, surcharges de travail avec les réductions d’effectifs au sol, le sureffectif PNT (de l’ordre de 250) dont personne ne parle car aucune solution « soft » n’est envisageable, la dégringolade de la capitalisation boursière qui n’autorise aucune augmentation de capital pourtant plus que nécessaire etc.).
On a beau aimer cette entreprise et lui souhaiter un meilleur avenir…mais malheureusement l’équation actuelle fait que des mesures draconiennes devront être prises et vite. J’espère me tromper !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 16:00 Air Caraïbes fait l'acquisition d'un ATR 72-600

Mardi 12 Décembre 2017 - 15:10 Luxair : modification des horaires pour Noël


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com