TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Air France/SNCF : mêmes revendications, même combat !

l'union duraille...


Rédigé par T. RUBLION le Mercredi 16 Juillet 2008

Qui l’eut cru ? Air France/SNCF convolant sur les mêmes rails… c’est possible ! T. Rublion en est encore tout estourbi. A l’annonce de cette union, la bile de notre chnroniqueur n’a fait qu’un tour : bon sang, mais c’est bien sûr ! Après tout, ce qui rassemble ces deux piliers de la revendication sociale est bien plus important que ce qui les sépare… Démonstration.



Le 1er juillet dernier on apprenait avec inquiétude (si, si un peu quand même…) que l’avenir de notre chère compagnie nationale s’annonçait des plus obscurs et qu’Air France allait devoir « lutter pour sa survie » (LIRE).

Et chacun de s’interroger sur les raisons qui avaient conduit Jean-Cyril Spinetta à tirer la sonnette d’alarme alors que quelques mois plus tôt il se félicitait de l’efficacité de sa couverture pétrolière et de ses effets bénéfiques sur les résultats de la compagnie : Les conjectures allaient bon train…

C’est alors que la nouvelle se répandit telle une traînée de poudre, face à l’inexorable flambée des cours du pétrole, on avait la solution : l’électricité ! Mais bon sang, mais c’est bien sûr, comment n’y avait-on pas pensé plus tôt ? !

Des avions électriques ? Là franchement, Jean-Cyril, tu pousses le bouchon un peu loin… pourquoi pas des gazogènes, tant qu’on y est ?
On se prenait alors à imaginer une flotte d’avions « propres » et silencieux aux ailes et au fuselage étincelants de panneaux photovoltaïques…Mais du rêve à la réalité, il y a un pas que nous franchirons malheureusement pas …

Non, la solution était bien plus simple : Air France, après en avoir été l’un plus farouche détracteurs, allait se convertir au rail. Anticipant sur la libéralisation ferroviaire prévue pour 2010, Air France entamait une mutation structurelle en investissant dans le transport ferroviaire et entendait bien en devenir un acteur européen majeur.

Si le pari pouvait paraître osé voire suicidaire au regard de l’avance prise par la concurrente historique installée dans la place depuis des lustres, il est indéniable qu’Air France avait de sérieux atouts à faire valoir.

En tout premier lieu un domaine dans lequel la compagnie nationale reste une référence et ne souffre d’aucun complexe face à la SNCF : l’accueil. Depuis longtemps ses équipes commerciales, qu’elles soient au sol ou en vol, excellent dans l’art du « je souris quand je me brûle » que leurs collègues cheminots nous servent avec le traditionnel « M’sieurs Dames, contrôles des billets ! ».

Coté service à bord, le match s’annone serré...

Coté service à bord, une fois encore le match s’annonçait acharné et force est de constater que - sous la pression des compagnies low cost - Air France a énormément progressé au cours de ces dernières années, et que son sandwich au pain (1) n’a pas grand chose à envier à son grand frère tombé dans le domaine public sous le nom de « sandwich SNCF ».

Troisième point crucial dans la chasse effrénée aux clients que se livreraient les 2 fleurons du transport français : la file d’attente, plus communément appelée queue.

Là encore, la lutte serait farouche mais Air France aurait bien du mal à combler son retard dans un domaine où la SNCF truste tous les trophées, que ce soit dans la catégorie « guichet » - où elle fait jeu égal avec La Poste – ou sur le terrain de la « borne automatique », même si une récente expérience menée à CDG2E a mis en lumière les progrès accomplis par Air France dans cette discipline.

Mais c’est sans aucun doute dans le domaine du « social » que le match s’annonçait le plus serré car face à des cheminots rompus aux grèves depuis la création de la SNCF en 1938, notre vaillant transporteur aérien présente lui aussi un palmarès copieusement fourni, bénéficiant, de plus, de l’expérience non négligeable de la défunte Air Inter qui - les plus anciens s’en souviendront – talonnait régulièrement la SNCF et la RATP dans les grandes joutes sociales du 20ème siècle.

On en salivait d’avance…Hélas, 3 fois hélas le choc des titans n’aura vraisemblablement pas lieu, les 2 protagonistes semblant s’acheminer vers un mariage de raison. Une consolation toute de même : au vu du lourd patrimoine génétique des fiancés, le fruit de cette union s’annonce prometteur…à moins que la consanguinité ne s’en mêle !

Affaire à suivre…

(1) rappelons qu’Air France est l’inventeur du sandwich au pain, qui présente le double avantage d’avoir le même goût quelle que soit sa garniture (fromage, poulet ou dinde) et de vous rassasier en quelques minutes en gonflant dans l’estomac après l’absorption du liquide d’accompagnement baptisé « rafraîchissement ».

Lu 6823 fois

Notez


1.Posté par Vincent le 17/07/2008 21:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
T. Rublion, T sûr que T à jour dans T notes?

2.Posté par st exupery le 25/07/2008 07:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
T;Rublion, je m aperçois que votre culture du train reste très limité,et que vous prenez trop peu souvent l avion pour faireune comparaison factuelle. Peut-être souffrez-vous de jalousie?En tout cas sachez qu il n'y a pas que la SNCF dont personne ne veut, mais qu'une Sté de services comme Véolia est un concurrant de la SNCF et que les prestation sont bien meilleures.......

3.Posté par aéria le 28/07/2008 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dîtes ce que vous voulez sur le SNCF...Les détracteurs avaient la langue bien pendue lorsque la SNCF était en déficit....Sont ils devenus muets maintenant qu'elle finance les projets du gouvernement?

4.Posté par Nane le 11/09/2008 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vous direz ce que vous voudrez, étant utilisatrice d'Air France & de la SNCF je me retrouve tout à fait dans ce que mr Rublion décrit ici...

5.Posté par Jean le 01/10/2008 00:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne sais pas si le sandwich SNCF existe encore, mais pour ma part je suis client des trains IDTGV où j'adore consommer au bar, non seulement pour l'ambiance qui y est trés sympa, mais également pour la qualité des produits, des sandwichs et des plats qui de plus sont vraiment au bon rapport quantité/qualité/prix.
Il est vrai qu'à bord des TGV normaux la restauration est hors de prix et de qualité moyenne. Mais à bord des TGV et IDTGV ce n'est pas la même socièté qui est en charge de la restauration. Sur mon tocket il était noté CREMONINI RESTAURATION alors que je crois que c'est Railrestauration sur TGV. Ca doit donc dépendre des sous traitants de la SNCF. En tout cas moi je dis bravo la restauration sur IDTGV. Bien à vous, Jean.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com