TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Air France : le passager obèse pourrait se retourner contre Go Voyages

Le tribunal se réunira le 27 mars


Rédigé par C.E. - celine@tourmag.com le Mercredi 21 Février 2007

Le tribunal de grande instance de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a demandé, au passager obèse qui poursuit Air France, pour lui avoir fait payer un siège supplémentaire entre New Delhi et Paris, de se retourner contre son agence de voyages, Go Voyages.



Le tribunal de grande instance de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a repoussé hier mardi, son jugement dans l’affaire qui oppose Air France et un passager obèse Jean-Jacques Jauffret.

Le juge a réouvert les débats et a demandé au plaignant de se retourner contre son agence de voyages, Go Voyages. « Les billets auraient été achetés par un des amis de Jean-Jacques Jauffret, qui aurait averti l'agence de la corpulence du passager, information qui "manifestement" n'aurait pas été transmise par l'agence à Air France. » précise un article du Nouvel Observateur.

Me Emmanuelle Cugnet, avocate de J.J. Jauffret, ne souhaiterait pas se retourner contre l’agence. Le tribunal doit se réunir à nouveau le 27 mars.

Contacté par téléphone Carlos Da Silva, PDG de Go Voyages précise "Nous ne sommes absolument pas inquiets. Le juge se trompe de débat. Il s'agit d'une vente d'un vol sec et non d'un forfait touristique. Nous ne sommes qu'un simple intermédiaire. De plus Air France précise dans ses conditions générales de ventes aux personnes de forte corpulence, de signaler leur sur-poids. La compagnie conseille de réserver un deuxième fauteuil. Si le second siège n’est pas réservé et que le vol est complet, les personnes obèses peuvent se faire refuser par la compagnie l’accès à bord pour des raisons de sécurité."

Rappel des faits : Jean-Jacques Jauffret a attaqué Air France pour "manquement à une obligation contractuelle". Il a été contraint de payer un siège supplémentaire sur un vol New Delhi-Paris. Il réclame 8.000 euros de dommages et intérêts au titre du préjudice moral et 500 euros correspondant au prix du billet supplémentaire à la compagnie.

Lu 5144 fois
Notez


1.Posté par Mia le 21/02/2007 09:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'Obésité est un handicap comme un autre, à ce titre les compagnies aériennes devraient prendre en plus grande considération ces cas car le problème peut revenir sans cesse! Si on a des places de parking pour les personnes dites "à mobilité réduite", des chambres d'hôtels, pourquoi n'aurait-on pas des sièges spéciaux dédiés aux personnes atteintes d'obésité ? l'atteinte n'est pas financière en soi mais morale car il est quand même humiliant de se faire rappeler constamment son poids sans qu'on ne se souvienne déjà très bien tout seul !

2.Posté par fred le 21/02/2007 13:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
d'accord avec mia ; il ne faut pas pour autant oublier la promiscuité qui existe entre passagers de classe économique, et si le monsieur obèse voyage dans des conditions de confort difficiles, ses voisins immédiats dans l'avion, qui ont également payé une place pour avoir un siège "normal", voyageront également difficilement et ne manqueront pas de se plaindre à la compagnie aérienne... l'idée de Mia pour des sièges spéciaux dédiés me plait bien, mais peut-on alors mettre des quotas ? si 3 places disponibles à la résa pour pax obèse, doit-on refuser le vol à la quatrième personne qui se présente ?

3.Posté par Joseph ANTOINE le 21/02/2007 14:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OK sur la forme avec Mia et Fred, les personnes handicapées ne sont pas à la fête dans le transport aérien. Mais le problème n'est pas là. Il est chez Air France et pas chez Go Voyages. En conseillant au plaignant de se retourner contre son agence de voyages, la Cour démontre que manifestement elle ne connait rien du tout au métier que nous exerçons. De plus, elle désigne un bouc émissaire contre lequel elle invite tous les frustrés du transport aérien à taper. Dans l'ambiance de populisme échevelé qui baigne la période pré-électorale dans la quelle nous vivons, comment s'en étonner ? C'est toujours la faute à quelqu'un d'autre. Aujourd'hui un passager obèse, demain un autre, victime d'une rage de dent à cause de la pressurisation de la cabine, àprès demain encore un autre pour je ne sais quoi.... Arrêtons le massacre !

4.Posté par linda le 22/02/2007 15:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
aux Etats Unis n'importe quel passager qui est un 'passager de taille' c'est a dire plus de 120 kilos doit payer un 2eme siege en eco. Si l'avion n'est pas remplie il a droit a un remboursement. Je trouve que ce system devrait s'appliquer partout... comme cela tout le monde sais ou il en est !!!!!!!

5.Posté par Ludovic REY-ROBERT le 28/02/2007 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chez VitavieTravel.com, comme chez nos confrères agent de voyages, nous en sommes conscient, puisque nous sommes amenés à traiter au quotidien des demandes particulières pour des clients à besoins spécifiques, qu'il soit de fort poids ou encore que la personne handicapée se déplace en fauteuil roulant.

En effet, les compagnies aériennes prennent des engagements vis à vis des personnes handicapées ou à mobilité réduite, à condition d'être informées au moins 48 h à l'avance, sur le besoin de l'utilisateur, d’avoir une aide à l'arrivée, au départ ou en transit. Si ceci n'est pas respecté, le risque de ne pas embarquer existe, car il y a des règles de sécurité par la réglementation qui imposent aux compagnies de ne pas transporter des personnes souffrant de handicap dans une proportion importante par rapport au nombre total de passagers. Cela dépend également du modèle de l’appareil.

On peut donc envisager les mêmes recommandations pour les personnes qui doivent occuper deux places pour être en confort, comme pour les autres passagers qui voyage à leur côté.

Sachant que le nombre de place pour Personne à Mobilité Réduite est limité et que ces places sont spécifiques, bien souvent, cela entraîne la séparation des familles pendant la durée du vol, sans compter que la plupart des avions n’ont pas de sanitaires adaptés avec de large porte.

Aux vues des réactions à cet article et sur d’autres forums, il paraît évident que les mentalités sont en train de changer vis-à-vis des attentes de ces clients à besoins spécifiques, que se soit du côté des agents de voyages comme des transporteurs aériens. Aussi, en nous appuyant sur ce malheureux exemple et des conséquences qu’il génère, travaillons tous et en commun, pour faire évoluer ce mode de transport afin qu’il soit un véritable outil de démocratisation pour l’accès aux voyages de tous.


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com