TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Air France : où sont donc passés nos élus et représentants ?

le courrier de Yves de la Bannaneraie


Rédigé par Yves de la Bannaneraie le Lundi 29 Octobre 2007

Où étaient donc pendant la grève d’Air France les présidents du SNAV de l’APS et du CETO, ainsi que les présidents de réseaux d’agences de voyages ? Le Président du SNAV, a été d’une discrétion proverbiale depuis le début de la grève. Mais est-il le mieux placé pour défendre les clients des agences et les agences elles-mêmes ? Voilà les questions que se pose Yves de la Bannaneraie, agent de base.



" Après avoir vu, sur mon écran de télévision, un enfant d’une dizaine d’années bien triste de voir son départ en vacances annulé, une grand-mère désespérée de devoir renoncer à accueillir ses petits enfants, et de très nombreux concitoyens entassés dans des aéroports et, condamnés à ajourner ou renoncer à leur départ, j’ai maudit les grévistes et la direction d’Air France.

Mais comme on tape déjà pas mal sur les premiers, j’ai décidé de ne pas continuer à tirer sur les ambulances. Et si on regardait un peu plus haut, si on prenait de l’altitude pour plus d’acuité ?

Première réflexion : Air France n’est pas très reconnaissante (c’est un euphémisme) en direction de ses mandataires. Alors pourquoi voulez-vous qu’elle le soit davantage vis-à-vis de son personnel ?

Après avoir supprimé les commissions aux agences de voyages, on peut imaginer que M. Spinetta tiendra bon face aux syndicats et au personnel navigant - qui ont peut-être d’ailleurs des revendications légitimes - sans se soucier des conséquences pour ses Clients.

Respect Monsieur Spinetta !

De son point de vue et de celui de ses actionnaires, l’arrivée des low cost oblige à serrer les boulons. Certes, mais compte tenu des résultats de la compagnie, il doit bien y avoir un peu de latitude pour des négociations, non ?

le Président du SNAV, a été aussi d’une discrétion proverbiale

Regardons toujours de plus haut. J’aurais aimé voir se précipiter dans les aéroports parisiens les présidents du SNAV de l’APS et du CETO, ainsi que les présidents de réseaux d’agences de voyages.

Où donc étiez-vous ce week-end Messieurs ?
Sans doute faisiez-vous le siège du bureau présidentiel d’Air France ? Tiens, d’ailleurs, où a-t-il passé son week-end, celui-là ?

A noter pour ce qui le concerne, que le Président du SNAV, a été aussi d’une discrétion proverbiale. Mais est-il le mieux placé pour défendre les clients des agences et les agences elles-mêmes ?

En effet, et c’est toute l’ambiguité du métier, comment le président réélu qui a Air France dans son capital, pourrait-il malmener un actionnaire ? Fâcheux, non ?
C’est peut être vrai aussi (mais pour d’autres raisons) pour les patrons des Réseaux ?

Pour nous, pauvres rampants, qui ne tutoiions pas les hautes sphéres feutrées de la finance, il ne nous reste plus qu’à attendre que les clients qui n’auront pas pu embarquer, nous "demandent des comptes".

Il faudra alors (conseillers voyages, chefs de comptoirs, chefs d’agences), se débrouiller seuls pour les les recevoir courtoisement, les écouter longuement, parfois se faire enguirlander voire menacer, et quitter souvent plus tard l’agence pour rattrapper le temps perdu.

Ainsi va la vie des agents de voyages de base, pas coupables mais responsables de tout y compris de la c… des autres !

Lu 4536 fois
Notez


1.Posté par Sandrine le 30/10/2007 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Ca fait du bien de voir enfin un peu de rébellion. Nous ne sommes donc pas qu'un troupeau de moutons servant à engraisser les compagnies et à subir ensuite leur mauvaise gestion et leur irrespect des clients ?
Enfin quelqu'un qui parle des valeurs humaines. Une grève, ce sont des gens malheureux, des vacances gachées... voilà la réalité qu'il ne faut pas oublier.
C'est bien beau de rembourser un billet, en oubliant les prestations terrestres, mais les larmes d'enfant qui ont coulé, les besoins de repos durement mérité bafoués, l'envie de voir enfin ceux qu'on aime ... tout ce qui n'a pas de prix, comment le rembourser ?
C'est pas du Zola, c'est ce que nous allons essayer d'applanir ici dans nos petites agences où nous ne gagnons certainement pas autant que le personnel d'Air France !

2.Posté par caroline le 30/10/2007 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BRAVO !!!! ENFIN QQ UN QUI PENSE COMME MOI !!!! MERCI

3.Posté par Milly le 30/10/2007 13:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce n'est pas tant la greve qui est scandaleuse , n'oubliez jamais qu'elle est inscrite dans notre constitution , c'est l'usage ou plutot l'abus de droit dont elle fait l'objet , par exemple et pour illustrer mon propos , ces PNC , laissaient enregistrer et meme parfois embarquer les passagers pour ensuite se declarer greviste , le procédé est malhonnete , voire meme illégal , mais peu importe le flacon pourvu qu'on est l'ivresse , c'est cette situation qui a mis AF dans une situation difficile et ingérable contrairement aux usages habituels qui permetaient de prevoir le nombres de vols réalisables
Par ailleurs , je pose la question a ces malheureux PNC , au look " stac ac" la plupart sans diplomes , que seraient ils aujourd'hui s'ils n'avaient pas eu la chance d'integrer AF ? caissiers de supermarché ? vendeurs chez Virgin ? reflechissez un peu bougre d'idiots avant de vous mettre en greve

4.Posté par chantal le 30/10/2007 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bravo de dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas . Pourquoi ? car bien souvent on ne sait à qui adresser nos réflexions, pas toujours mauvaises d'ailleurs.
J'aimerai que ces braves gens qui ne payent pas trop leurs billets se retrouvent à voyager un jour de grève cela les ferai "peut-être" réfléchir, qui sait !!!

5.Posté par wouaou le 30/10/2007 22:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour info: le fait de pointer, de se rendre à l'avion, et de se déclarer gréviste ensuite est légal... C'est pas la grande classe, je vous l'accorde. D'autre part il est illégal de demander à un employé s'il compte faire grève ou pas. C'est pour cette raison que le b... était indescriptible.

6.Posté par Yves le 31/10/2007 17:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les grévistes ont utilisé un mode d'action peu courant aupraravant: ils arrivent en uniforme à la salle de briefing, le planning poursuit le lancement du vol et au dernier moment, juste quand débute contractuellement la prise de service ils se déclarent gréviste.
Il s'agit d'un mode d'action visant clairement à perturber au maximum les plans des voyageurs qui ne savent jamais si leur vol fonctionne ou est annulé. Les grévistes utilisent donc bien les voyageurs comme "levier" d'action contre la Compagnie (en d'autres termes comme otages).
Puisque c'est légal cela démontre le bien-fondé du projet gouvernemental qui prévoit d'imposer à chaque grèviste de se déclarer individuellement 48h. à l'avance. Cela ne limitera en rien le droit de grève car de toute façons les services du personnel enregistrent obligatoirement le nom des grévistes, que l'infomration soit connue 48h. à l'avance ou au dernier moment.
Nous avons la chance de vivre dans un pays hautement civilisé où les êtres humains se respectent mutuellement. En agisant comme ils le font les PNC ne respectent pas les passagers qui ne leur ont rien fait. Revenons à des usages civilisés. Il faut arrêter ces méthodes.
Gardons tous notre sang froid et évitons les affirmations à l'emporte pièce. Si Air France devait repartir dans une spirale descendante et disparaitre comme elle a failli le faire quel avantage les agents de voyages et les passagers y trouveraient-ils ? Notre industrie traditionnelle soufre beaucoup, ne détruisons pas notre secteur des services.

7.Posté par wouaou le 31/10/2007 23:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Entièrement d'accord avec ces sage paroles.

8.Posté par ERIC le 07/11/2007 14:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
POUR SANDRINE,
Ce que tu as écris est totalement vrai avec beaucoup de sensibilité.
Je me propose de créer un autre syndicat d'agence de voyages avec des personnes comme toi, pour défendre énergiquement notre profession contre tout abus. Si certains sont tentés par cette aventure, contactez-moi.

9.Posté par julie le 26/01/2008 23:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Milly: "je pose la question a ces malheureux PNC , au look " stac ac" la plupart sans diplomes , que seraient ils aujourd'hui s'ils n'avaient pas eu la chance d'integrer AF ? caissiers de supermarché ? vendeurs chez Virgin ? reflechissez un peu bougre d'idiots avant de vous mettre en greve"

ous allez un peu vite: vous oubliez que pour être PNC il faut posséder le CSS qui est un diplôme d'état. Que pour intégrer AF il faut passer par des sélections très rudes. Donc non s'ils y sont c'est qu'ils ont bossé pour et que c'est mérité. Quant au look, cela fait partie de la profession. Unifirme, sourire, présentation soignée sont les bases du métier, et l'image première de la compagnie. Enfin AF a bcp embauché de PNC à la fin des années 90, dont bcp sont diplômés du supérieur.
Enfin sachez que l'enregistrement su sol est effectué par le personnel au sol et non pas par les PNC. Les PNC pointent une heure et demie à deux heures avant le décollage, temps de travail non pris en compte dans le calcul des heures de vol mensuelles (quand on dit 60h par mois c'est 60h une fois dans l'avion roulage décollage col atterrissage point barre; une heure et demie à deux heures de préparation technique avant chaque vol je suis désolée mais cela est du temps de travail. la grève était donc légitime à mes yeux. Et ils ne peuvent pas se déclarer gréviste AVANT ce temps de pointage, d'où ce gros bordel pendant ces journées....
Voilà c'était pour rectifier qqs petites idées reçues....les clichés ont la vie dure...

10.Posté par Egal le 14/11/2008 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi pas une obligation de se déclarer gréviste 48 h avant comme c'est le cas pour les enseignants du primaire? çà éviterait au moins de se déplacer pour rien.


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com