TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Air Seychelles : j'ai testé pour vous la classe éco et Pearl Business

Air Seychelles demeure "une compagnie à dominante loisirs"


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Mardi 8 Décembre 2015

Etihad, l'actionnaire d'Air Seychelles se targue de "réinventer le voyage aérien". Et on sait l'énergie qu'elle dépense, à l'instar de ses concurrentes du Golfe, pour proposer le service le plus exclusif. Mais, trois ans après le sauvetage d'Air Seychelles par la compagnie d'Abu Dhabi, il n'est pas question de dupliquer le service d'Etihad chez Air Seychelles.



Avec le retour du vol direct au départ de Paris en juillet dernier, il n'y a pas de révolution sur le service à bord mais des petites améliorations qui  vont arriver au fil de l'année prochaine. Dès le mois de décembre, ce sera  une nouvelle trousse de confort. - Photo GB
Avec le retour du vol direct au départ de Paris en juillet dernier, il n'y a pas de révolution sur le service à bord mais des petites améliorations qui vont arriver au fil de l'année prochaine. Dès le mois de décembre, ce sera une nouvelle trousse de confort. - Photo GB
"Flying the creole spirit" est toujours d'actualité et le ministre du tourisme seychellois Alain Saint Ange s'en réjouit : "il faut que les Seychellois retrouvent leur compagnie avec le même plaisir".

Pourtant, tout n'est pas si simple. Les postes-clés du management sont aujourd'hui occupés par des cadres en provenance d'Etihad. Le PNC nouvellement recruté suit une formation de six semaines à Abu Dhabi pour adopter les méthodes d'Etihad.

Mais ce que ne peuvent changer les dirigeants d'Etihad c'est le profil des passagers : en très grande majorité ce sont des vacanciers au budget plus ou moins limité et qui voyagent en classe Eco. Pour autant, Loisirs n'est pas synonyme de low cost, loin de là.

Avec le retour du vol direct au départ de Paris en juillet dernier, il n'y a pas de révolution sur le service à bord mais des petites améliorations qui vont arriver au fil de l'année prochaine. Dès le mois de décembre, ce sera une nouvelle trousse de confort.

Toutes les compagnies européennes du pool Etihad desservant Paris (Air Serbia, Air Berlin, Alitalia) nourrissent le vol d'Air Seychelles mais, à plus long terme, une étude de marché en cours pourrait se concrétiser par l'ouverture d'un autre vol direct entre une destination européenne et Mahé.

Pour l'heure, Air Seychelles opère donc trois vols directs (le samedi, le lundi et le jeudi) entre Paris et Mahé. L'escale obligatoire à Abu Dhabi, c'est fini pour ces trois vols même si cette possibilité existe toujours avec Etihad, le partenaire-actionnaire à 40% d'Air Seychelles.

Test : Paris-Mahé en classe Eco vol HM 017 du 7 novembre 2015

La compagnie seychelloise opère depuis le terminal C à CDG 2. Elle est supervisée par la responsable qui occupe les mêmes fonctions chez Jet Airways. Les deux compagnies sont en effet cousines dans le giron d'Etihad. Pour autant, les comptoirs côte à côte sont bien délimités pour chacune des compagnies.

A mon arrivée au terminal C à 16h pour le vol de 18h15, la file des voyageurs en classe Economie est déjà longue. Et, ce ne sont pas uniquement des couples en voyages de noces, loin s'en faut !

Plusieurs groupes sont de la partie, des familles avec enfants aussi. En fait, les vols du samedi et du jeudi qui permettent les connections sur le réseau local, notamment Madagascar, Maurice et l'Afrique du Sud sont les plus chargés.

Pour la clientèle en quête de davantage de tranquillité, le vol du lundi peut être un bon tuyau, même si en matière de remplissage, rien n'est jamais sûr !...

En toute fin d'après midi le samedi, les formalités de police et de sécurité sont rapides. Les compagnies voisines d'Air Seychelles sont British Airways opérant un vol sur Londres, XL Airways sur New York, Air Algérie sur Oran, etc...

Un vol quasi complet

Repas classe éco - GB
Repas classe éco - GB
L'embarquement annoncé sur la carte d'embarquement à 17h15 à bord de l'A 330-200 s'effectue à 17h45 et l'appareil quitte l'aérogare une bonne vingtaine de minutes après l'heure prévue. Pas de quoi paniquer : sur un vol de 10 heures, il est possible de rattraper le retard...

Dans l'espace Eco, les sièges sont disposés en 2X4X2 par rangée, sauf les derniers rangs en 2X3X2. Oreiller, couverture, écouteurs (de bonne qualité) et petite trousse de confort contenant le strict minimum (Masque, bouchons d'oreille, chaussettes et brosse à dents) sont déjà distribués. Et les menus en français et an anglais, disposés dans la pochette devant chaque passager.

Le vol est quasiment au complet, ce qui donne lieu à quelques négociations supervisées par le PNC pour changement de siège et regroupement des familles et des amis...

Juste avant le décollage, le PNC asperge copieusement la cabine d'insecticide qui pique les yeux...Un moment désagréable mais apparemment nécessaire...

Après une heure de route, le personnel de bord commence la distribution d'une première boisson. Après les serviettes chaudes, les nappes et les plateaux-repas arrivent deux heures et demie après le début du vol, vers 20h45 heure française.

Repas et programme de divertissement

Le hors d’œuvre est unique, en l'occurrence une salade de légumes, le plat principal offre le choix entre un suprême de poulet/purée, un colin/riz basmati ou un duo végétarien de pâtes.

Le dessert arrive sur le même plateau. Il s'agit d'un "posset" : une boisson au lait, à la bière et au citron, indique le menu.

Un choix de vins blancs et rouges, de spiritueux, de bières, de jus de fruits et boissons gazeuses, de différents thés et de cafés (filtre, cappuccino, americano) et de chocolat chaud sont offerts.

De quoi regarder tranquillement le programme de divertissements sur le petit écran individuel. L'offre des films français à trouver dans la case "films internationaux" n'est pas pléthore.

Trois propositions de films récents "Papa ou maman", "Hippocrate" et "En équilibre". Les autres films récents sont principalement en anglais mais certains offrent une version bilingue français. Le programme comprend aussi une section musique, télévision et jeux. De quoi rester éveillé toute la nuit...

L'extinction des lumières arrive assez vite après le ramassage des plateaux repas... mais TROIS heures avant l'atterrissage- soit à 1h10 du matin, heure française, c'est à nouveau le moment de manger... le petit déjeuner qui se compose de croissant froid, pâtisserie, yaourt à la fraise, beurre et fromage à tartiner.

Arrivée aux Seychelles

Impossible de savoir où on se trouve car Air Seychelles ne dispose pas du système de géolocalisation qui permet de suivre le parcours de l'avion.

Au petit matin, l'appareil se pose sur les terrains gagnés sur la mer à l'aéroport Victoria de Mahé, en avance sur l'heure prévue de 7h35. Un vol sans histoire, hormis quelques petites turbulences sans conséquences.

La première bouffée d'air seychellois, chaude et humide, à la sortie de l'appareil et le décor typique de l'aérogare sont le meilleur conditionnement pour découvrir les îles paradisiaques...

Le personnel trois agences réceptives qui gèrent le marché français sont au taquet. Mason's Travel est là pour nous indiquer le transfert à pied vers l'aérogare qui gère les vols locaux.

Rejoindre l'île de Praslin en Twin Otter de 22 places est un jeu d'enfant qui, en une vingtaine de minutes, permet d'admirer les fonds marins et les quelques îlots transformés en propriétés privées....

Test Mahé-Paris, vol HM016 en classe Pearl Business le 11 novembre 2015

A l'aéroport de Mahé, un comptoir Air Seychelles est dédié à la classe Business qui compte 18 fauteuils sur l'A 330-200. Autant dire que l'enregistrement est rapide.

Pour obtenir le remboursement des taxes sur les achats réalisés sur place, le parcours est plus compliqué. Après l'enregistrement mais avant les formalités de police, il faut avoir les objets achetés et les factures avec soi pour passer par un premier bureau où est délivrée l'attestation qui permettra le remboursement.

Puis, une fois passés les contrôles de police et de sécurité (pas besoin d'enlever veste ni chaussures), il faut localiser le bureau des remboursement où deux fonctionnaires peu zélées remettent le dû en espèces, en l'occurrence en dollars, tout en retenant une somme forfaitaire de 150 roupies, quel que soit le montant des achats réalisés.

Le salon de la classe Pearl Business rappelle l'esprit seychellois avec de beaux spécimen de cocos de mer décorant les murs. Il compte 90 fauteuils répartis en différentes zones. Au milieu, un espace de travail cloisonné avec quatre ordinateurs rompt judicieusement l'espace.

Le salon étant unique pour les vols commerciaux publics, il accueille aussi les passagers Business d'Etihad mais aussi d'autres compagnies comme Emirates.

Le salon de la classe Pearl Business

A plus de 21 heures et alors que les vols d'Abu Dhabi et de Mumbai sont partis ou appelés à embarquer, il ne reste plus grand chose à grignoter dans l'espace catering en self service du salon. Rien de sucré pour accompagner un café, par exemple.

A l'inverse, le choix des boissons alcoolisées est vaste. En bonne place se trouve la gamme complète des rhums Takamaka, produits localement par la Distillerie des Trois Frères.

Les vitres du salon donnant directement sur la piste, on peut observer les PNT examiner leurs appareils sous toutes les coutures en utilisant une torche pendant que s'effectuent le chargement des bagages en soute et du catering.

L'embarquement de la classe Business s'effectue par une file dédiée
. 15 fauteuils sur les 18 au total trouvent preneurs. L'accueil du personnel de bord est classique avec, avant le décollage l'offre d'une boisson (champagne, jus d'orange ou eau parfumée).

Le PNC propose aussi l'utilisation du vestiaire pour les vestes et manteaux.

Le choix de journaux est mince : des quotidiens seychellois et des magazines économiques en anglais. En français, il y a Hello et Match.

Couverture, oreiller, écouteurs et ô surprise, la même trousse de confort qu'en classe Eco, sont déjà distribués.

Un fauteuil lit quasi-horizontal

Repas classe business - DR
Repas classe business - DR
Le fauteuil-lit permet une position quasiment à l'horizontal. Même s'il n'est pas de la toute dernière génération des équipements, il offre néanmoins la possibilité d'adapter le repose-pieds à la hauteur et à la longueur désirée. Idem pour le soutien lombaire. Détail pratique, une poche en bas du fauteuil de devant permet de ranger les chaussures.

Et il y a l'incontournable liseuse...

Sorti du dessous de l'accoudoir, l'écran de télévision est plus important qu'en classe Eco... même si le programme de divertissement est identique. Idem pour les écouteurs.

Après le décollage à 22h50 et pendant que les passagers se sont vus servir un premier verre, le PNC passe pour prendre commande du repas du soir et du petit déjeuner mais suggère de choisir l'heure à laquelle le passager souhaite manger.

Il a le choix entre deux entrées : calamar farci, gambas pochée et marinée, salade de concombre, tomate et ananas grillé ou bien roulé de poulet à la tomate séchée, feta et épinards accompagné dune salade Waldorf.

Trois offres sont proposées pour le plat principal : filet de vivaneau campêche, sauce à la noix de coco et coriandre avec riz aux légumes ou bien émincé de suprême de poulet, brocolis, carottes et pommes de terre rôties aux herbes accompagnées de sauce tajine ou bien nouilles chinoises sautées aux légumes et tomate cerise grillée.

Enfin deux choix pour le dessert crème brûlée au chocolat noir ou fruits de saison. Entre les deux, il y a bien sûr la sélection de fromages.

Pour le petit déjeuner le choix du plat chaud se fait entre l'omelette espagnole avec brochette de légumes, pommes de terre rôties et tomate concassée ou bien pudding au pain et beurre avec pêche et poire et sauce à la banane.

Il faut également choisir le vin avant le repas : les vins blancs viennent du Chili, d'Afrique du Sud et d'Italie; les vins rouge d'Argentine, d'Afrique du Sud et de Bordeaux.

Puis le ballet des PNC commence à 23h15 avec l'installation de la nappe en tissu et du plateau portant l'entrée. Chaque plat est apporté individuellement et retiré de la même façon. Idem pour le service des boissons, bouteille par bouteille.

Pas de réveil brutal au milieu de la nuit pour le petit déjeuner de la classe Business. Juste une petite heure avant l'atterrissage... A l'heure à CDG.

Lu 7008 fois

Notez


1.Posté par goepp le 17/04/2016 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour.Pourquoi l'avion d'air seychelles ne donne pas de géolocalisation à ses passagers? On se jamais où on se trouve.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com