TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Algarve, la Côte d’Azur du Portugal

Sous le ciel d’un éternel printemps


Rédigé par Jean-Paul COMBE le Mardi 27 Janvier 2015

Si les oiseaux se mettent à parler un jour, ils vous diront qu’en Algarve il n’y a pas d’hiver. Ils ne bougent pratiquement pas de cet endroit, où le soleil brille presque toujours. Pour cette raison, sans doute, le tourisme portugais en fait son étendard. Bien sûr, on n’échappe pas au bétonnage sur le littoral. Mais il reste encore beaucoup de côtes sauvages et l’arrière-pays est un joyau.



Si le littoral cède parfois à l’agressivité bétonnière, il sait préserver ses richesses premières : l’ocre des falaises, les plages dorées, les baies en croissant et l’indestructible bleu de l’Océan - DR : OT Portugal
Si le littoral cède parfois à l’agressivité bétonnière, il sait préserver ses richesses premières : l’ocre des falaises, les plages dorées, les baies en croissant et l’indestructible bleu de l’Océan - DR : OT Portugal
Avec près de 200 kilomètres de côtes et plus de 100 plages, l’Algarve est, à juste titre, considéré comme la côte d’Azur du Portugal, très prisée par les allemands et les anglo-saxons, d’où le nombre considérable de terrains de golf.

Tourné vers la mer, l’Algarve doit sa prospérité, sa notoriété et ses ennuis à cette situation.

Les Phéniciens, les premiers, installent des comptoirs d’ivoire et d’ambre dans les baies de Lagos et les marais de Faro.

Les Romains suivent et s’installent dans les terres pour quatre siècles. Plus tard, les galères barbaresques abordent dans les criques pour trafiquer avec les pêcheurs d’Olhao et d’Albufeira.

Les pilotes génois et majorquins viennent confronter leur science alors qu’Henri le Navigateur lance les premières caravelles de Lagos.

Des batailles navales se livrent dans les rades, mettant aux prises les flottes françaises, bataves, britanniques, hispaniques ou diverses armadas pendant les guerres civiles du siècle dernier.

Et c’est encore la mer, mais aussi le climat, qui dans les années 60 amènent d’autres envahisseurs plus pacifiques : les touristes.

En réalité, une formidable manne pour la région qui ne s’en plaint pas.

Si le littoral cède parfois à l’agressivité bétonnière, il sait préserver ses richesses premières : l’ocre des falaises, les plages dorées, les baies en croissant et l’indestructible bleu de l’Océan.

C’est de la pointe de Sagres jusqu’à Odeceixe que la région est la plus agréable et la plus belle. Un peu plus froide - mais si peu, la côte ouest y gagne en authenticité et en tranquillité. Le littoral rappelle un peu l’Irlande et les forêts ont échappé aux bâtisseurs.

Le charme de l’arrière-pays

Lagos est une cité très touristique qui, dans ses remparts, a su préserver sa vieille ville aux rues pavées - DR : OT Portugal
Lagos est une cité très touristique qui, dans ses remparts, a su préserver sa vieille ville aux rues pavées - DR : OT Portugal
Le charme de la province ne s’arrête pas au bord de mer, loin s’en faut. Il faut s’enfoncer de quelques kilomètres dans l’arrière-pays pour découvrir les hameaux blanchis à la chaux, les villages fortifiés et les villes historiques.

L’Algarve s’inscrit dans une longue tradition de présences étrangères qui ont fait le patrimoine de la région. Monuments, habitations, rituels religieux ou païens, marchés, sont autant de richesses culturelles.

Ainsi entre deux passages à la plage, on peut faire un saut jusqu’au pittoresque marché d’Olhao et pousser jusqu’à Tavira, ville aux toits en biseaux et aux innombrables monuments religieux (une trentaine d’églises et une quinzaine de couvents).

Faire un saut, à dix kilomètres de là, jusqu’au village perché de Cacela Velha, dont l’église blanche du XIIIème siècle domine la lagune et les champs d’oliviers.

Plus loin, Lagos est une cité très touristique qui, dans ses remparts, a su préserver sa vieille ville aux rues pavées. C’est de ce port que sont parties les premières grandes expéditions maritimes aux XVe et XVIe siècles.

C’est aussi dans cette ville et dans sa région que la présence britannique est la plus importante. Depuis des décennies, nombre d’entre eux possèdent ici des résidences secondaires - voire principales - faisant de la cité la plus anglaise des villes portugaises.

Faro, la capitale, enfin, se visite en arrivant ou en partant. Sans prétention, la ville abrite une charmante marina dominée par le quartier historique.

C’est en flânant que l’on profite au mieux de la vieille ville (Cidade Velha). Partiellement ceinturé de remparts, ce quartier donne encore le reflet de la prospérité passée.

C’est là que l’on trouve les principaux monuments religieux, musées (de la marine notamment), galeries d’art, théâtres et demeures de style maniériste.

La majestueuse cathédrale et l’ancien couvent sont entourés de ruelles pavées bordées de terrasses, boutiques et restaurants.

La gastronomie occupe aussi sa place dans l’accueil portugais. La terre, la mer, la vigne savent se montrer généreuses. Un peu trop même !

Repères

40 golfs sont à disposition dans la région - DR : OT Portugal
40 golfs sont à disposition dans la région - DR : OT Portugal
Renseignements

Office national du tourisme portugais
Tel : 01 58 88 31 90
www.visitportugal.com

Vols

Tap Portugal


- Vers Lisbonne : 6 vols quotidiens au départ de Paris Orly, 3, au départ de Lyon, 2, au départ de Marseille, Nice, Toulouse, 1, au départ de Bordeaux, Nantes.

- Entre Lisbonne et Faro : 3 vols quotidiens en correspondance à Lisbonne (à partir de 217€, en classe éco)

Réservations sur www.flytap.com et au tel 0 820 319 320.

Guides

Gallimard, Bleu, Bleu évasion, Routard, Lonely Planet, Petit Futé.

Golf

Entre le bleu de la mer et celui du ciel, il y a le vert de l’Algarve. Ce sont quarante golfs qui sont installés dans la région, élue meilleure destination mondiale du golf par des publications spécialisées.

Coup de cœur

Pousada do Palacio de Estoi. Cette pousada de Faro a été construite au XVIIIe siècle, dans le palais de Estroi en style baroque. L’édifice a été racheté par la mairie de Faro en 1987.

Le palais se compose du bâtiment principal de type rococo avec ses salons de thé et ses jardins à la Versailles. La Pousada est constituée de 63 chambres (dont 15 supérieurs et 3 suites), Spa, piscine, restaurant, bar, salles de réunion.


Lu 5950 fois

Tags : algarve, portugal
Notez

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com