TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Amadeus France : ''Nous ferons tout pour préserver l’emploi''

L'interview de Philippe Grando directeur général


Rédigé par Propos recueillis par Vincent de Monicault - redaction@tourm le Mardi 31 Janvier 2006

Nous avons publié mercredi dernier un communiqué du syndicat CGT dénonçant la pertinence du plan de sauvegarde des emplois (PSE) présenté par la direction d'Amadeus France. Cette dernière, par l’intermédiaire de son directeur général Philippe Grando, a souhaité revenir sur les transformations du secteur amenant à des nécessaires adaptations que l’entreprise souhaite gérer "de façon exemplaire".



Amadeus France : ''Nous ferons tout pour préserver l’emploi''
TourMaG.com - D’après le communiqué du syndicat CGT portant sur la mise en place d’un plan de réduction des coûts et des effectifs chez Amadeus France, plus de 100 emplois seraient menacés sur 320. Qu’en est-il de ces chiffres ?

Philippe Grando :
"On est à un stade du processus où il est prématuré de confirmer ou d’infirmer cette information. Ce qui est sûr, c’est qu’Amadeus France a l’obligation de s’adapter à un certain nombre de phénomènes sur son marché. Le développement du « on-line » est très dynamique ; il a progressé de 50% environ l’an dernier par rapport à 2004.

Le e-ticket va s’imposer et tout un pan de notre activité liée à la billetterie va disparaître. L’autre phénomène c’est l’engouement fort des entreprises pour les outils de self-service, ce qu’on appelle les SBT (pour « self booking tool »). Tout ceci amène un certain nombre de transformations de notre secteur.

Les agences de voyages se déséquipent en partie pour adapter leur outil de production à la réalité de ce marché. Il est évident, dès lors que l’entreprise effectue la réservation sur le poste de travail d’un collaborateur, et que le particulier réserve « en ligne », que l’agence a évidemment besoin de moins d’équipement. Il existe aujourd’hui 13.000 terminaux Amadeus en agences de voyages. Ce parc va diminuer de plus de 50% à l’horizon 2008."

T.M.com – Le help desk technique sera-t-il prochainement externalisé ?

P.G :
"Nous avons en effet engagé un projet déjà passé devant instances élus des salariés, l’externalisation de notre service de help desk technique, lequel assure l’assistance des agences dans les problèmes quotidiens qu’elles peuvent rencontrer dans l’utilisation de nos outils.

Ce help desk technique regroupe 13 personnes. Nous avons initié une réflexion avec le comité d’entreprise il y a un an, ceci afin d’anticiper sur la contraction à venir de ce service. Nous avons imaginé, dans l’intérêt de l’entreprise et des salariés concernés, de leur faire intégrer une entreprise multisectoriel dont c’est le métier de proposer des prestations d’assistance technique.

Ce projet d’externalisation prend effet le 1er février. Sur les 13 salariés concernés, 9 d’entre eux ont décidé de rejoindre Atos Origine. La société a été retenue car elle offrait aussi des garanties sur le plan social ; elle doit permettre de proposer davantage de solutions alternatives que nous en étant multisectoriel et en développement. Le but de cet externalisation visait à préserver l’emploi."

T.M.com – Le syndicat CGT parle d’une menace sur une centaine d’emplois…

P.G :
"Le projet d’externalisation du help desk technique a été un projet conduit sur 2005. Mais bien sûr l’adaptation aux évolutions de notre secteur d’activité ne va pas s’arrêter là. Et elle sera sans doute plus profonde que celle que je viens de vous décrire.

Nous avons déjà diffusé une information préalable aux élus et nous allons réfléchir plus en profondeur à ces nécessaires transformations dans le cadre du prochain Comité d’entreprise fixé au 22 février. Ce sujet est suffisamment important pour que nous donnions du temps au temps. Tous les services ne seront pas concernés, certaines activités comme les « self-booking tools » sont en croissance.

La gestion de l’externalisation du notre help desk technique montre la façon exemplaire dont nous souhaitons traiter ces questions. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour préserver l’emploi, et ceci d’abord en développant notre activité et en permettant aux collaborateurs d’accéder à d’autres métiers, au sein d’un groupe fort de 2.900 personnes en France."

Lu 2078 fois
Notez

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com