TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Amadeus : « Un jour, nous vendrons Opodo », prédit Philippe Chérèque

le GDS a vingt ans et... toutes ses dents !


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Jeudi 4 Octobre 2007

Le GDS qui va fêter ses vingt ans le 21 octobre, a trouvé un nouvel équilibre à 75/25. Son activité de fournisseur de contenus voyages représente 75% ses revenus et le reste est réalisé par le développement d’outils IT à l’usage des compagnies aériennes. En 2006, son chiffre d’affaires s’élevait à 2,83 milliards d’euros et ses ressources humaines à 8 500 collaborateurs.



Amadeus est le dernier né des GDS. Pourtant, vingt ans d’informatique c’est quasiment remonter à la préhistoire. Souvenez-vous.

L’Europe divisée en deux : d’un côté le marché Galileo dont les actionnaires étaient British Airways, KLM, Alitalia, Swissair, etc; de l’autre Amadeus avec Air France, Iberia, Lufthansa, SAS... En face la puissance dominatrice des Gds américains déjà bien établis : Sabre, Apollo et Worldspan.

Deux décennies plus loin de batailles féroce de prises de part de marché, la consolidation est en marche : le mariage Galileo/Apollo, puis celui de Galileo avec Worldspan.

Le désengagement des compagnies aériennes et le développement de la technologie internet ont modifié profondément la donne.

« Il y a trois ans, nous ne savions pas si le choix stratégique de pousser les développements de produits IT pour les compagnies aériennes était le bon. Aujourd’hui nous en sommes persuadés », explique Philippe Chérèque, senior vp corporate strategy.

Les accords passés avec British Airways qui a commencé par confier à Amadeus la gestion de sa base de données tarifaires en 2000, avec Qantas, plus récemment avec Cathay Pacific et bientôt avec Singapore Airlines, ont permis de diversifier les activités du groupe au moment même où les revenus en provenance des booking fees étaient menacés par le développement de la vente directe de l’aérien sur internet.

Le fournisseur de technologies a ainsi développé une quarantaine d’outils différents à l’intention des transporteurs, notamment dans la gestion des passagers. La dernière filiale créée en juin a même pour mission d’intégrer la biométrie dans les développements futurs…

Les agences de voyages deviennent-elles moins importantes pour autant ? Pas vraiment. D’abord, sur le cœur de métier, l’envolée du transport aérien a permis de limiter la baisse de volume des booking fees.

Amadeus travaille à l’agent de voyages de demain

« Nous avons acheté Opodo au moment où on se demandait s'il ne fallait pas adopter un développement en vertical et devenir distributeur... »
« Nous avons acheté Opodo au moment où on se demandait s'il ne fallait pas adopter un développement en vertical et devenir distributeur... »
Sur ce créneau, Amadeus espère d’ailleurs sortir en début d’année prochaine, l’outil qui permettra de réserver des « one way » en combinant les compagnies aériennes. Ce qui, promet, Philippe Chérèque, incitera encore plus de compagnies low cost à adhérer au système.

D’autant que la disparition des agences traditionnelles n’est plus, non plus, à l’ordre du jour. « Leur nombre s’est stabilisé aux USA début 2006, et le même effet va arriver en Europe l’année prochaine ».

Une prévision confortée par les statistiques « maison » sur les ventes directes des compagnies. Leurs sites prennent des ventes aux agences dans leur environnement local mais plus on s’éloigne des sièges des compagnies et moins elles ont de clients sur leurs sites de vente.

Alors, l’agent de voyages de demain, Amadeus y travaille. D’après trois scénarios possibles explique François Laburthe, directeur de l’innovation : l’agent « coach » qui conseille avec un moteur de recherche, des contenus, des outils de prépaiement total du voyages, des outils de pricing; l’agent « compagnon de voyage » qui suit le parcours des clients et peut enrichir leurs journées par une offre de produits subsidiaires au fil du voyage, et l’agent « concierge de services » qui intègre les contraintes du voyage et peut notifier à ses clients les changements à tout moment.

Pour chacune des tâches, des outils sont en développement : la « Common distribution platform » pour le forfait dynamique, des solutions d’intégration de contenus, et des services de notification.

Quant aux agences en ligne, un temps les vedettes de la communauté avec leurs taux de croissance à deux chiffres, elles ne sont plus qu’un canal comme les autres. « Nous avons acheté Opodo au moment où on se demandait s’il ne fallait pas adopter un développement en vertical et devenir distributeur, mais aujourd’hui, ce n‘est pas le scénario choisi. Un jour, nous vendrons Opodo », prédit Philippe Chérèque.

Lu 5958 fois

Notez


1.Posté par François Calvino Agis Voyages le 05/10/2007 08:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Article interressant.
Je ne comprend pas bien la vision d'Amadeus de l'agent de voyage de demain : Coach, compagnon ou concierge de service ! ? ?
Agent de voyages tout simplement, non, ca veut déjà tout dire ? A la rigueur TMC. (travel management company)

Bonne journée,
françois calvino

2.Posté par Kristel Lataste le 05/10/2007 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je me permets de faire une petite rectification:
ce ne sont pas 3 scenarios mais 3 metiers en un pour creer une relation 1 to 1 avec le voyageur.
Deuxieme rectification: Nous ne parlons plus de "Common Distribution Platform" en terme d'outils de developpement pour implementer cette vision mais d' Amadeus Collaborative Technology = > Bus de services orchestrant des composants métiers interconnectés, ouverts et partagés entre les différentes applications « point de vente ». Effectivement, ceci reposant sur une platforme unique qui soit "cross-channel" et permettant a l'agent de construire une relation privilegiee avec son client et dans le temps (tout au long de l'experience: a partir de la recherche jusqu'au retour pour partager ses impression).

Kristel Lataste
Amadeus
Corporate Strategy


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com