TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





American Express : « Pas question de quitter le marché français ! »

l'interview d'Eric Audouin, directeur général


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Lundi 26 Avril 2010

Le réseau américain vient d’annoncer la fermeture de onze plateaux d’affaires. Mais Eric Audouin, directeur général, apporte une explication à cette décision douloureuse et dément la volonté du groupe de quitter la France.



« Sur les 230 postes supprimés nous proposons une centaine de postes de reclassement avec des possibilités de travail à domicile.   Mais nous n’en sommes au début de la consultation des représentants du personnel. L’accompagnement de départ d
« Sur les 230 postes supprimés nous proposons une centaine de postes de reclassement avec des possibilités de travail à domicile. Mais nous n’en sommes au début de la consultation des représentants du personnel. L’accompagnement de départ d
TourMmaG.com - Pourquoi ce plan de restructuration arrive-t-il maintenant, alors que le plus fort de la crise est passé ?

Eric Audouin :
« Non, la crise n’est pas terminée. Nous ne sommes pas encore en sortie de crise.

Et je vous rappelle que l’année 2009 a été particulièrement difficile pour tout le monde avec une baisse d’activité que le marché estime à 25 ou 30%.

Notre volonté, avec ce plan de restructuration est de mettre en place un plan de reprise, d’après-crise avec les meilleurs atouts possibles. La crise a violemment impacté le comportement de nos clients.

Nous sommes dans une phase où le mode de réservation a évolué avec la montée en puissance du on line. Nos clients sont en attente de compétitivité. Il y a une pression sur la transaction. Tout ceci nous incite à nous adapter à un environnement de marché qui a radicalement changé.

Nous voulons être capable d’anticiper la reprise en investissant dans la technologie et la téléphonie.
En homogénéisant les process sur les dix sites que nous gardons en France et en les harmonisant avec les pays où cette démarche a déjà eu lieu. Nous nous devons de répondre au nouvel environnement du marché. »


TM.com - Combien de départs estimez-vous devoir gérer avec ce plan ?

Eric Audouin
: « Sur les 230 postes supprimés nous proposons une centaine de postes de reclassement avec des possibilités de travail à domicile.

Mais nous n’en sommes au début de la consultation des représentants du personnel. Il y a eu un avenant, le 3 mars dernier, à l’accord de méthode de mars 2009.

L’accompagnement de départ d’American Express est l’un des plus favorables du métier. Nous tenons à le maintenir ainsi avec des propositions de formation, de bilans de compétences, des possibilités de reclassement externe. »

TM.com - Quel sera le montant de l’économie réalisée par la fermeture des plateaux d’affaires ?

Eric Audouin : « Il est prématuré de parler d’économies de coûts. Bien sûr qu’il y en aura car notre volonté est d’optimiser nos coûts mais c’est surtout de préserver notre compétitivité.

Il y a une forte volonté du groupe à investir dans le déploiement de nouveaux outils car il y a une attente du marché dans ce sens. »


TM.com - Sur quels critères se sont faites les décisions de fermer tel ou tel plateau d’affaires ?

Eric Audouin
: « Nous avons regardé quels étaient les taux d’occupation des plateaux. Ce sont ceux dont le taux d’occupation était faible ou qui étaient en attente de reprise de volume que nous avons décidé de fermer. »

TM.com - Une rumeur court selon laquelle American Express quitterait totalement le marché français qui serait géré par des plateaux extérieurs. Qu’en est-il ?

Eric Audouin
: « C’est totalement faux. Pour American Express, la France est le second marché après les Etats-Unis. Ce marché est important pour le groupe. Il n’est donc pas question de la quitter. Au contraire, le plan d’investissement qui a été décidé prouve que nous voulons nous développer en France.»

TM.com - Vous externalisez la billetterie ferroviaire avec Euraxo. Comptez-vous leur confier d’autres activités comme la billetterie aérienne par exemple ?

Eric Audouin
: « Absolument pas. Euraxo gère pour nous le rail off line mais les investissements que nous réalisons sont en partie pour répondre aux attentes de la billetterie aérienne.»

TM.com - A quelle échéance le plan de restructuration sera-t-il terminé ?

Eric Audouin
: L’objectif est d’en terminer l’implémentation fin décembre 2010. »

Lu 3525 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com