Loading


Amérique latine : Lan Chile, la domination de la compagnie qui monte

la chronique de Jean-Louis BAROUX


L’Amérique latine est en forte croissance et cela devrait se ressentir sur l’économie du transport aérien. C’est de plus une terre propice à cette activité et les premières compagnies régulières ont été créées au milieu des années 1920 : Faucett pour le Pérou en 1927 et Lan Chile en 1929 par exemple. Or voilà un continent en profonde mutation quant à l’organisation de son transport aérien.



Lan Chile a entamé une conquête systématique du continent Sud-Américain avec une politique intelligente qui consistait à créer une filiale dédiée à chacun des pays visés. /photo dr
Lan Chile a entamé une conquête systématique du continent Sud-Américain avec une politique intelligente qui consistait à créer une filiale dédiée à chacun des pays visés. /photo dr
Il y a d’abord les pays fragiles et instables dans lesquels les transporteurs ont peine à trouver leur équilibre.

C’est ainsi que le Venezuela a vu récemment disparaitre la compagnie Santa Barbara Airlines et que la Bolivie a perdu son transporteur international Aerosur.

Les politiques suivies par des gouvernements populistes entrainent inévitablement la disparition des compagnies privées.

Il y a eu ensuite la disparition ou la reconversion de grands transporteurs historiques : Avianca, fondée par Pan Am a été liquidée et reprise par le groupe Taca, Varig n’a pas résisté à la vague des low costs brésiliens et elle a été fusionnée avec la compagnie GOL.

Aerolineas Argentinas a pour sa part été pendant un temps gérée par Iberia avant de retrouver son indépendance, car Iberia ne voulait plus supporter les pertes du transporteur argentin.

Bref voilà un portrait bien pessimiste, qui pourrait largement être complété par de multiples autres exemples.

Lan Chile s’en est sortie en se privatisant

Une compagnie émerge pourtant de cette perpétuelle restructuration : c’est Lan Chile.

Le Chili n’est certes pas le pays le plus puissant de ce continent, ce n’est ni le plus peuplé, ni le plus riche, ni même le mieux placé géographiquement.

Autrement dit la compagnie nationale avait tous les inconvénients à surmonter pour assurer même sa survie.

Elle a eu d’ailleurs des hauts et des bas et pendant un temps elle a dû subir la gestion de SAS, ce qui ne s’est pas avéré particulièrement positif. Elle s’en est sortie en se privatisant.

Elle a alors entamé une conquête systématique du continent Sud-Américain avec une politique intelligente qui consistait à créer une filiale dédiée à chacun des pays visés.

C’est ainsi que Lan Peru a été créée en 1999, suivie par Lan Ecuador en 2003 puis par Lan Dominicana et Lan Express. Ces 4 transporteurs ont été fusionnés pour donner Lan Airlines en 2004.

A cet ensemble est venue s’ajouter Lan Argentina en 2005. Rapidement d’ailleurs, ces compagnies sont devenues dans chacun de leurs pays respectifs, la référence en matière de fiabilité d’exploitation et de qualité de services, même si cela peut déplaire à certains gouvernements un peu nationalistes.

Fusion avec le groupe TAM

Il manquait l’accès au Brésil.

Ce pays défend son périmètre farouchement en multipliant les difficultés administratives pour les étrangers. Pas question donc de créer Lan Brésil, ce qui aurait été sans doute la voie préférée du groupe Lan.

Il fallait donc trouver une autre manière. Cela a été fait par la fusion avec le groupe TAM qui porte les couleurs brésiliennes à l’international.

La fusion vient d’être autorisée et à voir l’organigramme, les postes honorifiques ont été confiés aux Brésiliens et les fonctions exécutives aux Chiliens.

Alors, maintenant, Lan Chile a presque achevé sa conquête. Seuls lui échappent la Colombie et la Bolivie, si l’on met de côté le Paraguay et l’Uruguay qui se contentent de transporteurs régionaux.

Formidable réussite due essentiellement à la bonne qualité et au professionnalisme du management de Lan Chile, la maison mère mais également à la désorganisation des autres transporteurs nationaux.

Il va falloir composer avec les équipes de TAM

La question est de savoir si la compagnie n’a finalement pas eu les yeux plus gros que le ventre.

Même si le modèle de gestion est original, il va falloir composer avec les équipes de TAM dont la culture est très différente.

Il faudra également résister à l’inévitable offensive des états qui voudront développer leur compagnie concurrente, ne serait-ce que pour retrouver un peu de fierté. Le Pérou, par exemple souhaite recréer un transporteur national.

En son temps Lufthansa a mené une politique un peu semblable en Europe en acquérant nombre de transporteurs de pays moyens : Suisse, Belgique, Autriche et même une compagnie anglaise BMI. En dépit de la force de ce groupe, Lufthansa a été amenée à réduire son périmètre pour conserver le cœur de son activité.

Les mêmes causes produisant les mêmes effets, n’est-ce pas ce qui attend Lan Chile ?

Jean-Louis Baroux, est l'ancien président d'APG (Air Promotion Group) et le créateur du CAF (Cannes Airlines Forum) devenu le World Air Forum.

Grand spécialiste de l'aérien, il a signé aux éditions L'Archipel ''Compagnies Aériennes : la faillite du modèle'', un ouvrage que tous les professionnels du tourisme devraient avoir lu.

Les droits d'auteur de l'ouvrage seront reversés à une association caritative. On peut l'acquérir à cette adresse : www.editionsarchipel.com

Rédigé par Jean-Louis BAROUX le Dimanche 1 Juillet 2012
Lu 2588 fois
Notez

Tags : baroux


1.Posté par olivier le 06/07/2012 16:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Excellent article Jean-Louis,

La réussite de LAN est aussi pour moi le résultat de d'une orientation de la compagnie sur deux axes:
-Désintermédiarisation des ventes.
-Investissement massif dans les nouvelles technologies (C'est le seul site internet qui tient la route en Amérique latine).

Une information à vérifier...mais il me semble que LAN est déja présente en Colombie via la compagnie "Aerovías de Integración Regional S.A " (AIRES)

Très cordialement depuis l'Amérique du sud

Olivier

2.Posté par Frédéric le 06/07/2012 18:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour information , le nom de LAN CHILE a disparu en 2004,
Depuis cette date , un changement d’image d’entreprise de la compagnie s'est produit, avec le nouveau nom LAN Airlines S.A. Cette uniformité de marque permet aux passagers de mieux identifier les critères élevés de service et de sécurité qui existent au sein des compagnies aériennes LAN Airlines, LAN Express, LAN Pérou, LAN Équateur et LAN Argentine,et LAN Colombia (2011) ainsi que LAN Cargo et ses filiales.

En ce qui concerne la COLOMBIE
En novembre 2010, LAN a racheté la ligne aérienne Colombienne AIRES.Fin 2011, LAN lance LAN Colombia . LAN Colombia propose 22 destinations domestiques en Colombie, et plusieurs vols internationaux complétant ainsi le vaste réseau de LAN en Amérique du Sud et dans le reste du monde

Après avoir lancé cette nouvelle filiale, l’objectif de la compagnie est d'obtenir que ses passagers - dans tous les pays où LAN Airlines et ses filiales sont présentes -, découvrent ce grand pays, avec le service qui la caractérise dans le monde.

LAN Colombia dessert les 22 destinations domestiques suivantes:

Apartado/Armenia/Barranquilla/Bogotá/Bucaramanga/Cali/Cartagena/Cúcuta/Ibagué/Leticia/Manizales/Medellín/Montería/Neiva/Pereira/Puerto Asís/Quibdó/San Andres/
Santa Marta/Valledupar/Villavicencio/Yopal

et plusieurs vols internationaux sur le continent Américain


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.






Club AGV Premium










eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.