TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Angola : les hôtels affichent complet

les établissements sont occupés par les travailleurs expatriés des compagnies pétrolières


le Jeudi 7 Octobre 2004

En dépit de prix élevés, il n'est pas facile de trouver une chambre d'hôtel en Angola, notamment à Luanda, la capitale, où de nombreux établissements sont occupés en permanence par les travailleurs expatriés des compagnies pétrolières.



"Depuis 1994, les hôtels du pays sont devenus très chers en raison de la demande de plus en plus supérieure à l'offre", a expliqué à l'AFP le directeur national des infrastructures hôtelières, Luis Anastacio Manuel. M. Anastacio Manuel cite notamment l'exemple d'un établissement de Luanda occupé par les employés d'un groupe pétrolier, qu'il n'a pas voulu identifier, dont le contrat de réservation est sans cesse renouvelé.

Deuxième producteur de pétrole en Afrique subsaharienne après le Nigeria, l'Angola produit plus d'un million de barils de pétrole/jour, ce qui représente 90% du total de ses exportations.

Le pays compte pourtant 2.350 hôtels et assimilés, dont trois 4 étoiles à Luanda, et sept 3 étoiles, a indiqué M. Anastacio Manuel, précisant que la capitale à elle seule compte 27 hôtels, 62 pensions, trois apart-hôtels, trois villages touristiques, 36 auberges, soit 3.432 chambres au total.

"Tous ces établissements ne se situent pas dans des endroits sécurisés. L'emplacement compte beaucoup", a nuancé M. Anastacio Manuel, mais même dans les quartiers les moins sûrs et en province, il n'est pas aisé de louer une chambre. "A Kwanza sud, par exemple, les chambres sont occupées en permanence", précise-t-il.

Tourisme : recette totale de plus 17 M USD pour les 2 premiers mois de 200

Dans les principaux hôtels de Luanda, les prix varient, selon la classe, de 100 à plus de 500 dollars, auxquels il faut ajouter 10% de taxes. Ainsi, une chambre simple dans un 4 étoiles coûte 148,5 USD la nuit et la suite présidentielle 550 USD.

"Les hôtels étant privés, leurs prix sont libres. Le ministère a cessé de (les) fixer", a ajouté M. Anastacio Manuel, soulignant qu'"en dépit de leur hausse, (les tarifs) sont acceptés par les clients qui remplissent les hôtels de façon incroyable".

De son côté, le directeur de l'hôtellerie de la province de Luanda, Cleto Paulo, cité par le Jornal de Angola, a indiqué que le secteur de l'hôtellerie et du tourisme a enregistré une recette totale de "plus 17 millions de USD pour les deux premiers mois de 2004".

L'Angola, sorti en avril 2002 d'une guerre civile de 27 ans qui a en grande partie détruit les principales infrastructures du pays, a reçu 100.000 touristes l'an dernier, en majorité venus du Portugal, du Brésil, de France, du Royaume Uni, d'Afrique du sud, de Namibie et de République démocratique du Congo (RDC).

Elle en attend 120.000 cette année, a indiqué le vice-ministre de Hôtellerie et du Tourisme, Paulino Baptista, cité par le quotidien.

Pedro MAKUTA NKONDO (AFP) - redaction@tourmag.com

Lu 802 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com