Loading


Animateur vacances : le GO capable de se mettre en quatre pour une famille...

Les fiches métiers tourisme de TourMaG.com


Quels métiers choisir ? Avec les fiches métiers de TourMaG.com, retrouvez toutes les informations utiles à votre orientation, avec en bonus le témoignage d'un professionnel. Cette semaine, découvrez : animateur vacances.



Missions

Une des missions de l'animateur, c'est d'accueillir les vacanciers et être attentif à leurs demandes - Photo Fotolia
Une des missions de l'animateur, c'est d'accueillir les vacanciers et être attentif à leurs demandes - Photo Fotolia
L'animateur de vacances propose aux clients de son établissement (club, camping ou centre de vacances) des activités de loisirs, culturelles, manuelles ou sportives, pour animer leur séjour.

Seul ou en équipe, il conçoit, organise, anime et tire le bilan de ces activités pour adapter les plannings aux demandes des vacanciers.

Ses principales missions sont :

- Accueillir les vacanciers et être attentif à leurs demandes d’animation

- Concevoir et préparer les activités de la journée : ateliers de peinture, aquagym, tournois de volley, balades dans la ville, excursions, concours de pétanque, spectacle de marionnettes ou pièces de théâtre...

- Animer sans relâche au fil de la journée, des publics variés : jeunes enfants, adolescents, adultes, personnes âgées, avec des activités extérieures et intérieures, à adapter à la météo

- Faire le bilan de ce qui a été mis en place, pour reconduire les activités appréciées et remplacer celles qui ne plaisent pas aux vacanciers.

L'animateur de vacances dispose rarement de plus d'une journée de repos par semaine. C’est un poste où on ne compte pas ses horaires.

Points forts

- Le contact avec des gens en vacances, l’ambiance festive

- L’apprentissage des métiers d’animation

- La possibilité de voyager à travers le monde, via des clubs français implantés sur la planète

Formation

Le ministère de la Jeunesse et des Sports a professionnalisé le métier d'animateur.

Celui-ci doit désormais posséder le BAFA (qui n'est pas un diplôme professionnel) et le BAPAAT (brevet d'aptitude professionnelle d'assistant animateur technicien (qui est un diplôme professionnel).

Il existe d’autres diplômes qualifiants :

- Le BAFD autorise à diriger un centre de vacances pour jeunes.

- Le BASE sanctionne les compétences acquises dans la pratique d'activités socio-éducatives.

- Le BEATEP (niveau bac) conduit à des fonctions de conception et réalisation de projets d'animation dans une base de loisirs, un parc d'attraction, des associations, etc. Il est progressivement remplacé par le BPJEPS.

- Le BPJEPS (niveau bac) permet de proposer des activités culturelles, éducatives et sportives. Récent, il succède notamment au BEES 1er degré.

- Le DEFA (niveau bac + 2) donne accès aux fonctions de responsable d'un projet ou permet d'encadrer des formations. Il faut être titulaire du brevet d'aptitude à l'animation socio-éducation (BASE).

Le ministère de l'Education nationale propose un DUT Carrières sociales option animation sociale et socioculturelle qui se prépare en 2 ans d’IUT.

Rémunération

De 1050 à 1300 euros.

Compétences

- Posséder au minimum un des diplômes mentionnés au paragraphe Formation

- Être jeune et infatigable

- Aimer la bonne humeur

- Pratiquer au moins l’anglais, même scolaire

- Qualités de communicant certaines

- Créativité et imagination pour inventer régulièrement des idées nouvelles

Qualités bienvenues

Vous êtes dynamique et imaginatif. Les ambiances festives vous attirent mais vous avez être rigoureux et discipliné.

Vous êtes en outre :

- A l’aise dans le relationnel

- Disponible dans votre vie privée, les horaires étant très élastiques

- Capacité d’initiative et de réactivité

- Doté d’une excellente santé

Débouchés et évolution professionnelle

Les postes d’animateurs vacances sont rarement stables et correspondent à des CDD.

Dans certaines grosses structures, il est cependant possible d’évoluer dans le métier. Après plusieurs expériences de terrain, on peut devenir animateur de centre de vacances, dont on devient alors salarié en CDI, blanchi et nourri la plupart du temps.

Au-dessus, le responsable du centre coordonne et gère une équipe d’animateurs. Il est alors en charge de quelques tâches administratives et financières.

En transversal, un bon animateur peut avoir envie de créer sa propre structure et de vendre ses prestations à différents établissements en indépendant.


Témoignage de pro


Angelo Sola, artiste indépendant

Animateur vacances : le GO capable de se mettre en quatre pour une famille...
Il faut être sur le pont du lever au coucher. Pas de temps mort.

« J’ai découvert le métier d’animateur dans un village de vacances où j’étais là comme simple client. En discutant avec le directeur, nous avons parlé chanson et il m’a proposé de monter sur scène.

C’était la toute première fois et l’essai fut concluant. Je suis revenu régulièrement animer des soirées et donc travailler avec l’équipe d’animation. J’ai vite appris le métier avec ces professionnels de terrain.

Un animateur doit montrer un dynamisme constant. Il doit avoir une imagination débordante et être sur le pont du lever au coucher. Pas de temps mort. Le rôle est de toujours donner le meilleur. Pas droit à la mauvaise mine, même après des nuits courtes. D’ailleurs, je n’ai vu que des jeunes gens pratiquer ce métier.

Dans les structures d’une certaine importance, l’équipe peut être nombreuse. Alors chacun a son rôle propre dans la journée : piscine, sports, danse, création de spectacles, club ados, etc. Mais le soir, tout le monde est en représentation sur scène sous les ordres du régisseur. Ensuite, quand tous les clients dorment, il faut encore répéter le spectacle du lendemain. Ça fait des nuits très courtes. Mais c’est aussi un apprentissage de toutes les ficelles du métier.

Pour ma part, j’ai beaucoup gagné pendant cette période en confiance en moi et en créativité. Ça m’aide dans ma vie de tous les jours et dans mes activités d’artiste aujourd’hui. Quand je monte un spectacle, j’utilise ce que j’ai appris en village de vacances. Côtoyer tous ce gens m’a beaucoup appris.
»

Rédigé par La Rédaction le Mardi 21 Août 2012
Lu 2960 fois
Notez



1.Posté par REDIS le 22/08/2012 09:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Quand je vois ce qui est exigé pour exercer ce merveilleux métier et le montant du salaire..."on croit rêver devant autant d'irrespect pour le talent !".

Jean

2.Posté par ULMER Maryse le 22/08/2012 16:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour compléter votre le chapitre formation : il existe une formation professionnelle qualifiante à l'afpa qui s'intitule "Technicien de Tourisme option Animation". Cette formation d'une durée de 7 mois 1/2 comprend un stage de 6 semaines en entreprise. Elle est de niveau 4 (niveau Bac).
Beaucoup d'entreprises telles que VVF, JETTOURS, MARMARA etc.... connaissent cette formation, et embauchent régulièrement nos stagiaires en tant qu'animateurs à l'issue de cette formation.

Maryse ULMER
Formatrice Tourisme
Afpa Colmar

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Les Offres d'Emploi sont payantes
Valérie DUFOURPour connaître les modalités précises, merci de contacter Valérie DUFOUR
Tel. 06.99.07.16.66
valerie.annonces@tourmag.com

Suivez l'emploi
Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn
Viadeo


Ebook Emploi















Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.