TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Après le foot, l'athlétisme... l’Allemagne, à l’aise dans ses baskets !


Rédigé par Hervé TUSSEAU, envoyé spécial le Mardi 16 Septembre 2008

L’Allemagne a réussi à battre tous ses records de fréquentation touristique après l’envolée de la coupe du monde. Un événement qui souligne son potentiel de véritable destination et un exploit : celui de s’ouvrir au monde…



L’atmosphère du pays a changé. C’est, à peu de chose près, l’histoire de la chenille devenue papillon. Car, si rien ne vaut une bonne image pour apprécier un progrès spectaculaire, considérons d’abord celle-ci.

Ernst Hinksen et Petra Hedorfer, l’élu et la directrice de l’office national du tourisme allemand arboraient un large sourire en répondant à la tribune du GTM (German travel market) 2008 aux sollicitations des journalistes venus du monde entier.

Quel contraste avec ces conférences de presse du passé achevant- sans la moindre question- une série de discours un peu trop institutionnels et formatés.

En quelques années, l’atmosphère s’est détendue, des liens se sont tissés et le dialogue s’est installé. L’Allemagne est plus cool, après un travail de promotion acharné qui porte aujourd’hui ses fruits.

Selon les chiffres annoncés à Munich cette année (GTM 2008), le pays a réussi à battre tous ses records de fréquentation touristique après l’envolée de la coupe du monde de 2006, véritable sésame des marchés internationaux.

Premier point de satisfaction : la diversité de l’offre touristique allemande permet à son industrie de se de tourner plus en plus vers une clientèle internationale.

« On est passé de 48 millions de nuitées en 2005 à 51 millions en 2006 puis à 55 millions en 2007. Cette affluence croissante des visiteurs étrangers repose actuellement sur l’explosion du tourisme urbain et culturel en Allemagne» analyse Petra Hedorfer.

Après le foot, l'athlétisme... l’Allemagne, à l’aise dans ses baskets !
Bien soutenu par l’activité des low-cost, le segment des « city breaks » se développe bien grâce à une hôtellerie toujours très attractive en terme de qualité et de prix. Bien que la demande exerce une pression à la hausse sur les tarifs, ces derniers restent raisonnables.

Ainsi à Berlin où le nombre de visiteurs étrangers a augmenté de 10 % en un an pour atteindre 6,6 millions en 2007, le prix moyen des chambres ressort à 87 euros.

Munich -qui reste la deuxième ville préférée des étrangers avec 4,5 millions de visiteurs- affiche un prix de 114 euros. C’est encore nettement moins que Milan (169 euros), Paris ou Londres (environ 200). « L’Allemagne révèle son potentiel de grande destination.

La vraie nouveauté, c’est qu’elle est perçue comme telle au plan international »
, conclut la patronne du tourisme allemand.

2009, année de tous les dangers ?


Toutes les études le confirment. Citons simplement celle du « World economic forum » de Davos classant l’Allemagne sur un panel de 130 pays dans le trio de tête des pays les plus aptes à développer l’industrie touristique de demain où la qualité de l’environnement devient primordiale.
Côté français, l’appréciation est également positive.

La France, septième marché émetteur avec 2 millions de nuitées en 2005, puis 2,2 millions en 2006 a encore réussi une progression de près de 6 % en 2007 avec 2,4 millions de nuitées.

« L’effet coupe du monde s’est poursuivi pendant deux ans » estime Sylvie Perrier directrice générale de Mondoramas, voyagiste opérateur réceptif pour groupes, spécialisé dans les circuits culturels à travers l'Europe.

« Maintenant il faut voir comment les choses vont évoluer. Je pense que l’année qui vient va être déterminante. Même s’il se passe toujours quelque chose en Allemagne, ce qui facilite le montage d’opérations, les championnats du monde d’athlétisme de 2009 à Berlin constituent un gros enjeu ».

Pour l’heure, l’Allemagne profite de deux facteurs conjoncturel favorables. Premièrement, le tourisme d’affaire devrait produire de bons résultats en 2008 grâce à l’organisation de très gros salons.

Ensuite, Aléo (filiale commune à la Sncf et à DB) a prévu de gros allotements à prix d’appel pour faire connaître cette année l’offre à grande vitesse entre la France et l’Allemagne et table sur un trafic de 1,2 millions de passagers en 2008.

Évènements majeurs à venir

Avec trois millions d’événements culturels par an, l’Allemagne est devenue aux yeux des européens la seconde destination culturelle au monde, derrière la France (source : GNTB/WTM 2007).

2009
- thème marketing : Vacances actives, découverte de l’Allemagne à pied et en vélo.
- événements : Championnats du monde d’athlétisme à Berlin, 250e anniversaire de la mort de G.F.Haendel, 20e anniversaire de la chute du Mur de Berlin.

2010
- thème marketing : Les villes de Culture
- événements : La Ruhr, capitale européenne de la culture, 200e anniversaire de la fête de la Bière à Munich, International building exhibition en Saxe.

Lu 1930 fois

Notez


1.Posté par Melanie77700 le 04/09/2009 23:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci beaucoup pour cet article

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com