TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Atout France : l'Office de tourisme du futur doit créer du lien social avec les visiteurs

Un mix de technologies et de contacts humains


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Jeudi 12 Mai 2011

A l’heure du numérique, les contacts humains, à l’exemple des city greeters, sont de plus en plus appréciés par les touristes. Les offices de tourisme doivent en tenir compte, sans négliger pour autant l’animation de leurs sites web et le développement de liens sociaux sur le net.



En 2015,  la majorité de la population sera équipé de smartphone ou de tablettes numériques...
En 2015, la majorité de la population sera équipé de smartphone ou de tablettes numériques...
Christian Delom, directeur de l’observation, de la stratégie et des nouvelles technologies au sein d’Atout France a fait travailler ses équipes sur le profil idéal de l’office de tourisme du futur.

Les conclusions de ces travaux devraient faire l’objet d’une publication dans le courant de l’été mais auparavant, elles ont été présentées hier aux divers représentants de l’administration du tourisme.

Une étude menée par Corinne Lespinasse-Taraba, sous-directrice ingénierie à Atout France, pour cerner les attentes des touristes en matière d’information apporte un éclairage parfois surprenant.

Ainsi internet est utilisé largement pour chercher des informations sur une destination (23 sites consultés en moyenne) mais pas pour le choix même de la destination.

Le premier reproche adressé aux sites web des OT est un manque de mise à jour, ainsi qu’un excès de neutralité et une certaine dérive mercantile…

Les visiteurs partent munis de guides papiers, de photocopies mais peu d’entre eux emmènent des données numériques. Une fois sur place, ils ont tendance à lâcher le téléphone et l’ordinateur.

Les visiteurs passent généralement à l’office de tourisme au début du séjour pour trouver plans, cartes, informations pratiques et bons plans. Ils recherchent aussi des conseils personnalisés. Et dans ce cas-là, le contact humain est primordial.

30% sur le développement et 70% sur la communication

Les faiblesses que les visiteurs peuvent trouver à un office de tourisme ce sont ses heures de fermeture (midi, dimanche).

Le numérique peut alors prendre le relais à condition que les informations soient gratuites et non polluées par de la publicité.

Au global, l’office de tourisme idéal combine à la fois du personnel d’accueil en nombre suffisant et un self service technologique. Il doit offrir un espace convivial, confortable et pouvoir répondre aux demandes d’un public large, de 7 à 77 ans.

Attention, toutefois à l’équipement proposé au public. Les fameux écrans tactiles de l’OT de New York semblent vieillir prématurément du fait de leur utilisation intensive…

Si la borne numérique est désormais un outil familier, les applications mobiles le sont moins, notamment d’un public mature.

Il est estimé, toutefois qu’en 2015, la majorité de la population sera équipé de smartphone ou de tablettes numériques. Il convient donc que les OT développent des applications mais le fassent savoir.

Pour Philippe Fabry, en charge du e-tourisme chez Atout France, le budget consacré à une application doit se répartir idéalement pour 30% sur le développement et 70% sur la communication.

Et l’erreur à ne pas faire dans le développement d’une application est de retranscrire sur un guide numérique ce qui se faisait auparavant sur le papier.

« Le numérique n’est pas le remplacement de quelque chose », affirme Philippe Fabry.

Ce sera d’autant plus facile que les consommateurs ne veulent plus seulement d’une vitrine mais ils souhaitent également faire part de leurs expériences et nourrir ainsi les contenus.

Un OT se doit donc de créer du lien social avec les visiteurs pour obtenir leurs recommandations. L’OT jouant dans ce cas-là un rôle de filtre…

Le défi numérique sera aussi au cœur des débats du prochain congrès de la FNOTSI en octobre prochain à La Rochelle.

Lu 4342 fois

Notez


1.Posté par D.van Herk le 17/05/2011 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi en France il faut payer l'office du tourisme pour poser ses dépliants ? J'estime que l'office du tourisme doit être à disposition aux entreprises qui a. ne sont pas subventionner, b. ni coté sur la bourse... C'est le monde à l'envers:1. les banques ne pretent rien aux personnes qui ont encore envie d'entreprendre, 2. en plus il faut payer les offices du tourisme afin qu'ils disposent tes dépliants. Y-a-t-il une personne qui peux m'expliquer cet phenomène paradoxal ? Et ou poser une plainte...?
Encore un'autre question: QUI controle finalement sérieusement les entreprises sur le fait de travailler SENS licence ATOUT FRANCE. Il y a des 'entreprises qui disent 'qu'il faut adhérer.....pour pouvoir travailler 'par leur biais, mais EUX ILS N'ONT PAS LA LICENCE '. C'est où le libre marché Européenne.....en France ......et ailleurs....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com