TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading





Autriche : Vienne, tournée vers le futur

La capitale multiplie les initiatives innovantes


Rédigé par Ophélie Surcouf le Lundi 30 Mars 2015

Renouveler et moderniser son image : la France en parle… mais Vienne l’a fait. Quelles sont les clés de son succès ? Nouvelles technologies et patrimoine, parcimonie et réflexion, tout est soigneusement orchestré pour s’adapter aux touristes venus du monde entier. La semaine dernière, c’était à Paris que s’installait la ViennaSphere pour promouvoir l’Eurovision.



A l'intérieur de la ViennaSphere, la gagnante de l'Eurovision 2014, Conchita Wurst, a chanté son titre Rise Like a Phoenix en 3D. (c) WienTourismus et Rainer Fehringer
A l'intérieur de la ViennaSphere, la gagnante de l'Eurovision 2014, Conchita Wurst, a chanté son titre Rise Like a Phoenix en 3D. (c) WienTourismus et Rainer Fehringer
Nouvelle image, nouvelles technologies ou encore réseaux sociaux, les sujets sont au cœur des débats en France.

A Vienne , les projets sont déjà en marche depuis longtemps !

La 7e destination touristique d’Europe ne cesse de croître : en 2014, elle a accueilli plus de 6 millions de visiteurs.

Du jeudi 26 mars au samedi 28, la ViennaSphère a ouvert ses portes au grand public parisien.

L’immense architecture s’est installée devant le Louvre après être passée par Barcelone. Elle se rend désormais à Londres du 2 au 4 avril pour la prochaine étape de son voyage.

Figure de proue de la soixantième édition de l’Eurovision qui se déroulera cette année dans la capitale autrichienne, l'installation commémore également les 150 ans de la Ringstraβe, boulevard prestigieux viennois.

Dans la journée, des lunettes de réalité virtuelle et des capteurs Kinect permettaient de visiter la Ringstraβe.

Le soir, un spectacle numérique à 360° d’une quinzaine de minutes était orchestré par le collectif d’artistes viennois Néon Golden. Il se terminait avec la représentation de « Rise Like a Phoenix », la chanson qui a fait gagner la chanteuse Conchita Wurst à l’Eurovision de l’an dernier.

Pourquoi être original ?

Mais la ViennaSphere est loin d’être la première initiative innovante de la capitale.

« Dès qu’il y a quelque chose de nouveau, cela se passe toujours de la même façon, explique Norbert Kettner, le directeur de l’Office de Tourisme de Vienne.

On commence par l’euphorie, mais fatalement viendra toujours la déception. C'est pour cela qu’il faut d’emblée se placer dans un entre deux. »

La ville de Vienne a donc été stratégique dans ses choix de réseaux sociaux. Pour la communication BtoB, elle utilise Twitter et XING, un réseau professionnel en ligne allemand, et pour la communication BtoC, Facebook et Instagram.

« Tout le monde est original en ce moment ! Il faut se démarquer, s’amuse Norbert Kettner.

Parfois quelque chose de simple et clair se distingue mieux dans une marée d’originalité. C’est ce que nous avons fait avec le hashtag #WeLoveVienna . »

Savoir être économe

Autre particularité : Vienne ne cède pas à l’appel des applications mobiles. Il n’en existe que deux. Une application dédiée aux professionnels présents à Vienne pour les congrès et celle du Journal de Vienne.

L’objectif est d’augmenter la visibilité du site de l’office, mais également de la plateforme de réservation d’hôtels.

« C’est pourquoi nous allons installer 400 hotspots wifi dans Vienne, complètement gratuits, informe Norbert Kettner. Les gens n’aiment pas le roaming et il faut leur permettre de communiquer avec et sur la ville tout le temps de leur séjour. »

La capitale autrichienne ne dépense également plus un sou dans les campagnes publicitaires.

« Elles sont très chères pour un impact très limité. Avec une stratégie de contenu et du storytelling, on peut créer une nouvelle image. »

Recréer de l’image

« Nous axons sur un mélange entre art et technologies, passé et modernité pour montrer à quel point l’ancienne Vienne, celle que les gens ont en tête, est aujourd’hui une nouvelle ville dynamique.

Mais la manière dont vous faites les choses est plus importante que ce que vous dites : alors nous devons prouver ce dynamisme, pas seulement en parler.

Notre évènement
Visions of Vienna avec l’opéra de Sydney est représentatif. Allier musique classique et une projection numérique sur les voiles de l’opéra à l’extérieur permet de véhiculer une autre image de Vienne ! »


Laisser un héritage

Le directeur de l’office de tourisme est également très concerné par la tendance qui s’oriente vers l’hyperpersonnalisation. Car pour proposer des services adéquats, il faut se tourner vers le Big Data mais aussi le traitement de l’information en temps réel, très complexe à mettre en place et à gérer.

« Nous avons une fonction de pont. Nous faisons le lien entre passé et présent.

C’est ce qui nous a poussé à travailler avec l’artiste Alex Kiessling sur un projet d’envergure :
Long Distance Art . Son stylo était relié à un satellite qui retransmettait l’information à Londres et à Berlin où un robot reproduisait exactement les mêmes gestes et réalisait le même tableau.

Nous sommes les conservateurs de l’art d’hier, mais nous devons aussi créer celui qui sera transmis et admiré dans 100 ans. »

Lu 1686 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33










Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com