TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





BPI, honoraires "sauveteurs", presse "pro", de CETO en SETO : les questions qui dérangent...

Le (Dé)Bloc-Notes de Pierre DOULCET


Rédigé par Pierre DOULCET le Vendredi 8 Mars 2013

Au gré de mes réflexions, quelques interrogations qui pourraient faire réfléchir. Si tant est que cela soit possible !



Les PME, dont nombre de lecteurs de TourMaG.com sont les honorables représentants, ont de quoi se réjouir.

A la condition que l'obtention d'un prêt ne se transforme pas en un redoutable parcours du combattant, la nouvelle institution qu'est la Banque publique d'investissement (BPI) met à votre disposition la coquette somme de 40 milliards d'euros !

Au risque de déplaire à Tang pour mon absence de "retenue" (sic) dans mes propos, je suis cependant étonné - comme le soulignait fort justement récemment un lecteur de TourMaG - que personne ne semble encore se poser la question du financement de la dite BPI en cette période de crise dont nous constatons chaque jour les effets négatifs.

À croire que l'on a oublié nos 1789,4 milliards de dettes et les 49 milliards d'intérêts pour l'année 2012 !

Amnésie quand tu nous tiens ! Tu nous fais tout gober ! Mais, vous me direz, qu'a un tel niveau d'endettement, 40 milliards de plus ou de moins...

Chez Fram, les rémunérations des sauveteurs présumés peuvent choquer

Chez FRAM, nouvelle formule, les "honoraires", dit-on, confortables, de la nouvelle équipe dirigeante font beaucoup chuchoter dans les rencontres professionnelles.

Si cela leur est possible et afin de ne point ajouter de l'aigreur à la tristesse du personnel, ces messieurs - dames, inconnus dans le monde du voyage, en charge désormais de Fram, seraient bien inspirés en faisant preuve de plus de transparence dans la gestion de leur opération "sauvetage" ?

Le respect de l'équipage vis-à-vis de ses nouveaux commandants doit se mériter. Il demeure la condition primordiale d'une sortie positive.

Normal que la hauteur des rémunérations des sauveteurs présumés n'ayant aucun rapport avec la situation catastrophique de l'entreprise puisse choquer !

Surtout avant même le commencement du boulot...

Le "pronostic vital" pour la presse "pro" papier est-il engagé ?

Les informations, encore discrètes, dont je dispose me le font craindre.

Pour l'heure, à l'heureuse exception d'un titre, on navigue entre tentative de vente, diminution dans le rythme des parutions ou disparition pure et simple !

Certes, dans ce triste constat, le poids de la crise sur le plan publicitaire est considérable mais la vérité oblige également à reconnaître que l'absence d'imagination sur l'évolution impérative des concepts spécifiques à la presse "pro" papier n'y est pas étrangère.

Depuis une dizaine d'années déjà, le lectorat a changé. Beaucoup plus féminin qu'auparavant, il me semble dommage, par exemple, que ce phénomène n'ait nullement modifié les habitudes rédactionnelles. On en reparlera.

Tourisme et politique?

La transformation du CETO en syndicat SETO affiche au grand jour la division de la profession. Ce pataquès ne risque certainement pas d'attrister le ministère. Bien au contraire.

Ce dernier à même dû savourer les déclarations prêtées à son président lequel estimerait que l'on fait trop de "politique" dans le Tourisme !

Si ce dernier faisait allusion à l'international, venant du patron des TO, cette saillie aurait évidemment de quoi irriter les agents de voyages subissant les retombées dramatiques sur le plan humain et économique du Printemps Arabe !

En effet, si le tourisme fait trop de politique, la politique, elle, se fiche comme de son premier voucher de nos états d'âme. Y compris ceux du président du SETO.

D'autant que l'immense espoir en un nouveau Moyen-Orient démocratique favorable au tourisme a disparu. Sachez, par exemple, que les 350 bateaux qui naviguaient sur le Nil entre Louxor et Assouan en sont réduits aujourd'hui à une petite trentaine !

Mais, chut, la "politique" n'y a rien à voir...

Et comme toujours : pdoulcet@me.com

Pierre Doulcet - DR
Pierre Doulcet - DR
Correspondant de guerre en Indochine et en Algérie (le voyage déjà...) Pierre Doulcet est à l'origine de la création des rubriques Tourisme à Europe 1, Télé 7 Jours et l'Echo de la Mode.

Mais cela ne lui suffisait pas.

Aussi, est-il allé crescendo : lancement avec Maurice Beaudoin (Figaro Magazine) de Vacances Magazine, puis création des titres professionnels VM 7, Tour Hebdo, le Quotidien du Tourisme et pour finir, l'Univers des Voyages.

Pierre Doulcet figure aussi parmi les sept fondateurs de TOP RESA.

Lu 1099 fois

Tags : BPI, Ceto, Fram, Seto
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com