TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Baisse des intentions de départ à l’étranger cet hiver

Etude publiée par Protourisme


Rédigé par La rédaction le Jeudi 27 Novembre 2008

Selon Protourisme, les intentions de départ à l’étranger sont en baisse, avec seulement moins de 9% des ménages qui envisagent de séjourner à l’étranger pour leurs vacances hivernales. Le cabinet d'étude constate également un recul des séjours « soleil d’hiver ». Enfin, le nombre de partants à l’étranger envisageant de réserver sur le Net est supérieur à ceux passant par les agences de voyages traditionnelles.



Le moral des français n’est pas au beau fixe du fait d’une crise économique, financière et d’un pouvoir d’achat en baisse et pourtant le nombre de français ayant l’intention de partir en vacances cet hiver reste stable comparé à l’hiver 2007/2008 qui était un très bon cru selon une étude publiée jeudi 27 novembre par Protourisme.

Ainsi 30% des français ont l’intention de partir en vacances cet hiver (pour un séjour de 4 nuits et plus) dont plus de 80% choisiront de rester exclusivement dans l’hexagone.

Pour les intentions de départ à l’étranger, la baisse est conséquente avec seulement moins de 9% des ménages qui envisagent de séjourner à l’étranger pour leurs vacances hivernales contre plus de 10% l’an passé.

C’est la première fois depuis l’hiver 2001/2002 que l’on constate un recul des séjours « soleil d’hiver », ce qui ne manque pas d’affecter les agences de voyages et les tours opérateurs dont l’essentiel de l’activité se fait à l’export, explique Protourisme. En volume de séjours, la baisse sera d’environ 10% si la tendance se confirme.

Le long courrier principalement affecté

Baisse des intentions de départ à l’étranger cet hiver
Les principales destinations touchées sont les destinations long courrier dont la chute pourrait dépasser les 20% alors qu’à contrario les destinations « courts courriers » devraient être moins affectées.

Cette baisse du longs courriers est aussi due au fait que ce sont les ménages dont les revenus sont les plus élevés et qui sont les plus forts contributeurs des « séjours soleil d’hiver lointains » qui indiquent la plus forte diminution de leur budget vacances : - 20% de budget pour les foyers à revenus supérieurs à 70 000 € net annuel, souligne l'étude.

Au 20 novembre, seulement 40% des français indiquent avoir déjà réservé, les 60% restants n’ayant pas encore fait leur choix en espérant pour la plupart trouver une offre plus attractive pour les prochaines semaines.

Départ à l'étranger : le net dépasse les AGV traditionnelles

Le nombre de partants à l’étranger envisageant de réserver sur le Net (42% contre 36% en 2007) est supérieur à ceux passant par les agences de voyages traditionnelles (35% contre 40% en 2007).

Le grand bénéficiaire de ce report de clientèles de l’étranger vers l’hexagone devrait être la montagne car, si plus de 80% des français qui partiront cet hiver disent exclusivement choisir la destination « France », ils sont aussi plus nombreux à vouloir aller à la montagne en ce début d’hiver. Ainsi, 40% des partants envisagent de passer leurs vacances à la montagne et choisirons pour la moitié d’entre eux le Massif Alpin.

Les gagnants de cet hiver seront à n’en pas douter, selon Protourisme, les résidences de tourisme et les villages de vacances rénovés et à tarifs attractifs, offrant une formule tout compris.

De juin à octobre : baisse de plus de 3% des nuitées hôtelières

A noter que si les vacances de noël et de février bénéficient d’une légère hausse des réservations, les périodes hors vacances scolaires font l’objet d’une baisse de réservation.

La dégradation de la situation économique avec une baisse de la clientèle affaires, des clientèles étrangères et de la clientèle française d’agrément depuis le mois de juin, rend le solde des nuitées hôtelières négatif en cumulé sur les 10 mois de l’année. De juin à octobre, on constate une baisse de plus de 3% des nuitées hôtelières c’est-à-dire plus que la hausse des nuitées constatées entre janvier et mai 2008.

Le retournement de marché n’a fait que s’accentuer depuis le mois de juin avec non seulement une baisse des nuitées mais aussi une chute des prix moyens chambres ce qui se traduit par une baisse du chiffre d’affaires des établissement hôteliers d’environ 5% depuis juin.

L’année 2008 devrait cependant être plutôt correcte par rapport à la moyenne des 5 dernières années même si elle est en diminution par rapport à 2007 qui était une excellente année, conclut le cabinet d'études.

Bilan touristique 2008, réalisé à partir d’une enquête Protourisme durant la période du 13 au 23 octobre et du 17 au 21 novembre auprès de 600 opérateurs ou groupement d’opérateurs touristiques totalisant plus d’un million de lits touristiques marchands et d’un panel représentatif de 1.083 français.

Lu 5584 fois

Notez


1.Posté par VAINOPOULOS le 28/11/2008 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A quand des études sérieuses!

Comment peut-on pronostiquer plus de ventes sur internet alors que, même leur syndicat, reconnait une baisse des ventes?

Sur quellles bases se repose cette organisme pour dire que les long-courriers sont en baisse?

Encore une fois, les clients achètent de plus en plus tard.

Encore une fois, ce n'est pas en début de saison qu'on peut établir un bilan, mais à la fin d'une saison, quand tous les clients sont partis.

Chez TourCom, nous n'avons absolument pas les mêmes informations que cette soi-disant société d'études.

Mais c'est vrai que nous ne faisons pas le même métier!

2.Posté par ARINO le 29/11/2008 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr VAINOPOULOS, il serait souhaitable que vous appreniez à lire dans sa globalité un article avant de faire des commentaires méprisants.
1) il ne s'agit pas d'un bilan, mais d'une étude sur les intentions de départ en vacances des français!
2) le phénomène de réservation de dernière minute est non seulement une réalité mais ce phénomène s'accentue puisque 60% des français ayant l'intention de partir en vacances cet hiver indiquent ne pas avoir encore réservé leur séjour.
3) la baisse du long courrier d'agrément cet hiver est une réalité avec des retards de réservation sur quasiment tous les marchés...vous n'avez cas contacter les syndicats CETO et autres SNAV sans oublier les autres réseaux pour le constater.
Si vous souhaitez des précisions autres que celles indiquées sur cet article, vous pouvez vous référer à notre communiqué sur notre site.
Quant à cette "soi-disant société d'études" elle existe depuis 1980, avec plus de 3000 études en référence et effectivement nous ne faisons pas le même métier, mais je vous rassure nos clients se portent plutôt bien y compris dans un contexte difficile mais eux au moins savent lire, écouter et entendre!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com