TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Belgique : nouvelle direction pour la Belgian Travel Organisation

Luc Wellens (TQ3) a été élu président


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 14 Avril 2005

Comme chaque année, c’est la saison des renouvellements des fonctions au sein des associations professionnelles. Ce mercredi 13 avril, le BTO, l’association qui regroupe les agences à réseau et business travel, et représente plus de 60 % du BSP belge, a renouvelé ses instances supérieures.



Luc Wellens
Luc Wellens
Luc Wellens (TQ3) a été élu président. Pour l’aider dans sa tâche, il sera dorénavant assisté par Baudouin Gillis (CWT), Vice-président, Président de la branche francophone et Eddy Marginet (Worldtravel), Vice-président, Président de la branche néerlandophone. L’ancien président, Jan Van Steen (ex-CIT), restera chargé de mission jusqu’à la fin du mois de juin afin de développer le plan opérationnel pour les trois prochaines années.

Le plan opérationnel

Nous avons pu prendre connaissance du plan qui sera mis en place par la nouvelle équipe à la tête du BTO. Objectifs qui comme Baudouin Gillis nous l’a confirmé ont été approuvés à l’unanimité par les membres.

Luc Wellens nous a expliqué les grandes lignes : au niveau purement pratique, il a été décidé de fermer le TDO de Zaventem "Avec la montée en puissance de l’eticketting, il n’est plus indispensable de garder ce service".

Au niveau politique générale, le BTO a la volonté de soutenir la mise en place d’un chapeau national réunissant les principales associations professionnelles d’agences de voyages (BTO, UPAV – les AGV francophones du pays- et VVR – les agences flamandes).

"Notre but est d’avoir une meilleure synergie dans nos actions et notre représentativité au niveau fédéral. Il ne s’agira pas d’une fusion des trois unions professionnelles : l’UPAV et le VVR restant compétents au niveau communautaire. Notre volonté est de tenter d’éviter d’air en ordre dispersé lorsque l’ensemble de la profession est concerné".

Le BTO va mener une campagne pour accueillir des nouveaux adhérents

Au poste recrutement, le BTO va mener une campagne pour accueillir des nouveaux adhérents : "Nous souhaitons en effet accueillir des nouveaux membres. Mais attention, nous avons la volonté de ne pas débaucher des agences déjà membres du VVR ou de l’UPAV. Nous pensons qu’il existe encore des agences qui bien que n’étant pas membre d’une association ont leur place parmi nous. "

En ce qui concerne le staff permanent, celui-ci va devoir être renouvelé fin juin. En effet, aussi bien Jan Van Steen qu’Yves Boûuaert, le Secrétaire Général, quitteront normalement leurs fonctions. "En fait, les membres ont dû choisir entre deux propositions.

La première envisageait un budget plus souple et donc sans engagements financiers permanents. Ce qui permettrait de dégager plus facilement des fonds pour faire appel à des experts extérieurs lorsque nous rencontrons des problèmes pointus.

Le second plan était dans la continuité de ce qui se fait maintenant : une base solide en charge de la gestion journalière avec comme inconvénient un manque de souplesse au niveau budgétaire. C’est le second plan qui a été choisi".

Analyse

C’est à une petite révolution que l’on assiste lorsqu’on voit arriver à la tête de l’association professionnelle deux très grands formats du monde des business travel : Luc Wellens de TQ3 et Baudouin Gillis de CWT.

En effet jusqu’à présent la présidence du BTO était confiée à des responsables d’entités moyennes comme Jan Van Steen, l’ancien directeur général de la CIT Belgium, ou avant lui à Jean Pierre Ooms, le patron d’OCCAP, une agence qui a fusionné depuis avec Worldtravel.

En fait comme il nous l’a été expliqué, ces nominations ont pour objectif de "mouiller" les grands du secteur dans les décisions. Il a même été envisagé de mettre en place une présidence tournante sur les six années à venir. De deux années en deux années, on aurait vu défiler à la fonction Luc Wellens (TQ3), Baudouin Gillis (CWT) et Michèle Dauwe (American Express).

Quant à l’accueil de nouveaux adhérents, il est délicat. Il évident que l’objectif du BTO est d’obtenir une représentativité de 70 % du BSP, Pour atteindre ce but, il est évident que le BTO va devoir recruter des AGV membres d’autres organisations. En effet, la majorité des AGV belges importantes non BTO sont adhérentes soit de l’UPAV, soit du VVR.

Ce qui signifie que la déclaration de ne pas faire de prosélytisme doit être comprise comme de pure politique afin de ne pas effaroucher les deux autres associations belges. Déjà aujourd’hui certains membres du BTO participent au travail de plusieurs associations comme Weinberg Travel et ITC Navigant qui sont membre à la foi du BTO et du VVR et CWT, BTO et UPAV.

Michel Ghesquière - redaction@tourmag.com

Lu 1361 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com