TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Bernardette Willemin : « Les Seychelles ne sont pas un produit inaccessible ! »

nouvelle charte graphique et positionnement produit


Rédigé par Propos recueillis par Jean da Luz à Mahé (Seychelles) le Lundi 26 Mars 2007

Fortement concurrencée par Les Maldives et l'Ile Maurice, les Seychelles repositionnent leur produit et revoient de font en comble leur communication. Destination d'exception, l'archipel qui continue à grimper dans les résa, se veut pluri-activités et néanmoins accessible et n'hésite pas à argumenter en faveur de la petite hôtellerie.



La « vraie expérience Seychelles » peut être obtenue à partir de 2000 euros par personne vol inclus, un combiné 2 îles et 7 nuits en demi pension.
La « vraie expérience Seychelles » peut être obtenue à partir de 2000 euros par personne vol inclus, un combiné 2 îles et 7 nuits en demi pension.
TourMaG.com - Comment se porte le produit Seychelles en France et quels sont globalement les chiffres de fréquentation du pays ?

Bernardette Willemin :
« Depuis ces dernières années le marché France est stable alors qu’il s’agit d’un marché très important. C’est même notre premier marché avec 20% du marché global soit, pour l'année dernière 27 350 clients sur un total de 140 627 visiteurs.
La tendance pour l’année 2007 est positive aussi puisque jusqu’au 11 mars on est en progression de 9% par rapport à l’année dernière, soit 7 450 au lieu de 6 823 visiteurs. »


T.M.com - Qui sont les tour opérateurs français qui revendent le mieux les Seychelles ?

Bernardette Willemin :
« D’abord les spécialistes comme Austral Lagon, Tourinter, Exotismes, Beachcomber Tours... Il y a aussi des TO de niche tels Voyageurs dans les Iles, Interîles et Atrium Travel. Nous sommes également bien revendus par les généralistes comme Kuoni, Nouvelles Frontières ou Jet tours.

Il faut savoir que 80% du trafic vers les Seychelles du marché français est constitué de packages vendus par les voyagistes. Il y a très peu de clientèle vendue en direct. Ceux qui viennent ce sont les habitués qui passent en direct avec les hôtels.

Nous encourageons systématiquement la vente à travers les agences de voyages, pour un certain nombre de raisons. D’abord parce que c’est toujours mieux d’avoir un interlocuteur qualifié, notamment en cas de problème. Ensuite, il n’est pas évident que la vente en direct revienne moins cher qu’un forfait.

Enfin, les Seychelles est une destination complexe, avec des combinés fréquents inter îles ce qui exige un minimum de connaissance de la destination pour gérer au mieux ce type de voyage et ses multiples déplacements. »


TourMaG.com - Lors du récent ITB à Berlin, vous avez présenté la nouvelle charte graphique. Cela correspond-il aussi à un repositionnement du produit ?

B.W.
: « Oui, car Les Seychelles c’est un pays plein de couleurs. Il y a 6 ans, nous avions joué la carte d’une clientèle davantage élitiste avec des couleurs noir et blanc. Mais depuis nous avons revu notre stratégie car si Les Seychelles restent un produit haut de gamme et d’infrastructure hôtelière de haut standing, il ne faut pas oublier qu’il s’agit aussi d’un produit accessible à la plupart des budgets, avec de la petite hôtellerie, des hôtels de charme, etc.

C’est cette idée qui a servi de fil conducteur à la campagne et au branding qui a « repris des couleurs » et véhicule un nouveau message sur le thème « Les Seychelles ». Nous voulons mettre en avant la diversité de l’archipel car, même si nous sommes essentiellement réputés pour avoir les plus belles plages du monde, il ne faut pas oublier toutes les autres activités sportives et de loisirs telles les randonnées pédestres, la balade en vélo, la pêche au gros, la pêche sous marine, la plongée, etc.

Ce sera d’ailleurs la déclinaison du slogan : « Les Seychelles : un autre monde. » En bref : nous ne sommes pas et ne voulons pas être catalogués exclusivement comme une destination balnéaire ! »


T.M.com – Quel est le dispositif de promotion qui sera mis en place et quel en sera le calendrier ?

B.W. :
« A partir d’avril nous aurons de nouvelles brochures et du nouveau matériel professionnel de promotion pour la PLV, la déco vitrines des agences, des affiches, etc. Nous allons en outre nous adresser à la Distribution par l’intermédiaire de la presse pro.

Ensuite, nous déclinerons notre campagne dans la presse grand public. A partir de septembre, nous irons plus loin avec un projet d’affichage et nous étudions aussi la possibilité de spots radio et TV… »

Bernardette Willemin : « Les Seychelles ne sont pas un produit inaccessible ! »
T.M.com - On dit que la destination Seychelles est chère. Que répondez-vous ?

B.W.
: « C’est vrai que ce n’est pas bon marché mais, comme je le faisait remarquer plus haut, ce n’est pas non plus un produit inaccessible. Aujourd’hui sur le marché français, la « vraie expérience Seychelles » peut être obtenue à partir de 2000 euros par personne vol inclus, un combiné 2 îles et 7 nuits en demi pension.

Le tout à condition de miser sur de la petite hôtellerie. Et ce n’est pas le choix qui manque, car ce type d’établissements représente aujourd’hui près de 60% de notre parc d’hébergement. »


T.M.com – Comment vous positionnez-vous en terme de compétitivité par rapport à vos deux plus proches concurrents, Les Maldives et l’Ile Maurice ?

B.W.
: « Chaque destination a son charme et sa spécificité. Nous mettons en avant par rapport à nos concurrents des atouts qui nous différencient. Par exemple, les îles granitiques et celles coraliennes qui nous permettent d’offrir des activités autres que du balnéaire.

Nous mettons aussi en avant le privilège et le luxe de se trouver dans une destination qui a fait le choix d’un tourisme choisi et qui permet à nos visiteurs de profiter des îles. Nous avons décidé de ne pas jouer la carte du tourisme de masse en préservant notre richesse culturelle et notre environnement. »


T.M.com – Quels sont les atouts et les handicaps de la desserte aérienne des Seychelles, selon vous ?

B.W.
: « En ce qui concerne le marché français, on a pas à se plaindre. Nous disposons de 5 vols directs par semaine avec Air Seychelles et Air France. On peut également y venir avec des compagnies qui pratiquent des stop over telles Qatar, Emirates.
En ce qui concerne les vols directs, Air Seychelles prévoit de refaire complètement sa classe Affaires en juin 2007. Par ailleurs, dès 2010, les deux Boeing actuels seront remplacés par des Boeing Dreamliners. »


T.M.com – Quelle est la meilleure période pour partir et quels conseils donnez-vous aux agences de voyages pour vendre les Seychelles ?

B.W.
: « Nous avons de la chance d’être situés quasiment sous l’Equateur. Mais les Seychelles peuvent accueillir les clients toute l’année car notre température moyenne est de 29% toute l’année. Au niveau tarifaire, à partir du moment ou oin évite la période vacances scolaires, les tarifs les plus intéeressants on les trouve en mai, juin, mi-novembre et mi-décembre.

D’un point de vue climatique, on peut venir chez nous toute l’année. En ce qui concerne le conseil au client qui hésiterait sur une destination îles, on peut dire que Les Seychelles offrent une température garantie de 29% en moyenne, que l’archipel n’est pas uniquement une destination balnéaire, que contrairement à d’autres on peut y pratiquer plusieurs activités (randonnée, plongée, pêche, croisière, etc) sans oublier les visites dans les îles.

Sans oublier la possibilité de combinés inter-îles qui permettent la découverte de nouveaux lieux très différents, la nature et l’environnement intacts. Nous ne sommes pas une destination inaccessible comme je disais plus haut et les clients ont un choix important d’hébergement et d’activités qui sont à la portée de tous les budgets et de tous les goûts. »


Site internet : www.seychelles.travel
email : info@tourismeseychelles.com

Lu 3400 fois

Tags : amadeus
Notez


1.Posté par J.P. Simeon le 26/03/2007 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bravo madame Willemin, vous connaissez bien votre marché et vos chiffres, et c'est capital pour un office du tourisme :
le 1er TO français sur les Seychelles c'est Switch qui propose d'ailleurs avec ses catamarans des combinés 7 iles à partir d'environ 1200 € et de beaux hotels 4 * renommés à moins de 1000 €.
Vous ne le saviez pas, vous l'avez oublié, ou vous pensez que Switch est indigne d'être cité ?
de ce pas, je pose la question à Monsieur le Ministre du Tourisme, il n'a surement pas tous les jours l'occasion de rire.


Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com