TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Boiloris : pendant le règlement (de comptes ?), les travaux continuent…

L'offre du groupe Salaün avec Sainte Claire a les faveurs des salariés


Rédigé par Dominique Gobert le Mercredi 1 Mars 2017

En attendant que le tribunal de commerce de Paris statue sur le sort de Boiloris, les salariés du groupe poursuivent, vaille que vaille, le boulot. Et espèrent que tous vont être sauvés…



Il semble bien que l’offre faite par le groupe Salaün, en association avec le groupe Sainte Claire, remporte les suffrages de l’ensemble du personnel du groupe Boiloris - Photo : M.S.
Il semble bien que l’offre faite par le groupe Salaün, en association avec le groupe Sainte Claire, remporte les suffrages de l’ensemble du personnel du groupe Boiloris - Photo : M.S.
C’est le 16 mars prochain que le Tribunal de Commerce de Paris prendra la décision et attribuera la reprise des diverses entités du groupe monté par Didier Munin à des postulants de tout ordre.

Pour les salariés, que nous avons joints, malgré les recommandations de « silence absolu » il serait temps maintenant que tout rentre dans l’ordre.

Apparemment, depuis décembre, la situation a été extrêmement mal vécue par des gens qui, pour beaucoup d’entre eux, sont en poste depuis des années.

Des gens qui ont le sentiment d’avoir tout donné pour cette entreprise. Sans vraiment beaucoup de retours, ne serait-ce qu’un peu de reconnaissance, de la part de leur patron.

Néanmoins, comme nous le disait l’un d’entre eux (ils n’ont pas voulu être cités, ayant reçu des consignes strictes), après la période dramatique, à la veille des fêtes de fin d’année, « nous avons bon espoir ».

Faut dire que l’annonce par la presse du futur dépôt de bilan avait été plutôt mal vécue par l’ensemble du personnel.

« Vous vous rendez compte, confiait une dame, pendant que l’on annonçait le dépôt de bilan, Monsieur Munin était au Club Med en vacances… ».

Bien évidemment, la déception est unanime, de la part de l’ensemble du personnel, pour ces gens qui « ont tellement donné » selon l’un d’entre eux.

« Au départ, exprime timidement cette jeune femme, c’est la déception qui a primé. Après, au fur et à mesure des événements, cette déception a fait place à un profond sentiment de trahison, avec pour certains d’entre nous, une sorte de haine ».

« D’autant, rajoute cet autre salarié, que depuis le dépôt, Didier Munin ne s’est plus jamais montré dans les agences. Seuls quelques-uns le voient au siège, où il vient signer divers documents ».

Ajoutant au passage que les salaires allant de la période du 1er au 11 janvier dernier n'ont toujours pas été versés. Mais ça, c'est administratif...

La reprise de Tapis Rouge par Madame Buciuni : c'est indécent !

Nous avons posé la question de savoir comment l’affaire continuait à tourner.

Réponse unanime, « nous sommes contents que ce soit le groupe Salaün qui participe à la reprise d’activité ».

Certes, Jorge Gomes, arrivé dans l’entreprise au mois d’octobre 2016, qui devait en principe occuper les fonctions de directeur d’exploitation, semble bien seul et s’occupe de tout.

« Mais nous apprécions beaucoup les bonnes relations que nous avons avec lui. C’est un homme à l’écoute et qui tente de nous rassurer ».

Nous avons joint Jorge Gomes, lequel reste d’une neutralité tout à son honneur. Pour lui, la meilleure offre sera celle qui préservera le maximum d’emplois.

Et il semble bien que l’offre faite par le groupe Salaün, en association avec le groupe Sainte Claire, remporte les suffrages de l’ensemble du personnel.

En revanche, en ce qui concerne Tapis Rouge, l’annonce faite « hors délai » par Madame Buciuni, ex-compagne de Didier Munin, ne « passe pas du tout » (sic).

« Nous avons trouvé cela indécent vis-à-vis des salariés », s’insurge cette employée, laquelle ne voudra pas aller plus loin dans ses propos, si ce n’est pour nous murmurer que les salariés « privilégient la reprise de Tapis Rouge par Secrets de Voyages » !

Lu 2622 fois

Notez


1.Posté par Alain Chups le 01/03/2017 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jorge Gomes en directeur d'exploitation... faudrait peut-être que les malheureux salariés de Boiloris, jettent un oeil sur les états de service de ce monsieur.
Il est probablement très gentil et à l'écoute, mais certainement pas la meilleure référence en gestion de crise.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 26 Juillet 2017 - 10:01 Une agence lyonnaise plante ses clients


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com