TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Brittany Ferries : comment la compagnie maritime s'est forgée une image de tour-opérateur

385 000 passagers français ont embarqué en 2014


le Jeudi 29 Janvier 2015

La compagnie française Britanny Ferries poursuit sa croissance sur le marché français. Elle enrichit sa production sur ses destinations historiques (Grande-Bretagne,Irlande) et étoffe son offre en Espagne et au Portugal. Elle poursuit également ses investissements dans une flotte plus écologique, même si elle a renoncé pour l'instant à ses navires au gaz naturel.



Le Normandie, premier bateau de la compagnie en phase avec les nouvelles normes écologiques. DR-Brittany Ferries.
Le Normandie, premier bateau de la compagnie en phase avec les nouvelles normes écologiques. DR-Brittany Ferries.
Tout vogue pour la compagnie maritime Britanny Ferries.

L'opérateur français devrait clôturer son exercice financier dans le positif, après avoir retrouvé l'équilibre l'année passée.

Au total, ses bateaux devraient transporter 2,4 millions de personnes, dont 80% d'Anglais.

Le marché français affiche notamment une belle progression, avec 385 000 passagers l'an dernier, contre 355 000 en 2013.

"Nous récoltons les fruits de nos 5 années de travail marketing en France. Nous bénéficions désormais d'une meilleure reconnaissance de notre métier de tour-opérateur" assure Florence Gourdon, la directrice marketing et commerciale France.

En effet, sur les 355 000 clients, plus de 60 000 sont partis en séjour, soit une progression de 10%.

Des forfaits qui sont vendus à 35% dans les agences de voyages. En effet, le site internet de la compagnie n'est pas encore calibré pour acheter des séjours. "Nous faisons beaucoup de sur-mesure. Notre catalogue est plutôt une source d'inspiration" remarque Florence Gourdon.

Son site internet devrait toutefois être amélioré d'ici la fin de l'année afin de laisser aux clients l'opportunité de réserver directement en ligne.

De forts partenariats avec les professionnels du tourisme

Mais la compagnie ne compte pas pour autant délaisser les agences de voyages. Elle a lancé des opérations sur des circuits avec Carrefour Voyages, Leclerc et Promovacances.

Elle diffuse également son offre auprès de l'organisme de chèques vacances ANCV.

Elle a également conquis de nouveaux partenaires en 2014, comme tour-opérateur lyonnais Quartier Libre. De quoi élargir sa zone de chalandise historique cantonnée à la Normandie, la Bretagne, aux Pays-de-la-Loire ainsi qu'à l'Île de France.

Coté production, Britanny Ferries capitalise sur ses destinations fétiches : la Grande-Bretagne et l'Irlande. A Londres, elle a sélectionné 9 nouveaux hôtels dans le centre-ville, pour un total de 50 établissements.

Le package Harry Potter a bien fonctionné, séduisant près de 1000 clients. La compagnie a donc décidé de programmer la ville voisine de Watford à découvrir en voiture.

De nouveaux autotours offrent la possibilité de combiner la visite de Londres avec d'autres villes d'Angleterre, comme Oxford, Bath, Bristol et Brighton. Enfin l'Ecosse s'enrichit d'un nouvel autotour.
Brittany Ferries : sa nouvelle brochure. DR
Brittany Ferries : sa nouvelle brochure. DR

Quant à l'Irlande, on trouvera de nouveaux circuits guidés en autocars et en liberté, sur le chemin de la Wild Atlantic Way.

Britanny Ferries propose également des séjours en Espagne et au Portugal. Une niche qui représente 3000 à 3500 clients.

Elle souhaite notamment séduire les seniors, qui représentent 21% de sa clientèle, grâce à une nouvelle offre de longs séjours dans la Péninsule Ibérique. Le produit de 28 nuits est à proposé partir de 1180 € pour deux personnes.

Quant à la flotte, la compagnie vient d'investir 80 millions pour mettre ses navires aux normes de la directive MARPOL VI, visant à réduire les émissions de soufre en mer.

Le Normandie a été le premier à s'équiper d'un scrubber, sorte de filtre pour les gaz d'échappements. Le Cap Finistère et le Barfleur suivront prochainement.

Le Mont Saint Michel, l'Armorique et le Pont Aven entreront en chantier pendant la saison 2015-2016. La compagnie a donc renoncé à la construction de navires au gaz naturel, comme elle l'espérait l'an passé.

En parallèle, elle suit de près les dossiers de la SNCM et de SeaFrance. "Notre direction serait peinée si deux compagnies françaises venait à disparaître et si les marins perdaient leur emploi" assure Florence Gourdon.

Une inquiétude qui pourrait les inciter à faire une offre de reprise ? "Nous ne ferons pas de commentaires" conclut la directrice France.

Lu 2382 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 10:51 Hurtigruten ouvre ses résas pour 2019 - 2020

Mercredi 13 Décembre 2017 - 12:51 DFDS lance un Webinar pour découvrir l'Ecosse


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com