TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





CE : que les TO nous respectent !

Suis-je seule à vivre celà ?


Rédigé par La Rédaction - redaction@tourmag.com le Lundi 21 Février 2005

Laurence Devillers de GIRAUX VOYAGES CERGY dénonce le manque à gagner de la Distribution par les pseudo clients que constituent les salariés des CE. Les agences de voyages s'estiment "parasitées" et ne veulent plus être les "dindons de la farce".



"Je viens d'évaluer, la semaine passée, à 15 000 euros (!) les forfaits que nous aurions dû concrétiser si, au dernier instant, nous n'avions pas découvert que notre client était un client ...C.E. ! 15 000 euros en une seule semaine !

En une heure, je viens de "détecter" 4 pseudo clients, en fait des clients C.E. Je suis en train de concentrer le travail de mon équipe "tourisme" sur ce phénomène ! Et il serait souhaitable que nous, tous, adoptions la même attitude : stop à la distribution de brochures pour les C.E. ! Stop à la délivrance généreuse et sans retour de conseils !

Comme nous avons signé le programme QUALICERT de SELECTOUR, nous l'appliquons et la première démarche est de questionner le client sur les "motivations" de son voyage afin de l'orienter, de l'aider, bref, de faire notre travail !

Certains n'hésitent pas à nous demander devis, nombreux, comparatifs etc... pour nous annoncer qu'en fait, ils ont 10% de réduction par leur C.E. et que donc, ils vont concrétiser avec le C.E.... et n'hésitent pas à nous remercier pour la qualité de nos conseils !!!

Quand allons-nous faire une table ronde avec les T.O., en exigeant d'eux, quand ils signent ces accords de concurrence quasi déloyale avec les C.E. qu'ils fassent signer obligatoirement un engagement pour le C.E., à appeler le numéro du T.O., pour toute information , conseils, etc... et ce même numéro pour toute demande de brochure ! qu'ils s'engagent à inciter leurs adhérents à ne pas aller en agence de voyage (une sorte de code de déontologie) !

Parce que celà est un peu facile : les T.O. offrent 10% de commission, de ristourne aux C.E. ! Ils y gagnent donc par rapport à une vente en agence, mais nous faisons le travail : il n'y a plus qu'une prise de commande à faire, pour eux.

Par contre, si nous cessons d'être le "dindon" de la farce, les T.O. seront très sollicités par les C.E. et seront obligés de renforcer leurs équipes pour répondre à la demande téléphonique, alors que le but est de mettre en place de plus en plus des sites B to B, pour diminuer la charge salariale des plateaux de résa ????

Je suis l'amie des T.O. tant que je ne découvre pas qu'ils se moquent de moi ! de vous, de nous ! Nous avons tous compris que notre valeur ajoutée devait être augmentée si nous voulons pérenniser notre profession, mais nous sommes parasités et nous renforçons notre professionnalisme pour ces parasites ! 

Si les T.O. nous respectent, ils devraient adhérer, non ?

Cordialement"

Laurence Devillers
GIRAUX VOYAGES CERGY

Lu 3036 fois
Notez


1.Posté par Claudine RIGAUX le 22/02/2005 09:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Laurence, et BRAVO !!

En ce qui me concerne (RCEPTIF SUR CUBA), je ne vends jamais de groupes aux CE en direct afin de rester fidèle à mon principe qui est de ne jamais courcircuiter le réseau agences qui me fait confiance deuis des années.
Mais je suis aussi, comme vous, "parasitée" par des "anonymes" qui me demandent moult conseils, indications, programmes sur le voyage qu'ils 'envisagent"... et qu'ils vont acheter chez un concurrent : le travail a été fait, et bien fait... mais aucune vente ne vient le récompenser.
Je suis donc TOUT A FAIT d'accord avec vous et vous remercie d'avoir pris l'initiative de mettre en lumière cette situation.
Amicalement
Claudine

2.Posté par VOYAGES BLAISE le 22/02/2005 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet aspect de la distorsion entre le discours et les actes n'est malheureusement pas banal.

Sur certains salons professionnels, des TO d'importance nationale accordent 15% de rabais aux visiteurs ( individuels ou C.E. ) alors qu'ils n'accordent royalement que 10% pour un travail de professionnel.

Il leur est facile de faire travailler la distribution et de signer ensuite le bon de commande.

Rappelons au passage que certains très gros clients disposent de manière parfaitement ''autorisée '' ( pas qui???? ) de services de tourisme, voire même d'une agence intégrée ( sans licence ) éditent un catalogue annuel et vendent du voyage sans licence.....

Eternel débat entre ceux qui prônent la licence pure et dure ( avec les contraintes que cela implique ) et ceux que cela arrange de voir la licence '' débridée''




3.Posté par Francis le 22/02/2005 10:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
POurquoi ne pas soumettre le problème a un réseau type TOURCOM et taper les TO en question au porte monnaie, en les boycottant tant qu'ils continuent à jouer à ce double jeu ?
On pourrait faire la même chose avec les compagnies aériennes...Exemple: un vol sur Bangkok début juin avec la Thai sort sur Amadeus à 728 € TTC quand OPODO propose la même chose à 505 € TTC !! Au même moment, la résa de la Thai en direct donne son meilleur tarif sur un vol identique: un peu plus de 700 € TTC...
Ca va faire du monde à boycotter...

4.Posté par janet le 22/02/2005 13:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut que les TO nous donnent le meme réduction qu'ils accordent aux CE! Cela aussi toucheraient à leur porte monnaie! Si un client peut prouver qu'ils ont une certaine réduction par leur CE, que le CE et/ou le TO donne l'équivalent pour que le client peut réserver auprès de la distribution.... je sais, je reve! On a aussi perdu beaucoup avec ce problème. A ajoutér un autre: une cliente a passé une bonne 3/4 heure avec moi sur un programme à la carte USA... ensuite à me demander avant de faire la réservation, si j'accordais 5% de réduction comme AVEC SA CARTE PREMIER (il faut juste etre teneur de la carte!)... je lui est dit que non, notre metier était de conseiller le client, pas de donner les réductions, APRES AVOIR DONNE DEJA DE MON TEMPS ET MES CONSEILS ET ASTUCES. La clients m'a dit, droit dans les yeux, que c'était pour cela qu'elle me demandait avant de réserver! MAIS APRES AVOIR PRISES TOUS LES RENSEIGNEMENTS NECESSAIRES AFIN DE FAIRE SON VOYAGE! Il faut vraiment qu'on fasse quelque chose, il n'y a plus d'intégrité meme auprès des clients!

5.Posté par Titi le 22/02/2005 17:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'agent de voyages est le seul professionnel qualifié qui fasse des devis gratuits ...(pour faire réparer un sèche cheveux chez Carrefour on paye pour avoir un devis et si on fait réparer l'appareil, les frais de devis sont déduits de la facture de réparation)
Alors, à l'heure où on vous rebat les oreilles avec VOTRE VALEUR AJOUTEE, faites payer vos devis ! !
Ce sera sans doute plus efficace que les sempiternels discours sur la déontologie, le boycott et autres rêves de mise au pas des TO !
A bon entendeur !

6.Posté par Patrick le 23/02/2005 11:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chère Laurence,

Oui bien entendu que la marque blanche va s'étendre et à ce moment là les salariés des CE n'auront plus besoin de vous car les CE auront accès à ces interfaces.

Mais de votre côté, de nouvelles interfaces voient le jour pour bientôt vous permettre des accès aux stocks...de réceptifs étrangers.

Ce sera alors votre tour de revenir vers les salariés des CE pour leur proposer des tarifs certainement plus intéressants que ceux prodigués par les TO.

A suivre...

Fait beau à Cergy ? ;-))

7.Posté par Philippe BOULIFARD le 23/02/2005 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonsoir Laurence,

je viens de lire avec attention tes propos et pour ma part, c'est peut-être le hasard, mais je dénonce également une certaine forme de para commercialisme: la vente de produit touristiques par des free lance (article paru dans le quotidien et à paraitre dans l'écho).
Bien évidemment, je ne peux qu'être d'accord avec toi et effectivement, quelle confiance peut-on avoir envers les législateurs si la législation mise en place n'est pas respectée.
Cordialement et de tout coeur.

Philippe BOULIFARD
Responsable commercial
Bravo Voyages

8.Posté par anonyme le 24/02/2005 14:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je reponds à Mr Philippe Boulifard pour la question des free lance qui vendent des presta touristiques.
Si on en est arrivé là, c'est toute la conjoncture économique et l'environnment peu scrupuleux des pro du tourismes : salaires bas, cdd renouvelés ( j'ai un ami qui bossait 42h en agence il gagnait 800 euros net par mois deduit de toutes charges et avantages en nature et ils n'ont pas renouvelé son contrat au bout de 4 mois...).Les grands s'en mettent plein les poches et tout le monde n'en profitent pas.combien d'exemples d'AGV en fin de carriere dont le salaire ne depasse pas celui d'un commercial en debut de carriere ? combien de temps va t'on encore fermer les yeux ? les AGV n'ont même pas d'argent pour voyager et de moins en moins d'eductours les forment aux produits. Le monde du tourisme en france est un grand milieu de ""people"" et personne n'a les c------s d'élever la voix envers les pdg du tourisme. Alors je trouve personnelement que l'histoire des Free Lance est une chance en plus pour ts les demandeurs d'emploi du tourisme et ceux qui travaillent sans récompenses et l'employeur ne prend aucun risque en plus comme c'est deja le cas avec certains mode de distibution type tuperware ou immobilier.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com