TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





CEDIV : Franck Voragen et les indépendants à l’assaut de l’Aps

renforcer les contrôles et responsabiliser les acheteurs


Rédigé par Shiraz BAZIN MOUSSI à Paris - shirazbazin@aol.com le Lundi 8 Mars 2004

Le regard est jovial et l’allure bon enfant, mais dès que la conversation s’engage les idées fusent et le candidat n’a pas la langue dans sa poche. Avec le soutien d’Adriana Minchella, présidente du Cediv et administrateur du Snav, Franck Voragen se présente comme le candidat des indépendants au conseil d’administration de l’Aps.



CEDIV : Franck Voragen et les indépendants à l’assaut de l’Aps
Franck Voragen évolue dans la profession depuis 25 ans et Il est à la tête de sa “toute petite entreprise “Atlantide“ depuis 14 ans. Il se présente comme un artisan du voyage “ J’ai la chance de vivre de ma vocation. Je vends ce que je construis et je livre ce que l’on me commande“. De fait Franck Voragen est un des derniers à ne revendre que sa production.
 
“Je suis issu d’une culture de résultats, pas de moyens. Il ne s’agit pas d’une performance d’acteur, ni de la recherche d' un capital de sympathie, il s’agit de faire passer un message authentique“. Aujourd’hui il se dit confronté à des réalités de marché allant à l’encontre de la nature même de son métier.

“Comment voulez-vous survivre face à des groupistes qui proposent le même produit que vous 1 000 "balles" moins cher en travaillant avec n’importe qui.
Évidemment, ils prennent des risques énormes et leurs acheteurs les suivent : comptant sur la garantie de l’Aps, Ils vont vers le moins cher sans chercher ce qui se cache derrière“.

APS : les Indépendants privés d’un droit de regard ?

Quand on lui parle de programme, il se dit surtout le candidat des indépendants à l’Aps où les quinze administrateurs sont membres de réseaux. C’est justement cette logique de réseau que le candidat espère faire évoluer au sein de l’Association de solidarité.

“Le fait que les indépendants n'y soient pas représentés les prive d’un droit de regard sur les entrées, et les accords de contre garantie. Il insiste “Il n’y a aucun argument objectif permettant à l’Aps de refuser la contre garantie.“

Et Adriana Minchella d’enchaîner : “Les indépendants doivent prendre conscience de la valeur de leurs agences, ils sont très sollicités par les réseaux, et nous leur demandons clairement de ne pas céder à la facilité et de sauvegarder leurs identités propres.“

Autre cheval de bataille, la remise en question de l’application de la garantie financière “sous sa forme actuelle. Pour le candidat, cette dernière doit se mériter : “Sous sa forme actuelle, elle encourage les entreprises prenant des risques importants au détriment des plus prévoyantes.

Pour le candidat, il est aussi du ressort de L’Aps de favoriser les gestions saines en renforçant les contrôles et en responsabilisant les acheteurs qui prennent des risques en comptant sur la couverture de l’Aps.

3 entreprises représentent 65 % du montant total des sinistres

L’année, 2003 est d’ailleurs très intéressante à ce sujet : trois entreprises représentent à elles seules 65 % du montant total des sinistres. Il s’agit de voyages de groupes et d’évènementiel.
Et Franck Voragen de poursuivre “Ma crainte est que si la situation n’est pas assainie, l’on puisse arriver à une limitation de la garantie totale aux personnes physiques, excluant ainsi les personnes morales et du même coup les comités d’entreprises et autres associations.“

Autre point soulevé, le renforcement des contrôles par l’Aps “ Même si ce n’est pas son rôle premier, l’Aps a occasionnellement un rôle de conseiller auprès des adhérents, c’est un élément important de la relation de confiance. Et pour être crédible ce rôle doit s’appuyer sur des contrôles plus stricts.“ Le candidat espère donc, monopoliser les indépendants et autres “blasés du scrutin“.

Bien sûr, l’année est mal choisie avec des sortants comme Olivier Delaire ou Philippe Demonchy, mais l'homme n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il y a de cela quelques années, il était déjà arrivé sixième face, entre autre, à Olivier Delaire.
“Mais cette année, j’espère ne pas être le Poulidor de la profession“ dit-il en souriant.

Pourtant, si l’Aps ne fait pas l’unanimité, elle reste le seul organisme de garantie financière dans la profession. Mais puisqu'elle garantit certaines associations, (Comités Départementaux et Régionaux de Tourisme) peut-on pas envisager qu’un jour l’Unat à son tour étende ses garanties aux agences de agences classiques ?
Vraisemblable, surtout si le projet d'attribuer la licence aux associations voyait le jour...

Lu 759 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:14 Prise d'otages à l'agence Asieland à Paris

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com