TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





CETO : le mois d'août sauve les meubles

volume d'affaires des voyages à forfait en retrait de – 2,1 %


Rédigé par Michèle SANI le Mardi 18 Septembre 2012

Fin juillet, la saison printemps/été 2012 s'annonçait calamiteuse pour les opérateurs de voyages. Août a sauvé les meubles et mis à mal une idée reçue. Les prix n'ont été ni plus ni moins bradés que dans le passé. La recette unitaire moyenne est restée stable. Elle a même affiché une petite augmentation de + 0,8 % par rapport à 2011.



René-Marc Chikli président du CETO a fait le point, à Top Resa de la saison intermédiaire
René-Marc Chikli président du CETO a fait le point, à Top Resa de la saison intermédiaire
« Août a été excellent. Il a sauvé la saison » a déclaré René-Marc Chikli président du CETO en faisant le point, à Top Resa de la saison intermédiaire courant du 1er mai au 31 août 2012.

Fin juillet, les chiffres faisaient ressortir une diminution de - 11 % en terme de trafic et de – 7 % en chiffre d'affaires. Au mois d'août le CA global affichait un + 8 %.

Durant cette période les tour-opérateurs membres du CETO ont réalisé un volume d'affaires de 1 780 M€ en voyages à forfait soit un retrait de – 2,1 % par rapport à 2011 pour un trafic de 1 957 977 clients (-2,9 % à périmètre comparable).

La recette unitaire moyenne de ces mois d 'été a été de 500 € pour la France, de 834 € pour les moyen-courriers et de 2 033 € pour les long-courriers. La moyenne de 909 €  est en augmentation de + 0,8 % par rapport aux mois d'été 2011.

La Tunisie en tête du Top 10 de l'été

La Tunisie figure en tête du Top 10 de l'été avec 228 228 forfaits vendus.

Suivent la Turquie (150 342), la Grèce avec la Crète et Rhodes (139 502), le Maroc boosté par Agadir ( 137 210), l'Espagne Continentale (112 790), l'Espagne insulaire (105 856), les Canaries qui à elles seules ont drainé 59 536 touristes français, l'Italie Continentale (56 102) et la Sardaigne (43 334).

En terme de progression, le Top 10 se modifie.

La Sardaigne qui programme de nouveaux clubs de vacances a progressé de 46,6 %. Suivent par ordre décroissant, Madère, la Thaïlande, les Canaries , la Tunisie, la Sicile, la Bulgarie la Tanzanie, le Maroc et les Bahamas.

Les flops de l'été, les déceptions pour beaucoup, vont au Kenya (- 46,2 % de trafic par rapport à mai-août 2012), au Sénégal ( - 64,4 %), à l'Ecosse (- 64,4), à la République Tchèque et la Slovaquie (-71 %), à Chypre (- 73,6 %), à la la Réunion (- 75,2 %), à l'Inde (-75,7 %), au CEI (- 77,8 %), au Vietnam (- 78,4 %) et aux Seychelles (-78,7 %).

Aux tendances de l'hiver : un Maroc qui démarre en trombe

Le total des réservations hiver cumulées à fin août 2012 (prises de commande à compter du 1er novembre 2011) sont en retrait de – 1,4 % par rapport à l'exercice précédent. .Ce sont les long-courriers qui souffrent particulièrement avec une baisse de – 15 % alors que la France progresse de + 3,9 % et le Moyen-courrier de + 27,8 %.

Dans la famille des moyen-courriers le Maroc a démarré en trombe (+ 82,6 %) alors l'Egypte accuse un certain retard (- 22,9 %). Catégorie long-courriers, le Mexique a pris de l'avance (+ 28,3 %) et  la République Dominicaine est en retrait de – 27,1 %.

Aujourd'hui, l'arrière-saison, septembre et octobre se présenteraient plutôt bien pour les TO membres du CETO. Pour les mois suivants, c'est une autre affaire. « Aucune lisibilité pour les mois de novembre et décembre ».

Face aux marchés émetteurs émergents qui achètent beaucoup, tôt et cher – notamment dans l'Océan Indien - l'équation des tour-opérateurs français n'est pas simple à résoudre.

Le sujet n°1 : l'acquisition de la clientèle et le coût de cette acquisition

Ils doivent s'engager aussi mais sans beaucoup de visibilité. Ils doivent donner du stock et des prix aux clients de plus en plus tardifs de leurs intermédiaires distributeurs. Et puis il y a l'évolution des technologies, l'arrivée de Google, un acteur de poids qui inquiète.

« Internet n'aura pas la réponse à tout... La désintermédiation peut être matière à déception mais la première mi-temps est de leur côté... La gestion des risques, c'est notre affaire. Le problème des commissions, des délais de paiement, c'est une affaire de pédagogie. Il faut rencontrer les réseaux ».

Le problème des marges, des délais de paiement, des changements de comportement d'achat des consommateurs, les TO connaissent. Aujourd'hui, disent-ils, la priorité est ailleurs.

« Le sujet numéro 1 c'est l'acquisition des clients et le coût de cette acquisition. C'est trouver et fabriquer sa valeur ajoutée qui assure que l'on est incontournable. C'est avoir ce que les autres n'ont pas » a souligné Jean-Pierre Chantraine pour clore ce point presse.

Ce pourrait être aussi favoriser le B2C au détriment du B2B. Combien seront-ils à ne pas céder à la tentation ?

Lu 1322 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com