TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Cannes : le Carlton, 1ère victime de la crise financière américaine

le projet d’extension suspendu


Rédigé par Michel BOVAS à Nice le Jeudi 13 Novembre 2008

Morgan Stanley, la banque d'affaires qui gère le Carlton pour un fonds d'investissement américain suspend le projet d’extension du Carlton (82 M€) dont le chantier devait démarrer en novembre.



C’est donc l’un des fleurons de l’hôtellerie cannoise et aussi française qui est la première victime de la crise financière qui secoue le milieu bancaire américain. Les salariés en colère exigent la mise en vente du palace à un groupe ayant les moyens d’investir pour redonner son éclat au palace de la Croisette.

Le projet de plus de 80 millions d'euros est à l’étude depuis de nombreuses années. Il avait franchi toutes les étapes administratives. Les travaux devaient commencer en novembre entraînant la fermeture de l’établissement pour au moins 6 mois.

Le palace, qui fêtera ses cent ans en 2012, devait bénéficier d’une extension avec deux nouvelles ailes pour créer 80 chambres supplémentaires, un centre de congrès de 3.000 m2 avec salles de conférences, un spa de 1.000 m2 et une piscine extérieure. Une résidence de luxe de 70 appartements "Carltonissime" devait compléter ce grand projet sur deux ans.

Cannes : le Carlton, 1ère victime de la crise financière américaine
Mais, Morgan Stanley, la banque d'affaires qui gère le Carlton pour un fonds d'investissement américain en a décidé autrement et suspend le projet d’extension.

Dans les causes de l’ajournement on évoque le recul des banques qui auraient détecté des failles juridiques dans le permis de construire pouvant entraîner sa remise en cause. Seule la construction de la résidence de luxe, entièrement venue, est maintenue ce qui contredit la version d’un permis de construire attaquable selon Bernard Brochand, député-maire de Cannes.

Les 320 salariés de l'hôtel sont inquiets car la suspension de la rénovation pourrait se traduire à terme par des difficultés d’exploitation. Mercredi sous une banderole clamant « La banque Morgan & Stanley fossoyeur de l'hôtel Carlton », les employés s'en sont pris au gérant américain du fond d'investissement propriétaire du palace depuis 2006.

Lu 4652 fois

Notez


1.Posté par paul le 15/11/2008 07:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DOMMAGE POUIR LES EMPLOYES CAR CELA NE FAIT QUE COMMENCER !!!!!
BIEN FAIOT POUR LE PAYS QUI N'A QU'A GARDER DE TELS BEAUTES DANS SON GIRON !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
DANS LE FOND C'EST PARFAIT CETTE CRISE ON VA PEUT ETRE ARRIVER A REDEVENIR FRANCAIS NON VOUS NE CROYEZ PAS
PAUL!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

2.Posté par Nicolas75 le 17/11/2008 21:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les difficultés rencontrées aujourd'hui par la finance mondiale va avoir d'importants effets de ralentissement sur l'activité immobilière, de nombreux programmes devant être gélés voire définitivement abandonnés.

Le fait que des investisseurs étrangers prennent des parts est, contrairement à ce qu'on peut lire plus haut, une très bonne nouvelle pour l'économie française: ces investissements permettent de soutenir l'économie, et marquent la confiance que les investisseurs ont pour le pays.

En outre, s'il est bien un domaine où, par nature, les emplois ne peuvent être délocalisés, c'est bien l'industrie du tourisme. On ne peut donc que se féliciter que des fonds participent activement au financement de notre économie, et notamment au renouveau de l'hôtellerie du luxe (cf. les rénovations du Georges V, du Plaza Athénée, du Ritz, du Meurice, du Bristol qui, sans apports financiers étrangers seraient de belles endormies).

On ne peut difficilement reprocher aux investisseurs actuels d'être plus prudents, compte tenu du ralentissement mondial
- qui va nécessairement impacter le tourisme d'affaires et de loisirs, et donc réduire le chiffre d'affaires des hôtels tels l'InterContinental Carlton
- qui va accroître le coût du crédit, rendant les ambitieuses opérations de rénovations plus coûteuses et risquée.

Mais ne doutons pas que le Carlton, qui reste un magnifique hotel, soit encore demain une référence mondiale, et que les éventuels retards dans le projet ne vont pas remettre en cause son prestiqe et sa qualité.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Octobre 2017 - 14:48 IHG ouvre un Holiday Inn Express® à Cologne


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com