TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Chahutée en Bourse, Air France n'a plus la cote...

recul de 6,11% à 6,16 euros


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 17 Juillet 2013

Alexandre de Juniac aura fort à faire pour redresser la Compagnie tricolore. ET ce ne seront pas les financiers qui lui rendront la vie facile. En effet, le Groupe Air France-KLM a fortement chuté à la Bourse de Paris en fin de matinée, après des commentaires négatifs de la banque Morgan Stanley et du courtier Jefferies.



A 11H35 (09H35 GMT), la valeur du transporteur aérien enregistrait la plus forte baisse de l'indice SBF 120, reculant de 6,11% à 6,16 euros alors que l'indice CAC 40 reculait pour sa part de 0,51%.

Les analystes de Morgan Stanley ont revu à la baisse leur objectif de cours, à 7,55 euros contre 7,60 euros précédemment, anticipant des résultats au 2e trimestre "plus faibles que prévu".

En ligne de mire "La faiblesse de la recette unitaire, en particulier en juin, qui apparaît anormale" surtout comparé aux résultats des autres compagnies, ainsi que "les incertitudes concernant la possibilité de poursuivre les restructurations sociales pourraient peser".


Pas mieux du côté de Jefferies, le courtier américain qui repasse le titre à "sous-performer" en fixant un objectif de cours à 5,80 euros.

Outre les doutes sur la stratégie en matière de moyen-courrier et la restructuration sociale (Plan TRANSFORM 2015) qui pourrait être réévaluée à la hausse, le trafic ne rassure pas : s'il était en hausse de 2,5% en juin malgré la grève des contrôleurs aériens européens, la recette unitaire, elle, s'affichait à la baisse.

Lu 1480 fois

Tags : air france
Notez


1.Posté par Marc le 18/07/2013 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les vieilles compagnies historiques, ne se remettant pas en cause dans l'économie d'aujourd'hui pour s'adapter, ou ne pouvant le faire librement suite à des pressions syndicales, sont vouées à disparaître au profit de compagnies nouvelles, low cost ou autres, qui peuvent, dès leur création, appliquer les outils de gestion de maintenant et ainsi être performantes et prendre des parts de marchés que les compagnies historiques perdent progressivement.

Le marché aéronautique a beaucoup évolué ces dernières années et une adaptation est vitale pour y survivre: on n'a pas le temps de négocier le maintien de gros salaire (le plus souvent injustifiés maintenant car les risques du métier sont bien moindre et les études bien plus courtes - 18 mois pour un pilote -), avantages divers ou encore "anciennes" méthodes de travail peut être moins fatigantes pour le personnel qui n'accepte pas les nouvelles pourtant adaptées par les nouveaux venus.

On s'adapte ou on tire sa révérence, c'est la dure loi de l'économie.

2.Posté par FLO le 19/07/2013 12:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faux, ce jour là l'action a cloturé à -380 % qu'elle à entièrement repris depuis.
De plus cette situation était due au rapport su l'avenir des compagnies aériennes et non pas aux recommandations (d'ailleurs d'autres courtiers ont relevé leur objectif à 9 euros...)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com