TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Châteaux de la Loire : Japonais et Américains ont manqué à l'appel

les châtelains tablent sur un rattrapage à l'automne


le Samedi 6 Septembre 2003

Les châteaux du Val de Loire comptent sur un bel automne touristique pour retrouver une partie des visiteurs qui les ont désertés cet été, notamment pour cause de canicule.



Châteaux de la Loire : Japonais et Américains ont manqué à l'appel
Avant qu'un de ses planchers ne s'effondre le 17 août, le château de Chambord (Loir-et-Cher) avait, comme beaucoup d'autres, enregistré une baisse importante du nombre de ses visiteurs, en raison des fortes chaleurs, de l'appréciation de l'euro par rapport au dollar et plus généralement de la conjoncture économique morose.

"La saison n'a pas été bonne, nous avons subi une baisse de 15% pendant la première quinzaine d'août et de 10% en moyenne sur l'été", précise l'administratrice du château, Isabelle de Gourcuff.

Le nombre de visites payantes du monumental édifice, construit sous François 1er, devrait avoisiner selon elle les 710.000 à la fin de l'année, contre 722.000 en 2002.

Chenonceau (Indre-et-Loire), autre joyau de la Renaissance très visité, a subi aussi une baisse moyenne de 10%, selon Michael Petitjean, régisseur d'un domaine qui accueille en moyenne 800.000 visiteurs par an. "On attend, dit-il, le retour de nos Japonais qui se sont fait attendre cette année en raison de l'épidémie asiatique de pneumonie atypique".

Autre destination favorite des touristes, le château de Villandry (Indre-et-Loire), et ses fameux jardins, toujours cité en exemple de réussite touristique, va connaître pour la première fois une baisse de fréquentation.

Animations et spectacles ont permis de limiter les "dégâts"

"Nous avons accusé une baisse de 6,5% cet été et nous devrions finir l'année à - 5%" (353.000 visiteurs en 2002), indique le propriétaire, Henri Carvallo. "Heureusement que les animations ont bien marché", se félicite-t-il, en évoquant notamment ses "nuits des mille feux".
La "fête du potager" des 6 et 7 septembre, attire traditionnellement beaucoup de monde.

D'autres responsables de châteaux ont souligné également le rôle bénéfique des spectacles, expositions, concerts et animations diverses pour freiner la baisse des visites. Cette année les nocturnes ont été très appréciées par des touristes à la recherche d'un peu de fraîcheur.

Les grands châteaux, qui ne ferment pas après la saison estivale, peuvent encore compter sur les vacanciers d'automne. "La saison n'est pas encore finie", se défend le marquis Charles-Antoine de Vibraye, propriétaire de Cheverny (Loir-et-Cher).

Groupes culturels et voyages du troisième âge

"Nous attendons maintenant les groupes culturels, associatifs et les voyages du troisième âge", indique Christophe de Cabiac, administrateur de Langeais (Indre-et-Loire).

Les châteaux qui ont fait parler d'eux ont tiré leur épingle du jeu. Ainsi le Clos-Lucé à Amboise (Indre-et-Loire), qui a pris le nom de parc Leonardo Da Vinci depuis qu'il a ouvert fin mai un parc culturel dédié au génie de la Renaissance, annonce une fréquentation en hausse de 5%.

Également sous les feux de la rampe : le château du Rivau, près de Chinon, choisi par le ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon pour lancer en mai ses "Rendez-vous aux jardins" ou encore le château des Réaux, également au sud de la Loire, qui s'est ouvert pour la première fois aux visites après s'être fait un nom pour ses chambre d'hôtes.

Médiatiquement parlant, le château de La Bourdaisière à Montlouis (Indre-et-Loire) s'est distingué: anticipant une mauvaise saison, il a carrément fermé ses portes aux touristes cet été, préférant louer son domaine pour un tournage de télé-réalité destiné à la Belgique.

Hervé LIONNET (AFP) - 08 septembre 2003
redaction@tourmag.com

Lu 1012 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com