TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Chickungunya : ''Certains acteurs du tourisme réunionnais ne s’en remettront pas...''

Pierre Yves Moreau, DG de Transcontinents Voyages à la Réunion


Rédigé par Propos recueillis par Michèle Sani - redaction@tourmag.com le Lundi 17 Juillet 2006

Implanté sur l’île de la Réunion depuis 1959, Transcontinents Voyages est un mini réseau composé de 7 points de vente. Pierre-Yves Moreau, son directeur général est aussi Président de la Chambre Syndicale Régionale du SNAV. A l'occasion de la tenue exceptionnelle du Bureau executif du Snav à la Réunion cette semaine, TourMaG.com fait le point sur la situation actuelle et le plan de relance après la crise du Chickungunya.



Le temps de la reconquête a sonné
Le temps de la reconquête a sonné
TourMag.com - La Réunion en a-t-elle fini avec le chikungunya et les agences de voyages de la Métropole peuvent-elles conseiller sans risque des vacances à la Réunion ?

Pierre-Yves Moreau
: "La notion de risque existe sur toutes les destinations touristiques. Tout voyageur doit savoir se prémunir contre les risques et les agences de voyages se doivent de les informer.

Quand un voyageur fait un safari au Kénya, il prend de la nivaquine. Se protéger des moustiques pendant notre saison chaude et humide n’est pas une nouveauté. Il y a toujours eu des moustiques pendant cette période à la Réunion. Mais il est vrai que nous avons tous été surpris par l’épidémie provoquée par le chikungunya. Personne ne pouvait prévoir son importance et ses conséquences."

T.M.com - La presse réunionnaise s’est faite l’écho d’une situation très inquiétante... ?

P-Y M. : "
La communication terriblement alarmiste faite par la presse réunionnaise sur cette épidémie était disproportionnée par rapport à la situation. A lire certains de nos journaux, les touristes risquaient leur vie en venant à la Réunion. On a pu croire que les gens mourraient par milliers et que la Réunion allait être rayée de la carte du monde.

Je comprends la réaction de Thomas Cook qui n’a pas voulu prendre de risque et qui a fait signer des décharges par ses clients. A l’instar de votre canicule parisienne, les victimes étaient des personnes fragilisées. Cette communication nous a fait beaucoup de mal et certains acteurs du tourisme réunionnais ne s’en remettront pas.

On peut prendre en exemple l’île Maurice qui fut touchée comme nous par le chikungunya. Les responsables institutionnels et privés ont su communiquer et les résultats économiques ont suivi. Leur trafic touristique a diminué mais il n’a jamais chuté comme à la Réunion."

T.M.com - Quelle est situation actuelle exactement ?

P-Y M.
:"Nous entrons dans notre saison hivernale. La température baisse et la saison des pluies se termine. Ce sont des facteurs qui font disparaître la présence des moustiques. De plus, d’importantes mesures préventives ont été prises. Si l’épidémie n’est pas totalement éradiquée elle est en nette récession.

T.M.com - Le Gouvernement a débloqué un budget de 4,5 M€ pour poursuivre la relance de la Réunion. Quelles sont, selon vous, les priorités ?

P-Y M
: "Notre image a été malmenée, cassée. Il faut en effet la relancer avec de nouveaux concepts. Le plan de relance évoque le « tourisme d’affaires », le tourisme « nature », une hôtellerie « créole ». Ce sont de bonnes filières.

Mais le plus important est d’arriver à ce que tous les acteurs concernés par le développement touristique de la Réunion, les professionnels, les collectivités, les pouvoirs publics et les médias s’unissent dans cette relance, sinon tous ces investissements ne serviront à rien..."

T.M.com - Justement, que pensez-vous de la tenue de ce Bureau Executif ?

P-Y M
: " : Il est important pour nous que les médias et les professionnels de la méttropole viennent à la Réunion. Ils pourront ainsi témoigner de façon objective de la situation économique et sanitaire de l'île."

Lu 3087 fois
Notez


1.Posté par figueira le 18/07/2006 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Moreau,
Je connais très très bien votre île que j'aime beaucoup. J'y ai foulé le sol en 1973 pour la 1ère fois.
A cette époque la Réunion n'était pas sous le feu des projecteurs de la presse et du monde du tourisme et tout était très "clean".
Depuis, arrivée des touristes en masse, installation un peu n'importe comment d'un peu n'importe quoi (j'ai vu construire des hôtels dans des ravines???), les autorités de quelqu'eaux que ce soit n'ont vraiment rien fait.
Peu de vrai cyclones et un laisser-aller flagrant.
On ne nettoie plus les ravines, on ne traîte pas les marigots, on est très content il y a des touristes, et il n'y a plus de paludisme.....un rêve.
Sans être grand clerc, je n'ai pas été autrement surpris du chickungunya mais je l'ai été de son évolution.
Les média ont fait leur travail n'importe comment dans un catastrophisme rare, et l'état avec un degré d'inconscience rare aussi.
Mais vous les pro locaux du tourisme n'avez pas su avertir les autorités locales de la nécessité de 'l'hygiene" de la plus banal propreté!!!
Avez-vous regardé vos ravines celles au dessus desquelles les tourites passent en car ou à pied....
Tout le monde est responsable dans cette affaire, et rien n'est jamais finit c'est un très dur avertissement pour 'lîle intense' qui ne le méritait pas.
Alors je crois qu'il faut maintenant remonter ses manches et repartir en conquète.
Bon courage pour que la Réunion recommence à vivre sereinement et dans la "propreté".

Jean Pierre Figueira.
0612969535

2.Posté par Mike le 20/07/2006 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le temps de la reconquête a sonné
Il serait temps que les organismes concernés (CTR) lancent enfin une nouvelle campagne pour faire passer des messages positifs et expliquer clairement que la crise est derrière nous et que tout sera fait qu'elle ne revienne pas dès le début de l'été prochain ..

De plus, le volcan vient de se réveiller !


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Avril 2006 - 23:35 Réunion : Thomas Cook sent le souffre


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com