TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Coffets cadeaux : les agences de voyages sont de nouveau les dindons de la farce !

Comment rassurer les concommateurs et distributeurs ?


Rédigé par Céline EYMERY le Mardi 21 Juin 2011

Avec le dépôt de bilan de Rêves en cadeau, le secteur des coffrets cadeaux revient une nouvelle fois sur le devant de la scène... Une publicité dont les spécialistes du secteur se passerait bien, on imagine, car elle remet à l'honneur les "vides" non comblés par la loi Novelli. Quid de la garantie des activités de loisirs ? Quid de la vente par des distributeurs non immatriculés ? Quid des prestations touristiques non réservées ?



Quid de la garantie des activités de loisirs ? Quid de la vente par des distributeurs non immatriculés ? Quid des prestations touristiques non réservées ?
Quid de la garantie des activités de loisirs ? Quid de la vente par des distributeurs non immatriculés ? Quid des prestations touristiques non réservées ?
Après la croissance, l'auto-régulation ?

Après s'être développé à vitesse grand V, le secteur des coffrets cadeaux semble atteindre un seuil... Après Magic Day en 2009, Kouro en 2010, la première partie de l'année 2011 aura vu la défaillance de deux nouveaux éditeurs : Weekendtour et Rêves en Cadeau.

Rappelez-vous, le développement tout azimut de ces entreprises s'est fait au départ sans véritable cadre juridique, jusqu'à la mise en place en janvier 2010 de la loi Novelli.

Aujourd'hui, les éditeurs producteurs de produits touristiques doivent s'immatriculer auprès d'Atout France, justifier d'une garantie financière affectée au remboursement des fonds reçus, d'une assurance garantissant les conséquences pécuniaires de la responsabilité civile et répondre aux conditions d'aptitude professionnelle.

Ce texte ne couvre qu'une partie des produits vendus dans les coffrets-cadeaux, celle qui propose des prestations « tourisme ». Elle exclut les simples activités telles que le circuit de kart, en passant par les cours de cuisine ou les massages... Exit donc la responsabilité pour cette catégorie.

Un vide juridique qui ressurgit avec ces nouvelles défaillances

Un vide juridique qui ressurgit avec ces nouvelles défaillances. La loi n'est pas allée jusqu'au bout de la problématique, d'autant qu'elle laisse d'autres interrogations en suspens. Quid des distributeurs non immatriculés tels que Virgin Megastore ou Monoprix !

"La loi a passé sous silence la distribution des coffrets cadeaux par d'autres distributeurs, alors que les agences de voyages, elles, sont responsables de la bonne exécution du contrat", indique Emmanuelle Llop, avocat à la cour (Clyde & Co).

"S'il y a une défaillance du producteur de box, l'agence sera responsable, et le client tout le temps protégé pour ce qui est des prestations touristiques. Pour les activités, en revanche, c'est du ressort de la politique commerciale de l'agence... Il subsiste un blanc pour les consommateurs."

Quant à l'APST, elle ne garantie que les prestations touristiques et uniquement déjà réservées, pour les clients qui ont acheté en direct leur coffret auprès de l'entreprise défaillante... Quelles solutions alors pour les boîtes cadeaux non réservées ?

Rassurer les consommateurs et les agences

De son côté, la DGCCRF s'est aussi penchée tout récemment sur le cas "coffrets cadeaux". Un chapitre leur est destiné dans le nouveau guide des vacances 2011, à télécharger sur le site www.dgccrf.bercy.gouv.fr . Preuve que le secteur est sous surveillance...

En attendant ces deux dernières défaillances successives pourraient jeter l'opprobre sur l'ensemble du secteur, et entraîner la méfiance des consommateurs mais aussi des distributeurs responsables.

Smartbox, le leader des coffrets cadeaux, accompagné d'autres acteurs a d'ores et déjà initié une réflexion pour créer une instance d'auto-régulation. Il devient urgent de trouver une solution qui puisse mettre tous les distributeurs sur le même pied d'égalité, et rassurer à la fois les consommateurs, et les agences...

Sans cela, le concept de départ si original, de mettre en boîte les vacances et les loisirs pourrait bel et bien se révéler être un miroir aux alouettes...

Lu 5835 fois

Notez


1.Posté par Jérôme le 22/06/2011 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il ne faut pas juger trop vite tous les producteurs de coffrets cadeaux.
Ceux qui disparaissent aujourd'hui sont souvent ceux qui se sont gavé et ont profité d'un engouement pour les coffrets cadeaux.

Parfois les commissions demandées par ces producteurs sont exorbitantes et amènes les prestataires à ne pas jouer le jeu (qui n'aurait pas du accepter au départ je vous l'accorde).

D'autre ont choisi de jouer la carte du durable et de proposer des coffrets cadeau fiables avec des prestataires triés sur le volet en fonction de leur régularité des tarifs proposés toute l'année, sur leurs capacité à répondre à une forte demande même en haute saison, en se commissionnant à un taux juste, et en limitant le nombre de coffrets cadeaux pour éviter le surbooking.

Il y a des producteur de coffrets cadeaux responsable qui ont su mettre en place ces gages de qualité et qui restent aujourd'hui bien présent sur le marché.

2.Posté par Brigitte Esnoult le 23/06/2011 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Twitter
Je suis une des prestataires REVES EN CADEAU.

Pour ma part, j'ai toujours fait mon travail de façon professionnelle et j' ai toujours donné le meilleur et sans faire de différence entre un client personnel et un client REVES EN CADEAU.

Vous avez peut être raison sur le fait que certains producteur de coffrets cadeaux se gavent mais vous ne pouvez pas affirmer que tous les prestataires proposent des services au rabais !

3.Posté par Brigitte Esnoult le 23/06/2011 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Twitter
Encore un petit mot !
Comme vous pouvez le constater, je n'ai pas indiqué le lien avec mon site.
Pou tant je suis bien présente sur le marché et professionnelle.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:14 Prise d'otages à l'agence Asieland à Paris

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com