TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Come back : STI veut reconquérir les réseaux de distribution

Le tour-opérateur a payé ses dettes


le Jeudi 25 Septembre 2014

Aujourd'hui débarrassé de ses dettes, STI Voyages veut reconquérir la distribution grâce à une nouvelle brochure et le savoir-faire de son équipe. Et malgré la situation politique, il continue de parier sur l'Egypte...



Come back : STI veut reconquérir les réseaux de distribution
Très discret sur le marché depuis deux ans, le tour-opérateur STI Voyages tente aujourd'hui un retour sur la scène touristique française.

Modestement installé sur le stand de l'office du tourisme de l'Egypte au salon IFTM Top Résa, son comptoir n'a pas désempli.

"Beaucoup pensaient que nous avions déposé le bilan.

Certains partenaires ont même fait un amalgame avec d'anciens salariés partis créer une autre société qui a rapidement fermé"
explique Tewfik Ghattas, le directeur exécutif.

Une amère allusion à l'éphémère expérience de Georges El Hayek et Olivia Even Devillechaise à la tête d'Autrement Voyages.

STI a réglé toutes ses dettes

Mais STI Voyages est pour sa part encore bien vivant, même s'il revient de loin.

Autrefois leader sur l'Egypte, le tour-opérateur s'est effondré en même temps que sa destination fétiche lors du printemps arabe.

Alors qu'il engrangeait 20 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2011, il est tombé à moins de 12 millions d'euros en 2012. Il avait également quitté l'APST pour prendre une garantie chez la banque Misr.

Des difficultés que TourMaG.com avait relaté (lire ici et ici) et dont il garde un souvenir amer.

" Je n'ai pas voulu organiser de conférence pour présenter ma nouvelle brochure, car la presse a causé un grand tord à l'entreprise.

Mais je ne cherche pas à me justifier et je ne veux pas revenir sur le passé. Car malgré tout ce qu'on a dit sur nous, STI existe toujours"
confie-t-il, peu rancunier.

Sa dette auprès des organismes sociaux, estimée à 1 millions d'euros, a été échelonnée. Il devrait avoir remboursé les 300 000 euros restant d'ici janvier 2015.

Il assure d'ailleurs avoir réglé absolument toutes ses factures auprès des prestataires, contrairement à ce que certaines rumeurs laissaient entendre sur le salon.

Un seul et unique litige, avec le réceptif malgache Océane Aventures, s'est terminé au tribunal.

Mais document à l'appui, il nous prouve qu'il a également réglé ses comptes avec lui.

Une nouvelle brochure pour reconquérir la distribution

Désormais lavé de ses dettes, grâce au soutien indéfectible de sa maison mère Sakkara Group International, STI veut aujourd'hui reconquérir les réseaux de distribution.

Si Carlson ne l'a jamais abandonné, il travaille déjà en direct avec quelques agences Selectour Afat, Thomas Cook et le CEVID. Tourcom l'a également autorisé à déposer ses brochures dans les agences du réseau. "Nous souhaitons à nouveau être référencé partout. A nous de prouver notre valeur ajoutée ".

Malgré le départ d'une grande partie de son équipe STI assure avoir conservé un noyau dur d'une quinzaine de collaborateurs, ayant entre 15 et 20 ans d'ancienneté.

C'est Gwen Sevi, chef de produits, qui a dirigé la nouvelle brochure, un condensé de ses 20 destinations historiques.

STI vise un chiffre d'affaires de 10 M€

En première place, on trouve bien sûr l'Egypte, sur laquelle STI continue de parier malgré la situation politique.

"Les Anglais, les Russes ou les Allemands sont déjà de retour. Dès que l'Egypte repartira sur le marché français, nous serons là. D'ailleurs, les premières demandes commencent à affluer " assure Baher-Ghabbour, le président du groupe Sakkara.

On trouve également des séjours en Orient, en Afrique et en Méditerranée.

"Peu de circuits se vendent tels quels dans la brochure. Nous sommes un spécialiste des séjours sur-mesure et les agences ne l'ont pas oublié" assure Gwen Sevi.

De quoi séduire à nouveau les professionnels du tourisme, qui semblent nombreux à témoigner leur sympathie envers une marque historique, qui espère engranger un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros l'année prochaine.

Lu 1654 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com