TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading






Comment différencier un influenceur d'un blogueur ?

Les conseils de Stanislas Lucien, directeur de l'agence digitale Travel Insight


le Jeudi 16 Février 2017

Blogueur, influenceur, il est important de bien faire la différence ! Aujourd'hui, quelques indices permettent aux marques de déceler le bon du mauvais. Ils sont assez simples à connaitre et Stanislas Lucien, directeur de l'agence de communication digitale Travel Insight, souhaite donner les petites astuces aux professionnels du tourisme, astuces qu'il utilise déjà pour ses clients.



Pour la marque ou la destination, il faut savoir redoubler de prudence pour travailler avec un blogueur et avoir un minimum de réflexes - DR
Pour la marque ou la destination, il faut savoir redoubler de prudence pour travailler avec un blogueur et avoir un minimum de réflexes - DR
Les entreprises du tourisme sont souvent attirées par ce nouveau moyen de communication afin de toucher une nouvelle audience et obtenir une cible plus large de prospection.

Qu'ils soient blogueurs ou influenceurs, le principe est le même, ils communiquent auprès d'une communauté qui se veut fidèle et donc leur pouvoir de prescription est important.

Cependant, même si le blogueur que la marque a ciblé possède une forte communauté, cela ne veut pas dire pour autant qu'il soit influent.

Il faut savoir qu'aujourd'hui de nouvelles techniques pour augmenter les chiffres de leur communauté existent, comme notamment avoir recours à de l'achat d'abonnés, voire l'utilisation de robots qui automatisent des tâches en vue d'obtenir de nouveaux fans.

Ce qui implique pour la marque ou la destination de redoubler de prudence quand elle souhaite travailler avec un blogueur et avoir un minimum de réflexes.

#1. Vérifier l'influence sur Facebook

Tout d'abord, il est important de jeter un coup d'œil à la communauté qui suit le blogueur, puis ensuite de regarder le nombre de réactions qu'il y a sur chacun des posts.

Une communauté avec 16 000 abonnés mais seulement entre 30 et 120 likes est déjà un premier indice pour comprendre qu'il y a un problème, généralement il faut plus s'attendre à une moyenne de 250 likes par post.

À ce propos sur chaque page vous pouvez voir l'évolution des followers sur la page. Si vous constatez une croissance soudaine sans qu'il y ait eu une campagne ou une grande viralité sur les derniers posts, c'est que vous avez à faire à de l'achat de likes.

Vous pourrez en profiter pour vérifier son professionnalisme en veillant à ce que les photos, les vidéos ainsi que la qualité rédactionnelle des publications soient bien travaillées. C'est un gage de qualité qui déterminera si c'est bien ce type de contenu que vous souhaitez voir associé à votre marque.

Puis tout simplement en utilisant des outils d'analyse pour aller plus loin, comme LikeAlyzer. Vous pourrez trouver sur ce lien l'analyse de la page Facebook des influenceurs Bestjobers, qui obtiennent des scores tout à fait remarquables.

On retiendra notamment le fait que leur communauté a pour tendance d'augmenter ce qui signifie qu'ils sont actifs, mais surtout la moyenne des réactions par publication qui est d'environ 500.

Si vous suivez également ce lien vous vous rendrez compte qu'ils ont un engagement d'environ 4,4% ce qui peut paraître faible mais il faut savoir que c'est un chiffre qui évolue constamment en fonction des différentes opérations.

#2. Vérifier l'influence sur Instagram

La méthode est assez similaire à celle de Facebook, à la différence que les contenus sont référencés selon les mots clés qui sont insérés sous forme de hashtags, ce qui implique que l'engagement soit souvent beaucoup plus important que sur Facebook.

De plus et bien malheureusement, nous en parlions en début d'article, les robots qui likent et commentent ont une croissance exponentielle sur ce réseau.

En effet des utilisateurs d'Instagram les utilisent pour automatiser leur activité et donc génèrent sur des hashtags précis des actions en vue d'augmenter leur nombre de followers mais surtout l'engagement de tous ces posts. On peut donc considérer qu'il y a souvent une certaine part d'engagement qui est en réalité fausse.

Vous pouvez utiliser un outil tel que Hypetap qui vous permettra d'obtenir synthétiquement l'ensemble des éléments clés de la page. Dont notamment le nombre de posts, sa communauté, et l'engagement en % des pages.

Il est généralement autour de 1,2% et peut monter selon certaines pages autour de 4%, nous n'avons pas encore eu l'occasion de voir beaucoup plus.

#3. Les autres points clés pour prendre sa décision

Bien que la communauté soit un élément important pour votre prise de décision, il faut aussi analyser le nombre de visites que votre blogueur ou votre influenceur arrive à générer.

Car, bien qu'il puisse avoir une communauté importante avec un engagement satisfaisant, l'influence ne se limite pas à la viralité, mais également au nombre de lectures qu'il arrivera à générer sur un article.

Pour cela, nous utilisons souvent SimilarWeb, un outil qui manque encore de précision mais qui, pour certains blogs, vous permettra d'avoir très rapidement des insights des plus intéressants :

- le nombre de visites mensuelles moyennes : on commence à parler d'influence pour un blog lorsqu'il commence à générer 30 000 visites mensuelles.

- le pourcentage moyen de visites par pays : vous pouvez vous poser des questions s'il y a un fort pourcentage de visites de pays dont la langue française n'est pas native. Cela peut impliquer qu'il achète des visites.

- la provenance des visites : par exemple si elles proviennent principalement d'en dehors, du « search », c'est sûrement que le blog est jeune et/ou manque encore un peu de référencement. (Les blogs jeunes ont tendance à avoir une provenance de leurs visites principalement par le social média).

Par exemple vous pouvez essayer avec le blog World Else.

De même, comme nous en parlions pour Facebook, le professionnalisme se perçoit instantanément lorsque vous naviguez sur le site que vous avez repéré. Une simple question doit vous revenir en-tête : est-ce que ma marque peut être associée à son blog ?

Vous pouvez également regarder si certains médias parlent de ce blog et avec quelles marques le blogueur a déjà collaboré.

Un point sur Klout

Klout est (ou était) un outil de mesure d'influence par excellence. Le blogueur ou l'influenceur n'a qu'à s'inscrire et connecter en API ses différents réseaux sociaux pour qu'un score d'influence soit émis et régulièrement mis à jour.

Seulement, il est souvent oublié avec quelques fois des bugs qui déconnectent les systèmes des réseaux sociaux, les infos remontées sont donc régulièrement incomplètes. À l'agence, nous l'avons tout simplement oublié.

Il n'y a pas forcément « de meilleure solution » pour identifier un influenceur, mais ces méthodes vous permettront assez facilement d'éviter de vous tromper et de connaitre les bases sur la sélection de vos prochaines collaborations.

De plus, nous vous conseillons de ne pas forcément vous baser sur le nombre d'abonnés Instagram mais de privilégier des blogueurs qui communiquent beaucoup sur Facebook et qui ont un très bon engagement sur d'autres réseaux et canaux, tels que Snapchat.

Ou encore des newsletters, car avec l'avènement des robots, ce réseau social est en train de perdre toute crédibilité et il est donc difficile de mesurer une réelle influence.


Lu 7260 fois

Notez


1.Posté par Virginie le 26/02/2017 20:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est rigolo ce Stanislas Lucien, directeur de sa propre agence de communication, qui encourage à communiquer via les petits blogueurs. Ah oui, c'est vrai, la communauté associée à son blog ne dépasse pas les 10.000 abonnés. Du coup, il prêche un peu pour sa paroisse, celle des blogueurs amateurs qui rêvent d'être invités à des blog trips... C'est sûr qu'il doit en avoir un peu marre de financer tous ses voyages avec Célia pour écrire sur des destinations qui ne reconnaissent pas son travail. C'est le lot de tant de blogueurs...

Moi je vous donne un autre truc pour mesurer l'influence d'un blog. Regarder son trafic avec un outil comme yooda insight. Et là, oh non, le blog de Stanislas ne dépasse pas les 200 visites par mois! Ok ce n'est qu'un outil mais on sait très bien qu'en réel, il ne dépasse pas les 2-3.000 visites par mois. Autant dire qu'il est inexistant pour les marques...

Enfin, Stanislas devrait savoir que le reach et l'engagement ont baissé sur Facebook comme sur IG. Mais bon, c'est sûr que ce n'est pas la taille des comptes qu'il gère qui lui a permis de mesurer cela... Sinon, il saurait que le reach décroit sur Facebook de manière exponentielle avec le nombre de followers. Y a des pages à un million de fans de grandes marques (n'ayant pas acheté de likes) qui récupèrent moins de 50 likes par publication... Le système Facebook est simple : tu es petit (< 1.000 fans), tu as le droit à des likes gratuit, tu es gros (> 10.000 fans), tu payes pour avoir un bon reach via les boosts.

Bref, ce que Stanislas raconte est à prendre avec des pincettes. Un blogueur ayant une communauté de 50.000 abonnés sera toujours plus influent qu'un blogueur avec 3.000 abonnés, même si celui qui a 3.000 abonnés est super niché. C'est trop facile de faire dire ce qu'on veut aux chiffres. Mais faut respecter celles et ceux qui ont bossé dur pour monter leur communauté.

Après, je tiens à saluer son travail. Je lis régulièrement son blog et ses articles avec Célia sont bien faits. Mais bon, cela ne sert à rien de défoncer ses collègues. Ce n'est pas comme ça qu'il va assoir sa crédibilité...

2.Posté par Piotr Kroczak le 21/03/2017 15:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'engagement facebook et insta est en chute libre. C'est du PAY TO PLAY
Un engagement de 4% et plus c'est énorme.
Rappel, l'engagement moyen pour des pages supérieur à 10 000 likes est de 0,29% et diminue plus la taille de la communauté augmente. Source https://www.agence-community-management.com/tout-savoir-sur-le-taux-d-engagement-facebook/

TOUTES les analyses récentes montrent que l'engagement naturel des posts est en chute libre

3.Posté par Romain le 22/03/2017 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'aurais au moins découvert de nouveau outils... je sais combien je suis à la ramasse du coup avec ma page facebook...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Elodie RIBEIRO
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33









Dernière heure











Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com