TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Commissions : les AGV belges tapent du poing sur la table !

Un boycott de certaines compagnies n'est pas exclu


Rédigé par mgh le Mercredi 24 Septembre 2003

Pour les compagnies aériennes, l’une des manières d’effectuer des économies est de réduire le niveau des commissions de leurs principaux revendeurs, les agences de voyages. C’est ainsi que plusieurs majors ont décidé courant 2003 de réduire le niveau de c



A noter que ni la SNBA, ni Virgin n’envisagent actuellement une réduction de ce taux, mais rien ne dit que dans quelques mois, elles ne changent leur politique.
Pour les agences spécialisées en business travel cela ne pose pas trop de problèmes : les contrats et les prix sont souvent négociés directement les clients et les compagnies, la rémunération du travail de ces agences s’effectuant par un système de fee à la transaction.

Par contre, pour les moyennes et les petites agences qui continuent à être rémunérée par le jeu des commissions, la décision unilatérale de ces compagnies remet en question la survie de ces entreprises. L’UPAV, l’Union Professionnelle des Agences de Voyages, a donc décidé de réagir.

Disposer de billets sans indication de valeur faciale

Pour Jean Philippe Cuvelier, son président « Nous exigeons un moratoire jusqu’au 31 décembre 2004, le temps de régler certains problèmes que nous rencontrons actuellement avec les compagnies aériennes. Secundo, nous demandons que sur les billets émis, il soit prévu un emplacement libre dans la partie tarification pour indiquer le fee.

Enfin, nous voulons disposer de billets sans indication de valeur faciale, ce qui nous permettrait de calculer nous-même le prix de vente de ces billets ».Pour les compagnies qui n’accepteraient pas ces conditions, Jean Philippe Cuvelier annonce directement la couleur: «Vis-à-vis de ces compagnies, nous conseillons à nos membres de prendre leurs dispositions pour assurer la meilleure rentabilité de leurs agences. »
En d’autres mots, un boycott.

Cette stratégie qui a été décidée par l’UPAV est également suivie par d’autres associations professionnelles, dont le BTO qui regroupe les plus importantes agences du pays.BTO demande une période transitoire jusqu'à fin 2004

A son tour la BTO, l’association des grandes agences BT et des réseaux d’agences, prend position dans le dossier des commissions réduites unilatéralement par les compagnies aériennes.

Lors des différents entretiens menés dans le cadre du projet de diminution des commissions aériennes, les membres de la BTO (Belgian Travel Organisation), ont décidé de prendre une position équivalente à celle de l’UPAV. Il considère, contrairement aux positions défendues par certaines compagnies aériennes, qu’une étape intermédiaire diminuant la commission des ventes de 7% à 4% (avant de la supprimer) n’a aucun sens, sinon d’ajouter encore à la confusion.

Par contre les membres de l’association sont disposés à travailler, dans un proche futur, à la mise en place d’un commissionnement zéro des billets d’avion. Aussi proposent-ils de conserver le taux de commission à 7% jusqu’à fin 2004 et de passer à 0% en 2005.
Cette période transitoire sera mise à profit par les agences de voyages pour adapter leurs modules informatiques de gestion de voyages d’affaires.

La BTO a mis à l’étude un ensemble de moyens permettant un passage sans trop de problèmes au commissionnement à 0%. Parmi les points à résoudre , il s’agit de trouver des solutions :

Au niveau des implications juridiques

  • Une solution à la problématique de la TVA
  • La mise en place d’accords cadres qui certifient que les AGV vendront les billets aux mêmes prix et conditions que les compagnies aériennes. Ce qui implique un accès aux mêmes tarifs et conditions
  • Les compagnies aériennes devront également prendre l’engagement de facturer des frais de dossiers en cas de vente directe
  • Un cadre de rémunération standard sera élaboré, au sein duquel chaque membre conserva sa liberté de prix.
  • Des groupes de travail seront réunis afin d’étudier le processus de mise en œuvre et de mettre au point un calendrier détaillé des étapes successives.

    Accord de principe avec la SN Brussels Airlines

    Dans son communiqué, la BTO signale qu’elle est déjà arrivée à un accord de principe sur les points ci-dessus avec le transporteur national SN Brussels Airlines. Mais précise qu’elle souhaite que les autres compagnies aériennes examinent ce projet afin qu’elles adoptent adopter le même modèle opérationnel. Ce qui permettra d’harmoniser le marché belge.

    A la lecture des deux communiqués de presse de l’UPAV et de la BTO, force est de constater que les deux organisations sont d’accord dans les grandes lignes. Si le communiqué de la BTO stipule clairement les points à négocier, par contre il ne donne aucun conseil à ses membres quant à la position qu’ils doivent adopter envers les compagnies aériennes qui refuseraient de négocier.

    Michel Ghesquière à Bruxelles - 25 septembre 2003
    michel.ghesquiere@euronet.be

Lu 983 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com