TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Compagnies low cost : guerre des prix ou répartition du marché ?

Une étude de Cédric Leclercq - Consultourisme


Rédigé par Cédric Leclercq - Consultourisme le Mercredi 3 Mai 2017

Le cabinet d'études Consultourisme s'est penché, pour TourMaG.com, sur l'offre des compagnies low cost. Leur apparition, il y a une quinzaine d'années, a été une véritable révolution pour les voyageurs. Si aujourd'hui, plus personne n'ignore les règles et restrictions (bagages, service clients), le prix reste le critère principal. Consultourisme a donc passé au crible l'offre de plusieurs compagnies à bas coûts sur l'axe Paris/province vers Majorque, pour une semaine de voyage en juillet et une autre en septembre. Voici les résultats et les observations du cabinet d'études.



La tendance est à un rapprochement des compagnies régulières des services des low cost. Qui peut encore dire qu'Air France est plus proche  d'Emirates que d'easyJet ? - DR : DURIS Guillaume, Fotolia
La tendance est à un rapprochement des compagnies régulières des services des low cost. Qui peut encore dire qu'Air France est plus proche d'Emirates que d'easyJet ? - DR : DURIS Guillaume, Fotolia
Souvent décriées, les compagnies low cost ont permis une véritable révolution dans nos habitudes de voyage en Europe, en rendant possibles les départs, de province comme de Paris, à moindre coût.

Elles ont, en une quinzaine d'années, sous l'impulsion de la compagnie irlandaise Ryanair, réussi à s'imposer comme des acteurs essentiels du paysage touristique.

Nous avons basé notre étude sur l'exemple de Palma de Majorque, avec un départ en juillet et en septembre, pour une semaine sur place.

Seuls les vols directs ont été pris en compte. Comme le veut la règle en la matière, les tarifs suivants sont les tarifs d'appel proposés par les compagnies.

Pour des vacances estivales, il conviendra la plupart du temps d'ajouter un bagage en soute.

La deuxième partie de notre étude reviendra sur les surcoûts engendrés par cette option selon les compagnies aériennes. Nous notons une moyenne de deux compagnies low cost concurrentes sur une même ligne aérienne.

Prix observés pour un aller/retour de province vers Majorque, la première semaine de juillet :

Cliquez sur le tableau pour agrandir
Cliquez sur le tableau pour agrandir

Prix observés pour un aller/retour de province vers Majorque, la première semaine de septembre :

Cliquez sur le tableau pour agrandir
Cliquez sur le tableau pour agrandir
*Un vol opéré par Iberia depuis Marseille a été observé à 178,62€ pour un départ début septembre.

Souvent critiquée, voire décriée, Ryanair est LA compagnie associée au mot « low cost », pionnière dans le domaine et très souvent la moins chère du marché. C'est notamment le cas dans notre étude.

easyJet est, avec Ryanair, le second mastodonte du secteur. Elle est aussi, avec Volotea, la compagnie privilégiée par notre panel pour le confort de vol.

A noter que le tronçon Bordeaux-Majorque n'est pour le moment plus prévu à partir de septembre 2017. Majorque est également desservie au départ de Lyon, Nice et Toulouse.

Volotea se situe sur une ligne de promotions ponctuelles qui peuvent s'avérer très intéressantes (vols à 5€, tarifs Supervolotea, etc.). Les prix de base restent cependant la plupart du temps supérieurs à la concurrence.

Son positionnement sur la ligne France-Majorque se limite à la province avec des départs possibles, en plus de Bordeaux, de Nantes et Toulouse. En revanche la compagnie n'est pas présente sur le très concurrentiel tronçon parisien.

La low-cost espagnole Vueling se positionne logiquement en force sur les vols entre la France (Lyon, Nantes, Rennes et Toulouse) et Majorque. Si la compagnie n'est pas la moins chère, elle offre l'avantage de départs quasi quotidiens !

En 2016, Jet Air Fly a été renommée TUI Fly, afin de créer une meilleure identification à la maison mère. Avec des départs principalement de Belgique, la compagnie offre une alternative crédible aux voyageurs du nord de la France (avec des prix particulièrement intéressants, par exemple, pour l'Amérique du Nord en vol direct).

Nous avons relevé une nouvelle fois en dernière minute (le 7 avril 2017) les tarifs ci-dessus. Si la plupart semblent s’envoler à l’approche de la saison estivale, Volotea opère une baisse des prix avec des tarifs annoncés de Bordeaux à 40€ en juillet et 49,99€ en septembre.

De par cette promotion la compagnie est moins chère qu’easyjet (108,44€ uniquement en juillet) et que Vueling (130,96€ en juillet et 144,98€ en septembre).

Au départ de Marseille, le vol de Vueling en juillet devient plus intéressant que celui de Ryanair, avec un tarif annoncé de 99,98€ contre 107,08€. En septembre par contre, l’augmentation est notable pour la compagnie espagnole, l’aller-retour dépassant les 200€ tandis que Ryanair reste à 82,60€.

Enfin la hiérarchie des prix reste respectée au départ de Charleroi, la compagnie Irlandaise passant à 76,48€ en juillet (soit une baisse substantielle) et 144,82€ en septembre. TUI reste de son côté à 209,98€ en juillet et passe à 189,98€ en septembre.

Ce comparatif étalé sur 3 mois montre bien que observation et comparaison sont les maîtres mots de la recherche du meilleur prix.

Si le nombre de billets disponibles a une influence certaine sur les tarifs (chez Ryanair, TUI ou easyJet par exemple, un certains nombres de billets sont réservables à un certain prix, avant que ce dernier ne soit revu à la hausse, les conditions de voyage et de confort restant les mêmes).

Certaines promotions ponctuelles (Volotea, mais aussi parfois chez easyjet ou Ryanair, n’hésitez pas à vous inscrire aux newsletters) ou révisions de tarifs en fonction du remplissage (ici le cas de Vueling), peuvent toutefois réserver de bonnes surprises.

Oubliez l’idée d’un billet acheté en dernière minute à moindre prix ! Pour un tronçon aussi demandé et en pleine période estivale, ce serait du jamais vu.

Le cas des départs de « Paris »

Nous parlons ici de Paris entre parenthèses, l'aéroport de Beauvais, utilisé notamment par Ryanair étant une alternative à privilégier (pour les Parisiens bien entendu), uniquement si la différence de prix est conséquente !
Cliquez sur le tableau pour agrandir
Cliquez sur le tableau pour agrandir

Ici non plus, les tarifs d'easyJet pour septembre ne sont pas encore disponibles à l'heure de la rédaction de notre étude.

Nous avons inclus Air France avec un tarif qui reste compétitif pour les départs de Paris (mais pas pour les départs de province sur les départs de Bordeaux ou Marseille).

Ryanair propose, comme de coutume, le tarif le plus attractif de notre sélection.

Cependant, pour les Parisiens, il faut prendre en considération le coût d'un transfert vers Beauvais, forcément moins accessible que les « vrais » aéroports parisiens.

Notre relevé d'avril marque des variations minimes :

- prix identiques chez easyJet, chez Vueling et Air France
- chez Ryanair, augmentation de quelques euros pour juillet et 13€ pour septembre
- une nouvelle baisse de 10€ chez Air Europa pour atteindre 215€ en juillet et même de 35€ en septembre (170€).

Les bagages

Éternel reproche fait aux compagnies dites low cost, le tarif des bagages en soute en supplément, est selon nos observations un « faux problème ».

En effet, plus personne n'ignore que ce service n'est pas inclus dans le tarif de base et le tarif total, bagages inclus, reste la plupart du temps inférieur à celui des compagnies régulières.
Cliquez sur le tableau pour agrandir
Cliquez sur le tableau pour agrandir

Chez Vueling, la facture est fixe avec 34€ pour un bagage en soute. Il faut compter 20€ chez TUI Fly, 30€ chez Air Europa.

Ryanair a revu sa politique en 2014 en autorisant en cabine un second sac « effet personnel », rejoignant ainsi la politique de notre compagnie nationale.

Ici, l'offre d'Air France permet de bénéficier du bagage en soute, le tarif proposé est donc à pondérer par rapport à la concurrence.

A noter cependant que de nombreux vols opérés par Air France sur le court et moyen-courrier sont également affichés à un tarif sans bagage en soute inclus...

A noter aussi que les compagnies low cost, Ryanair en tête, affichent des chiffres très satisfaisants en ce qui concerne la perte de bagages.

Le service client ou service après-vente

Chez TUI Fly, la prise de contact peut se faire par mail. Nous avons dans tous les cas reçu une réponse à nos sollicitations en moins de 24h. A l'heure actuelle, nous n'avons pas subi d'annulation de vol avec cette compagnie.

Ryanair est, en termes de vols effectués, la compagnie la plus utilisée par Consultourisme, du fait de son maillage étendu et complet. Deux annulations seulement à noter ces dernières années, dues à des grèves de contrôleurs aériens en France.

Si les désagréments restent rares par rapport au nombre de vols effectués, le point noir de la compagnie reste sa communication. Obtenir un retour suite à une réclamation relevant quelque peu du parcours du combattant.

Chez easyJet et Vueling, l'échange de mail ou la communication via formulaires est également la norme. S'il est parfois regrettable de ne pas trouver facilement l'interlocuteur approprié, les délais de réponse restent acceptables et les réponses appropriées (pour les cas que nous avons pu tester).

Volotea est la compagnie qui nous a le plus surpris dans la gestion de ses rotations avec plusieurs modifications de vols de 2 ou 3 jours, impactant forcément le déroulement du voyage (prestations non annulables à destination, dates difficiles à changer à quelques semaines du départ).

A côté de cet immense point noir, Volotea nous a semblé être la compagnie ayant le meilleur service après-vente de notre étude, avec notamment un chat réactif ! Un avantage qui découle donc de son plus gros défaut...

Bilan : le rapport qualité-prix comme qualité première

A la différence des compagnies régulières, il est bien souvent possible de choisir un aller simple sans surcoût.

Panacher les compagnies lors de vos recherches peut ainsi avoir un vrai intérêt économique !

Si l'Oncle Dom semble plutôt réservé en ce qui concerne ces compagnies low cost dans son éditorial du 17 mars dernier, Consultourisme se place dans la peau des consommateurs pour qui l'apparition de ces compagnies a été une véritable révolution.

Après une quinzaine d'années, plus personne n'ignore les quelques règles et restrictions, qui ne constituent que très rarement une gène, que ce soit au niveau du confort ou du tarif. Le prix restant le critère principal, les compagnies low cost ont encore de beaux jours devant elles.

La tendance est d’ailleurs à un rapprochement des compagnies régulières des services des low cost. Qui peut encore dire qu'Air France est plus proche d'Emirates que d'easyJet ?

Il est curieux de constater que la plupart des critiques qui pleuvent sur les low cost sont généralement d'ordre politique (communication, personnalité des dirigeants, marketing) plus que d'ordre économique et de confort de voyageurs.

Pour Consultourisme, les reproches concernent plutôt les services « annexes » : modifications d’horaires fréquents chez Volotea, difficultés à avoir un interlocuteur chez Ryanair, etc.

Wizzair, qui n’apparaît pas dans cette étude car ne proposant pas de vols directs vers l’Espagne au départ de France ou de Belgique, est sur l’ensemble de nos déplacements en Europe (de l’Est principalement) notre compagnie favorite : prix attractifs, site simple d’accès, couleurs et tenues du personnel sympathique (cela reste subjectif), etc.

Un point faible cependant : la compagnie hongroise est la plus restrictive en ce qui concerne sa politique de bagages, avec un unique bagage cabine autorisé de 42 x 32 x 25 cm plus petit que chez les concurrents. Il faut repasser à la caisse pour tout autre bagage réservé, qu'il soit en soute ou en cabine.

Nous sommes plus mesurés pour l'avenir des low cost « long-courrier », leur modèle économique ne permettant pas pour l'instant de constater de réelles économies conséquentes ! Mais gageons que les professionnels du discount sauront nous donner tort dans l'avenir.

Réponse dans quelques mois avec les premiers vols mandatés par Ryanair vers les USA !

Lu 2283 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 11:50 Ryanair plie sous les contestations de ses pilotes


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com