TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Congrès de Pékin du Snav : Adriana Minchella nous écrit

Quel avenir pour un indépendant, quel avenir pour notre profession ?


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 26 Janvier 2005

"Au risque de me conforter dans l’image de « passionnaria », force est de constater que si la Chine se réveille les congressistes s’endorment à Pekin...



Et pour cause, un congrès de plus où la profession se gargarise à nouveau d’être les meilleurs agents de voyages dans un monde, certes difficile mais tellement d’avenir, le tout devant un parterre de clients… Pardon, d’agents de voyage, et d’intervenant en tables rondes qui se sont fait un malin plaisir de nous rappeler que la distribution ne peut survivre qu’à la condition de se structurer en réseau.

Vous aurez ainsi compris pourquoi l’absence des agences de voyages indépendantes aux débats… quoique « Larousse » définisse le mot "débat" comme une discussion animée, nous avions affaire dans ce cas au sens premier de discussion, à savoir de plusieurs monologues, et animés, bien sûr... par un animateur.

Notre confrère et adhérent Amédée Adélaïde, se trouvait sur le plateau pour expliquer quel était pour lui l’avenir d’une agence de voyage indépendante, sans doute une manière très élégante d’écarter le représentant élu des agences indépendantes, afin d’exclure complètement toute discussion animée, cette fois à prendre au second degré.

Quel avenir pour un indépendant, quel avenir pour notre profession ? Ce ne sont pas les intervenants, certes de qualité, qui se sont exprimés qui nous ont apporté les solutions.

A écouter certains, je dirai que les indépendants sont encore à l’âge de pierre et ne semblent pas capables d’apporter matière à réfléchir lors des séances de travail. Mais savent ils exactement ce que sont les agences de voyage indépendantes ?

L’indépendance c’est l’autonomie et être indépendant c’est être libre. En quoi cela est-ce condamnable dans un Etat de droit ? Libre ne veut pas nécessairement dire liberté, nous avons tous des droits et des devoirs, et indépendant ne se décline pas non plus en indépendantiste.

La religion est libre, les journalistes sont libres, les intellectuels sont libres, la Maçonnerie est libre, la justice est libre… Certains les condamnent, d’autres les « canalisent » ou les voient morts ; pas nécessairement d’ailleurs par des hommes qui font preuve d’une ouverture d’esprit exceptionnelle. Bien entendu, toute ressemblance avec un phénomène existant dans notre industrie ne serait que pure coïncidence.

Avec la suppression de la commission, nous serons tous face aux mêmes problèmes qui seront d’ordre financiers, commerciaux et comptables. Si je ne me trompe, certains réseaux subissent déjà des mouvements de restructuration, alors qu’on se le dise : les indépendants ne seront pas les seuls dans cette galère.
Avec plus de solidarité et un SNAV fort, les révolutions seraient peut-être plus faciles à affronter.

Défendre nos intérêts, et surtout défendre les intérêts de notre profession parce que l’on réclame une juste rémunération de notre travail et nous sommes sanctionnés !
Comment ne pas se révolter face à l’injustice !

La solidarité existe-t-elle au sein de notre profession ? Nous, nous laissons imposer les lois par des fournisseurs sans broncher, et laissons agir certains réseaux qui excluent les agences qui se rebellent plutôt que de les soutenir et toujours sans lever un cil !

Notre syndicat semble avoir accepté le principe qu’une agence de voyage indépendante ne peut survivre qu’en rejoignant un réseau.
Permettez moi de vous dire que notre liberté de penser et de choisir notre devenir nous allons nous appliquer à le défendre et ce congrès m’a permis de découvrir la force des mots tels que :

Dialogue, équité, rêve et solidarité.

En conclusion, je dirai que le dialogue n’a pas eu lieu, que l’équité n'est plus ce qu'elle était et qu'il nous reste le rêve d’imaginer qu’un jour nous serons tous solidaires... et celui-ci nul ne pourra nous le supprimer."

Adriana Minchella
Présidente du Cediv


Lu 3904 fois
Notez


1.Posté par corinne le 26/01/2005 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Adriana
Tu as raison de dénoncer ce milieu d'incompétents et d'hypocrites,

Effectivement pourquoi avoir honte de dire que nous ne sommes pas d'accord pour que l'alliance T dévore les agences de voyages indépendantes.ET FASSE LA PLUIE ET LE BEAU TEMPS DANS LA PROFESSION (VOIR L'article de l'echo p 8 ..... en se mêlant de NOTRE REMUNERATION auprès des compagnies aériennes. POURQUOI LE SNAV A-T'IL REFUSE L'EXPERTISE DE LA VIABILITE DES HONORAIRES ?
pourquoi vous les adhérents du SNAV acceptez-vous que les décisionnaires soient aussi les décisionnaires de gros réseaux ? et où sont les décisionnaires des VRAIES AGENCES DE VOYAGES DE QUARTIER ?
Elles sont trop débordées à leur comptoir pour gagner leur vie, et n'ont pas le temps de le perdre en stérile et inconstitant congrès ........ mais malheureusement elles font confiance à des hommes préoccupés par leur EGO......


2.Posté par DHAOUADI Mohamed - Consultant Transport Aérien International le 26/01/2005 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai beaucoup, et autant de sympathie et de respect pour l'opinion de Mme Michella que pour la (les)Corporation(s) engagées dans une légitime lutte pour défendre l'integrité et la perennité de la Profession; il s'agit d'une lutte commune, ou la spécficité du Métier n'a pas de couleur, ou Independants, Réseaux, et autres représentants corporatifs doivent réaffrmer leur agissante solidarité.Le Congrès de "Pekin" n'est pas une finalité en soi, il s'agit d'une simple étape dans la vie du SNAV; le débat reste par conséquent ouvert.Faisons prévaloir la Raison et la Sagesse !
Les tensions intestines (qui devraient etre bannies)ne doivent aucunement détourner tous ceux qui sont engagés dans le processus dedéfense de la Profession (en France ou à l'échelle ECTAA) de leurs vrais objectifs.Je l'affirme avec d'autant plus de sincérité, que j'appartiens à une famille corporative du coté Sud de la rive de la Méditérannée (Consultant Officiel de la Fédération Tunisienne des Agences de Voyages - FTAV), où la Fédération des Agences de mon pays, non seulement partage la meme inquiétude pour des dossiers communément stratégiques, mais prend le SNAV, comme un grand Modèle Corporatif.Amicalement

3.Posté par jean louis le 26/01/2005 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet article me donne envie de revenir sur le problème de la commission zéro.

« Sans liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur »

Sans nier par ailleurs la valeur ajoutée à nos Entreprises par les réseaux volontaires, nous restons indépendants et libres de penser que l’attitude d’AF est révoltante, que ce soit dans la rigidité accrue ces dernières années de ses procédures (hégémonie du Yield), que par sa volonté de supprimer les commissions et du même coup des milliers d’emplois dans la profession, et ce même si nos directeurs de réseaux s’efforcent de nous rassurer comme ils le peuvent...

Plus révoltante encore est la démarche d’un certain nombre de nos pairs qui soutiennent AF dans sa démarche, officiellement au nom de la profession, en réalité dans une stratégie beaucoup moins altruiste.... (Lire très attentivement l’article de JB Héguy dans l’Echo Touristique, que nous remercions pour sa contribution au débat)

Au moment où le Directeur Général de la SNCF déclare que « le modèle de la commission est un élément structurant et pérenne », je pense qu’il faut soutenir toutes les initiatives qui pourraient contribuer à faire comprendre à AF qu’elle doit revenir en arrière.

Je demande enfin à tous mes confrères d’accord avec ce point de vue d’ajouter un commentaire ici afin de démontrer que nous ne sommes nombreux à ne pas être pas résignés. D’avance merci.

4.Posté par Sandrine le 31/01/2005 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une fois de plus, bravo Adriana ! Quel dommage de baillonner des gens tels que vous. Et pourtant on dit que les bonnes idées naissent de la discussion ...! Encore faudrait il qu'on nous la

5.Posté par Sandrine le 31/01/2005 11:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une fois de plus, bravo Adriana ! Quel dommage de baillonner des gens tels que vous. Et pourtant on dit que les bonnes idées naissent de la discussion ...! Encore faudrait il qu'on nous laisse discuter ! Une fois de plus les intérêts et la dictature priment sur la logique et l'équité. Bonne journée. Sandrine.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com