TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Corée du Sud : un « tigre » oriental épris de sagesse

Les Coréens veillent jalousement sur leurs traditions


Rédigé par Jean-François RUST le Vendredi 12 Juillet 2013

Partout le pays affiche un dynamisme compulsif, qui gâche un peu les paysages paisibles des montagnes boisées. Heureusement, temples, marchés et cuisine coréenne procurent un dépaysement profond, soutenu par des métropoles à l’appétit de consommation contagieux.



Séoul vous saute à la figure : 10 millions d’habitants, un fleuve - le Han - large comme un bras de mer, une métropole survitaminée où même les retraités pianotent sur leurs smartphones - DR
Séoul vous saute à la figure : 10 millions d’habitants, un fleuve - le Han - large comme un bras de mer, une métropole survitaminée où même les retraités pianotent sur leurs smartphones - DR
Arriver à Séoul et en Corée du Sud, un pays en bisbille depuis 60 ans avec son voisin du Nord, est une aubaine pour tout journaliste.

Voilà donc un pays, 4ème puissance économique d’Asie, toujours en conflit avec les communistes voisins et en proie à des escalades verbales et des intimidations régulières, soldées par des provocations - ou des bavures - retentissantes, comme celle qui en mars 2010 a vu un navire sud-coréen coulé par l’ennemi intime du nord.

Le simple cessez-le-feu qui fait office de pacte de non agression depuis 1953 a d’ailleurs donné naissance à l’une des « attractions touristiques » les plus insolites au monde : Panmunjeom, le village tampon au cœur de la DMZ (DeMilitarized Zone), la frontière la plus surveillée de la planète.

Pour s’y rendre, à 45 km de Séoul, un seul moyen : des tours organisés, proposés par des agences de la capitale.

Tandis que les questions fusent sur cette rivalité exacerbée, Séoul vous saute à la figure : 10 millions d’habitants, un fleuve - le Han - large comme un bras de mer, une métropole survitaminée où même les retraités pianotent sur leurs smartphones.

Entraînée par les conglomérats (Samsung, LG, Hyundai…), la capitale court nuit et jour dans une quête effrénée de réussite économique et commerciale.

Des îlots de tranquillité…

Côté tourisme, c’est un paradis pour le shopping. On trouve des antiquités à Insa Dong, les derniers gadgets électroniques au marché de Yongsan, toutes les marchandises du monde à Namdaenum market.

Et les fringues les plus folles à Dongdaenum, un quartier où l’on fait ses courses jusqu’à quatre heures du matin dans le célèbre magasin Migliore. Le tout à des prix étonnamment accessibles pour nos portefeuilles européens.

En marge de cette trépidation urbaine, des îlots de tranquillité émergent. Comme Bukchon et ses vieilles maisons aux toits incurvés, ou le temple bouddhiste Jogyesa et ses fidèles prosternés.

Comme, aussi, l’immense palais Gyeongbokgung, vestige de la dynastie Joseon et les berges de la rivière Chonggyecheon, réhabilitées en 2005 en une coulée zen au milieu des immeubles.

Craignant peut-être de perdre leur âme dans ce sprint assoiffé vers le succès, les Coréens semblent veiller à nouveau jalousement sur leurs traditions. L’une d’elles oblige filles et garçons à porter l’uniforme pour aller à l’école.

Une autre a cours en cuisine. Les Occidentaux seront surpris de devoir ôter leurs chaussures à l’entrée des restaurants et de goûter à une infinité de petits plats, assis par terre en tailleur, la bouche malmenée par les assauts du kimchi - des légumes fermentés très épicés.

En quittant Séoul vers le sud-est, on pense trouver la Corée profonde. Erreur. La région est en chantier. Autoroutes, industries et travaux hydrauliques se disputent les plaines, entre rizières et champs d’oignons.

80 000 tablettes en bois du XIIIè s

Par chance, il reste des secteurs préservés. Comme Tongdosa. Dans ce temple, les moines vêtus de gris et d’orange psalmodient des chants bouddhiques devant des centaines de fidèles.

L’émotion est indicible. Même recueillement à Haeinsa. Ce temple-là, dans la montagne, conserve le tripitaka Koreana, 80 000 tablettes en bois du XIIIè s sur lesquelles sont gravés les textes bouddhiques les plus complets d’Extrême-Orient. Un trésor national inscrit par l’UNESCO à l’inventaire du patrimoine culturel mondial.

Gyeongju est aussi une étape inévitable. Ancienne capitale du royaume de Silla durant 1 000 ans, ce « musée à ciel ouvert » aligne les vestiges : un des plus vieux observatoires d’Asie (VIIème s.), la nécropole des Tumuli (des dômes parfaits recouverts d’herbe abritant des tombes royales), la grotte de Seokguram et son immense Bouddha de pierre.

Quant à la Corée rurale, elle survit à Hahoe. On croit d’abord pénétrer un village musée.

Avant de s’apercevoir que des familles vivent sous les toits de tuiles des maisons de yangban (résidences de nobles) et les toits de chaume des masures paysannes.

Busan, urbanisme hallucinant

Le contraste est donc fort lorsqu’on débarque à Busan, seconde ville de Corée (3,9 millions d’habitants).

A l’extrême sud-est du pays, face au Japon, le cinquième port de commerce au monde cultive un urbanisme hallucinant.

Au pied des montagnes, sur des kilomètres d’un front de mer échancré, s’étale une jungle inextricable de quartiers d’affaires et résidentiels, de centres commerciaux (dont le plus grand d’Asie) et de tours clonées, de terminaux portuaires et d’autoponts maritimes.

Au milieu de ce capharnaüm qui évoque Hong Kong, surnage l’extraordinaire marché aux poissons Jagalchi.

Un spectacle fantastique d’étals gouailleurs et populaires où l’on mange pour presque rien fruits de mer et pêche du jour.

Pour les touristes curieux et à l’écoute du monde, la Corée du Sud vaut bien douze heures d’avion jusqu’à Séoul.

Lu 1561 fois

Notez

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com