TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Court-circuiter le BSP ? Runaworld y travaille avec le tiers-garant aérien...

Runaworld travaille depuis 2 ans sur un système tripartite


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Mardi 3 Novembre 2009

Une banque pour jouer les intermédiaires entre le fournisseur de billetterie aérienne et l'agence cliente : voilà le système tripartite sur lequel Runaworld travaille depuis deux ans et qu'il compte mettre en place dès 2010. L'avantage du montage est d'être peu coûteux pour l'agence et d'apporter la garantie du paiement ou du remboursement.



La banque garant récolte l’argent auprès des agences selon une durée définie (tous les 8, 15 jours ou plus) et le reverse au BSP ou directement aux compagnies aériennes en temps et en heure
La banque garant récolte l’argent auprès des agences selon une durée définie (tous les 8, 15 jours ou plus) et le reverse au BSP ou directement aux compagnies aériennes en temps et en heure
Rien ne va plus entre les compagnies aériennes et les agents de voyages français.

Le montant de 16 millions d’euros représentant les impayés des agences en 2008 a incité les compagnies à renforcer les conditions de l’agrément IATA, provoquant ainsi la colère des distributeurs.

Pourtant, il existe une solution alternative avec un organisme bancaire jouant l’intermédiaire garant des paiements des agences aux compagnies aériennes et garant des remboursements éventuels en cas de défaillance des compagnies.

Cette solution, Christian Coulaud, le Pdg de Runaworld y travaille depuis deux ans pour sa propre entreprise. Son moteur de recherche tarifaire est en effet utilisé par près de 200 agences clientes ne disposant pas d’un agrément IATA et qui souhaite néanmoins faire de la billetterie.

Et il a eu, comme les compagnies aériennes, à faire face à quelques impayés d’agences.

Un système qui pourrait être étendu à la profession

« Je me suis inspiré du principe de la centrale de paiement Loisirs telle qu’elle existe dans les réseaux.

Sauf que pour la billetterie, il faut un système informatique beaucoup plus élaboré qui puisse gérer les flux de façon adéquate
».

La banque qui prend le rôle de garant récolte l’argent auprès des agences selon un rythme défini en accord avec elles : tous les 8 jours, tous les 15 jours ou plus rarement tous les mois et le reverse au BSP ou directement aux compagnies aériennes en temps et en heure.

« Dans mon schéma, la banque dont le métier est de se rémunérer sur la trésorerie ne facture pas le service. En revanche, la structure a un coût de fonctionnement qui est répercuté sur l’agence à hauteur de 0,30% ».

Le système sera mis en place chez Runaworld début janvier mais Christian Coulaud estime qu’il pourrait être étendu à l’ensemble de la profession.

Le BSP conservé dans une 1ère étape

« Nous ne nous passerons pas du BSP dans un premier temps, mais cet organisme qui ne fait que jouer les intermédiaires, a un coût pour les compagnies aériennes.

Or, avec la technologie internet, ces dernières savent désormais se passer de plus en plus des GDS. Alors, pourquoi ne se passeraient-elles pas aussi d’un intermédiaire coûteux comme le BSP ?
»

Le modèle reste bien sûr à peaufiner, notamment pour apporter la même garantie de remboursement en cas de défaillance d’une compagnie aérienne.

En attendant de convaincre la profession, Christian Coulaud pourrait bien voir refluer vers lui les agences qui abandonneront leur agrément dès la fin de l’année pour ne pas se plier aux nouvelles conditions de IATA France.
Court-circuiter le BSP ? Runaworld y travaille avec le tiers-garant aérien...

Lu 5589 fois

Notez


1.Posté par NG le 06/11/2009 09:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien joué; à quand le même système entre agences et T.O.? à l'heure actuelle aucune garantie n'existe en cas de défaillance de l'une ou l'autre partie!

2.Posté par GALLO le 06/11/2009 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les banques garantes des agences de voyages ? L'eau coulera sous les ponts avant que cela arrive !!

3.Posté par Serge F le 06/11/2009 10:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Christian Coulaud est non seulement un bon pro mais aussi un financier averti! Il faut savoir réagir face au durcissement continu des conditions imposées par les compagnies aériennes. Rien ne sert d'aboyer, il faut soit mordre vraiment, soit contourner.
Chapeau Monsieur Coulaud!

4.Posté par HEZARD Daniel le 06/11/2009 14:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Christian. Il est grand temps avant de mourir que les agents de voyages réagissent car depuis fort mongtemps je me demande à quoi sert leBSP et IATA en dehors de nous couter de l'argent.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:45 Macao : 5 TO en éductour avec Air France


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com